S’installer psychologue libéral

5/5 (2)

Comment s’installer en tant que psychologue libéral à son compte ? Comment ouvrir son cabinet de psychologue ? Peut-on opter pour le régime auto-entrepreneur ? Quelle est la réglementation ? Peut-on exercer sans diplôme ?

Le métier de psychologue consiste à écouter et accompagner les personnes en souffrance morale :

  • enfants, adolescents,
  • adultes,
  • personnes handicapés,
  • professionnels exposés au stress, à la pression ou à la violence,
  • personnes victimes de traumatismes, prisonniers…

Le psychologue peut aussi intervenir de manière préventive, par exemple auprès de publics à risques.

Le psychologue libéral intervient principalement auprès des particuliers, mais parfois aussi auprès des entreprises et des institutions publiques.

Il utilise un panel de méthodes pouvant être très large, et son intervention va du simple entretien de conseil à un accompagnement beaucoup plus long.

Voici tout ce qu’il faut savoir pour s’installer en tant que psychologue libéral, chez soi ou en cabinet.

La réglementation et les diplômes pour s’installer psychologue à son compte.

En France, le titre de psychologue est protégé. Il est réservé :

  • aux titulaires d’un bac + 5 universitaire en Psychologie (Master avec stage professionnel),
  • aux titulaires d’un diplôme d’État de psychologue scolaire ou de conseiller d’orientation-psychologue,
  • aux diplômés de l’Ecole de psychologues praticiens (EPP Paris ou Lyon).

Attention, le métier de psychologue est à ne pas confondre avec :

  • le métier de psychiatre, qui est un médecin à part entière,
  • le titre de psychopraticien (terme qui remplace celui de « psychothérapeute ») inscrit au registre national des psychothérapeutes : depuis 2010, c’est un titre réservé aux :
    • psychiatres,
    • psychologues, sous réserve d’avoir effectué un stage obligatoire,
    • médecins, sous réserve d’avoir effectué une formation et un stage obligatoires,
    • psychanalystes, sous réserve d’avoir effectué une formation et un stage obligatoires,
    • autres professionnels, sous réserve d’avoir effectué une formation et un stage long,
  • le métier de psychanalyste, qui n’est pas réglementé, mais qui nécessite d’avoir suivi soi-même une psychanalyse.

Le marché de la psychologie en France.

S’installer en tant que psychologue libéral, c’est s’insérer dans un marché fortement concurrentiel, notamment dans les grandes villes. On parle ici de concurrence directe (les autres psychologues) mais aussi de concurrence indirecte (psychothérapeutes, conseillers conjugaux ou familiaux, sophrologues, hypnothérapeutes, gestalt-thérapeutes, praticiens en EFT…). Pour ne rien arranger, le grand public a souvent du mal à cerner les différences pouvant exister entre ces différentes spécialités.

La constitution d’une clientèle stable peut être longue : 2 à 4 ans.

A noter cependant le départ à la retraite de beaucoup de psychologues, qui s’apprêtent à laisser leur place.

Pour se démarquer de la concurrence, le psychologue libéral pourra trouver un intérêt à se former sur diverses méthodes de soin complémentaires : psychanalyse, psychologie analytique, gestalt-thérapie, PNL, méthode Vittoz, thérapie familiale, thérapie comportementale, hypnose, sophrologie, rebirth, respiration holotropique…

Choisir une ou plusieurs de ces méthodes pourra permettre de cibler un type de clientèle en particulier, afin d’être plus facilement identifiable et crédible.

Les qualités pour exercer en tant que psychologue libéral.

Face à des publics souvent fragilisés, le psychologue libéral devra montrer certaines qualités :

  • capacité d’écoute,
  • capacité à mettre en confiance,
  • capacité à interpréter,
  • neutralité, équilibre personnel,
  • connaissances méthodologiques et pratiques,
  • tact et maîtrise de soi.

Le psychologue libéral devra aussi se former tout au long de sa carrière, notamment sur les nouvelles méthodes de soin qui peuvent apparaître.

