Profession Libérale : comment bien se lancer ?

5/5 (2)

Vous démarrez votre profession libérale et souhaitez des conseils pour réussir ?
Formalités administratives, statuts juridiques, comptabilité, on vous explique comment éviter les erreurs et conserver votre énergie pour vos clients !

Travailler en indépendant est le rêve de bon nombre de jeunes diplômés ou de salariés en reconversion. Le statut de profession libérale présente des avantages certains, mais aussi des obligations juridiques et administratives. Les connaître vous aide à exercer sereinement votre activité et la faire prospérer. Nous vous donnons ici toutes les clés pour vous lancer.

Bien se préparer

L’étude de marché en profession libérale

Comme tout exercice visant à produire des revenus, il convient de préparer le côté commercial tout autant que l’aspect administratif. Pour cela, posez-vous les bonnes questions :

  • Où allez-vous exercer ?
  • Comment allez-vous trouver des clients ?
  • Ont-ils besoin de vos services ?
  • Ont-ils les moyens de les payer ?
  • Le statut libéral colle-t-il à votre activité professionnelle ?

Pour y répondre au mieux, l’étude de marché constitue le meilleur outil ! Elle consiste à appréhender le potentiel de clientèle présent dans une zone où vous souhaitez vous installer, évaluer la concurrence, anticiper les recettes et les frais et ne pas s’installer au hasard.

Tout d’abord, effectuez une étude démographique représentant la population potentiellement cliente de vos services.Puis vient le prévisionnel, dont le but est de voir sur trois ans vos objectifs de chiffre d’affaire, vos charges et le plan de financement que vous comptez mettre en place. Ce prévisionnel est très important, car il pourra être présenté aux banques si vous souhaitez obtenir un prêt, ou encore aux organismes proposant des aides à la création. Il montrera votre implication et le sérieux de votre projet.

Et si vous voyez que vous ne comprenez pas tous les enjeux du prévisionnel ou que vous êtes perdus dans les concepts de gestions entrepreneuriales, n’hésitez pas à vous former. Trop souvent, les professionnels libéraux connaissent leur métier, mais pas la gestion d’entreprise qui est obligatoirement attachée à leur statut.

Préparez-vous à recevoir vos clients

Ensuite, vient l’étape de trouver votre local et mettre en place un plan de communication afin de trouver et accueillir vos futurs clients. Le local professionnel est important car il doit se prêter à votre activité.

Par exemple, pour une profession de relaxation, un local à coté d’une usine très bruyante n’est pas forcément la meilleure idée. Dès que vous avez votre adresse professionnelle, vous pouvez commander vos outils de communication (carte, flyers, affiches) pour vous faire connaître. Attention à bien respecter les règles notamment pour les professions disposant d’un ordre professionnel régulant la publicité.

Les assurances obligatoires des professions libérales

Lorsque vous trouvez le local et que vous êtes sur le point de commencer à travailler, il faut vous assurer correctement, à la fois pour les locaux et pour votre responsabilité civile professionnelle. La RCP est absolument indispensable pour exercer en toute légalité.

Les assurances facultatives

Les professions libérales ne sont pas aussi bien couvertes en cas d’accident de la vie ou d’impossibilité de travailler que les salariés. Vous pouvez vous couvrir pour la perte d’exploitation, pour les arrêts maladie ou la retraite, par ce que l’on appelle des prévoyances. Attention à bien comparer les différents prestataires et à lire les petites lignes, car chaque contrat comporte ses spécificités.

Profession libérale : quelles formalités administratives ?

Le choix du statut

Le chiffre d’affaire créé par votre entreprise devra être déclaré. Il faut donc s’immatriculer auprès des organismes publics. Pour cela, il est important de définir votre statut.

Il existe 2 grandes catégories: les entreprises individuelles et les sociétés. Pour l’exercice en société, les professions libérales non réglementées doivent se déclarer en société commerciale. Quant aux réglementées il est possible de le faire en société commerciale ou en société d’exercice libéral (SEL). Des formes différentes sont présentes dans chaque catégorie, renseignez vous pour savoir laquelle vous correspond le mieux auprès d’un comptable ou d’un avocat.

L’immatriculation

Quand votre choix est fait, vous devez vous rendre dans un CFE, un Centre de Formalité des Entreprises pour vous y enregistrer. Celui-ci sera différent en fonction de la structure juridique que vous avez choisie. Cela peut être l’URSSAF, la Chambre de Commerce et d’Industrie (CCI), ou le greffe du tribunal de commerce.

Les autres administrations

Il faut parfois s’inscrire dans d’autres administrations selon votre cas:

  • l’ARS pour les professions de santé et affiliés
  • l’ORIAS pour les professionnels libéraux des assurances
  • la DIRECCTE pour les professionnels de la formation
  • la CPAM pour les professionnels devant établir des feuilles de soins auprès de l’assurance maladie.

Les ordres professionnels

Enfin, certaines professions libérales sont rattachées à un ordre auquel il convient de se déclarer et de payer des cotisations annuelles. Vous pouvez également adhérer à un syndicat si votre profession n’a pas d’ordre. Il défend vos intérêts et peut vous apporter un réseau et des conseils, très utiles au démarrage.

Le libéral : quelles professions ?

Lorsque l’on parle libéral, l’on pense généralement à des professions axées sur la santé (médecin généraliste, kinésiologue, relaxologue, ostéopathe, thérapeute, psychologue, psychomotricien, infirmière, orthophoniste, diététicien, naturopathe …) ou encore juridiques (avocats).

Sachez que le libéral inclut de multiples autres professions que vous ne soupçonnez peut être pas ! Ainsi, toutes les activités comme le home staging, le Feng Shui, énergéticien, praticien shiatsu ou magnétiseur sont accessibles en profession libérale.

Vous pouvez aussi opter pour une profession dans le web, de type développeur, rédacteur/trice web, secrétaire indépendante en télétravail, graphiste.

Enfin, il est possible de vous lancer dans une activité de conseil : pour entreprise, la gestion de patrimoine, conseiller conjugal, cabinet de conseil

Nos autres articles à consulter :

La profession libérale englobe de nombreuses problématiques. Voici des articles qui vont vous aider à y voir plus clair sur ce domaine :

Au niveau des activités, nous vous présentons quelques exemples atypique :

Vous pouvez noter cet article !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Préparez votre création
Téléchargez notre pack création 100% gratuit

Contient 3 documents indispensables :

guide de l'étude de marché
modèle de business plan Word
modèle de plan financier Excel

Entrez vos coordonnées pour recevoir le pack création

Toutes nos félicitations...
Vous venez de télécharger le pack création !