Devenir développeur ou programmeur freelance : comment faire ?

5/5 (1)

Comment faire pour devenir développeur freelance ? Comment s’installer développeur informatique indépendant ? Quel est le meilleur statut pour un programmeur ? Peut-on se lancer en freelance en auto-entrepreneur ?

Le développeur informatique intervient auprès de ses clients pour la création et le développement de logiciels, d’applications ou de plateformes internet :

  • il analyse les besoins des utilisateurs,
  • il intervient dans la rédaction du cahier des charges,
  • il code / programme en utilisant divers langages informatiques,
  • il teste et corrige,
  • il rédige un guide utilisateur,
  • il assure la maintenance et les évolutions du logiciel,
  • il forme éventuellement les futurs utilisateurs à l’utilisation des nouveaux outils informatiques.

Le métier de développeur informatique freelance évolue rapidement du fait des évolutions technologiques et du fait de la digitalisation de l’économie. Le potentiel d’activité est énorme, mais le secteur est fortement concurrentiel.

S’installer en tant que développeur freelance demande une bonne préparation, y compris sur le plan de la gestion et de la communication.

Voici tout ce qu’il faut savoir pour s’installer en tant que développeur freelance ou programmateur à son compte.

Voir aussi nos articles S’installer en dépannage ou assistance informatique et S’installer graphiste indépendant.

Devenir développeur freelance : quel est le centre de formalités compétent ?

Développeur informatique indépendant est une profession libérale non réglementée. Le centre de formalités des entreprises compétent est donc celui de l’URSSAF.

Toutefois, si l’activité comporte une partie réparation software-hardware ou démontage-remontage de matériel informatique, alors le CFE compétent sera celui de la Chambre des métiers et de l’Artisanat. Un stage obligatoire de préparation à l’installation sera alors obligatoire, et le chef d’entreprise sera artisan.

Les diplômes et les qualités nécessaires pour s’installer développeur ou programmeur freelance.

En France, la profession de développeur ou analyste-programmeur freelance n’est pas réglementée. On peut donc en théorie exercer sans diplôme. Cependant, l’activité demande des connaissances très précises : la plupart des professionnels disposent d’un diplôme ou d’une formation en informatique (Bac +2 à Bac +6), ainsi que d’une solide expérience.

Il sera bon de se positionner sur un domaine de compétences en particulier, afin de développer un avantage concurrentiel et de rassurer les clients :

  • développement web, par exemple WordPress,
  • développement-intégration de solutions internet-intranet,
  • développement de logiciels sous langage spécifique,
  • développement d’applications Ios ou Android / solutions mobiles,
  • conception-développement de jeux vidéos,
  • intégration de systèmes d’information,
  • ingénierie algorithmes et programmes,
  • ou encore cyber-sécurité.

Au-delà des connaissances techniques, s’installer développeur freelance demande des qualités incontournables :

  • capacité à travailler en équipe,
  • maîtrise de la gestion de projet,
  • capacité d’analyse et de conseil,
  • sens de l’écoute,
  • approche intuitive,
  • capacité à estimer et à tenir des délais,
  • capacité à communiquer clairement,
  • maîtrise de l’anglais,
  • capacités rédactionnelles.

Le professionnel développeur devra aussi maîtriser les bases de la gestion, même s’il est en micro-entreprise/auto-entreprise.

Quel statut juridique pour s’installer en tant que développeur freelance ?

Un développeur programmeur exerçant seul peut envisager les statuts juridiques suivants :

  • La micro-entreprise (c’est l’ex régime auto-entrepreneur) : c’est un statut très simple, envisageable pour un démarrage. A noter qu’il est possible de déclarer son début d’activité directement en ligne sur lautoentrepreneur.fr. Les caractéristiques du statut auto-entrepreneur sont les suivantes :
    • pas de comptabilité réelle (pas d’expert-comptable),
    • obligation d’établir un suivi des recettes sur un cahier ou un document informatique,
    • obligation d’avoir un compte bancaire distinct du compte personnel,
    • plafond de chiffre d’affaires à ne pas dépasser : 70 000 € par an,
  • L’entreprise individuelle en nom propre (EI) : c’est un statut adapté mais déconseillé du fait des modalités de paiement des cotisations sociales à la Sécurité sociale pour les indépendants (ex-RSI) ; en effet, ces dernières étant calculées sur les bénéfices, elles sont susceptibles de varier fortement d’une année à l’autre,
  • L’EIRL : l’option pour la responsabilité limitée est inutile pour ce type d’activité,
  • L’EURL (SARL à associé unique) : c’est un statut bien adapté pour une activité en développement. Le chef d’entreprise fixe lui-même sa rémunération, qui sert de base au calcul des cotisations sociales. Ces dernières se payent à la Sécurité sociale pour les indépendants (ex-RSI),
  • La SASU : ce régime juridique peut être intéressant pour éviter la Sécurité Sociale pour les Indépendants (ex RSI) puisque le dirigeant est assimilé-salarié. WikiCréa propose la création d’une SASU en ligne (tarifs les moins chers du marché).

Enfin, le statut alternatif d’entrepreneur-salarié en coopérative d’activité et d’emploi peut être envisagé (cliquez sur le lien précédent pour en savoir plus).

Se lancer en tant que développeur freelance : les étapes.

Voici les étapes pour s’installer en tant que développeur indépendant :

Tarifs et salaire des développeurs informatiques.

Le tarif journalier d’un développeur freelance s’établit entre 250 et 600 €, variable en fonction de la complexité du projet et du niveau de compétences requis.

Un développeur qui travaillerait en moyenne 15 jours par mois au tarif de 350 € réaliserait donc un chiffre d’affaires de 5250 € mensuel. Montant auquel il faut retrancher les charges fixes (assurances, déplacements, restauration, matériel, fournitures, etc) ainsi que les cotisations sociales. Au final, la rémunération peut se situer entre 2600 € et 3000 € par mois.

Des outils Excel pour gérer votre petite entreprise (gratuit).

WikiCréa met à votre disposition des outils Excel gratuits pour gérer votre entreprise libérale :

Vous pouvez noter cet article !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les webinaires de WikiCréa arrivent ! Inscrivez-vous :

8 participants par session de 1h30

Bien sûr, vos données restent confidentielles.