Les tarifs et le salaire moyen du psychologue libéral.

Les tarifs appliqués par les psychologues sont libres et peuvent varier fortement. Les séances ne sont pas remboursées par la Sécurité sociale, mais certaines mutuelles les prennent en charge.

En moyenne, les tarifs tournent autour de 60 € la séance (d’une demie-heure à une heure). Certains psychologues proposent la première séance gratuite, ou demi-tarif.

Enfin certains psychologues adaptent leurs tarifs en fonction du profil de leurs clients. D’autres jouent la transparence et affichent directement leurs tarifs dans la salle d’attente.

Les revenus du psychologue libéral sont très variables : souvent modestes en début de carrière, ils peuvent être très confortables pour un psychologue bien installé et spécialisé sur un type particulier de clientèle.

Psychologue libéral : quel statut juridique ?

Puisque libérale, l’enregistrement de l’entreprise se fera auprès du centre de formalité des entreprises (CFE) de l’URSSAF.

Quel est le meilleur statut juridique pour un psychologue libéral ? Voici les statuts juridiques envisageables :

  • La micro-entreprise (ex régime auto-entrepreneur) : c’est un statut très simplifié et bien adapté pour un démarrage. A noter qu’il est possible de déclarer son début d’activité directement en ligne sur lautoentrepreneur.fr. Le psychologue auto-entrepreneur doit déclarer mensuellement ou trimestrielle ses recettes encaissées à l’URSSAF et à la caisse de retraite CIPAV. La gestion est très simple et fiscalement avantageuse. Le seuil de chiffre d’affaires à ne pas dépasser est de 70 000 € par an.
  • L’entreprise individuelle en nom propre (EI) : c’est un régime adapté mais plus contraignant que l’auto-entreprise, car il nécessite une comptabilité réelle,
  • L’EURL (SARL à associé unique) : c’est un statut sociétal surdimensionné pour ce type d’activité,
  • La SASU : ce régime juridique est peu adapté car plus coûteux que l’EURL.

Les étapes de la création d’un cabinet de psychologue.

Voici les principales étapes pour s’installer comme psychologue libéral chez soi ou en cabinet :

  • Formez-vous,
  • Validez votre projet par une petite étude de marché,
  • Listez vos besoins de démarrage,
  • Identifiez un local (si besoin) au calme et avec une salle d’attente ; signez un bail professionnel,
  • Equipez votre local,
  • Choisissez votre statut juridique et enregistrez-vous (URSSAF),
  • Communiquez autour de vous.

Psychologue libéral : comment se faire connaître ?

Voici quelques pistes pour se faire connaître en tant que psychologue libéral :

  • spécialisez-vous sur une thématique particulière et proposez d’intervenir lors de conférences par exemple,
  • proposez la première séance gratuite,
  • installez-vous en cabinet partagé avec d’autres praticiens,
  • faites-vous connaître auprès de vos prescripteurs potentiels (il s’agit des autres professionnels qui pourraient parler de vous) : envoyez des courriers aux médecins généralistes par exemple, ou mieux, essayez de les rencontrer,
  • inscrivez-vous sur les Pages Jaunes et sur Google My Business (votre activité apparaîtra dans les résultats localisés de Google),
  • créez un mini site internet bien référencé,
  • demandez à vos amis de parler de vous, tenez-les informés de votre activité.

L’idéal sera d’arriver à enclencher rapidement un bouche-à-oreilles positif.

Des outils Excel gratuits pour votre entreprise libérale.

WikiCréa met à votre disposition des outils Excel gratuits pour gérer votre entreprise :

 

Voir aussi nos articles :

Vous pouvez noter cet article !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Préparez votre création
Téléchargez notre pack création 100% gratuit

Contient 3 documents indispensables :

guide de l'étude de marché
modèle de business plan Word
modèle de plan financier Excel

Entrez vos coordonnées pour recevoir le pack création

Toutes nos félicitations...
Vous venez de télécharger le pack création !