Devenir éducateur canin à son compte : tout savoir

4.64/5 (11)

Comment s’installer éducateur canin à son compte ou devenir coach pour animaux de compagnie ? Peut-on exercer en auto-entrepreneur ? Quelle qualification et quelle réglementation ?

L’éducateur canin est un professionnel qui a pour mission d’éduquer les chiens et d’aider leurs maîtres à mieux les prendre en main. Parfois appelé coach pour animaux de compagnie, l’éducateur canin met en oeuvre des méthodes adaptées à l’environnement et à la race de l’animal. Il conseille aussi les propriétaires d’animaux en matière d’hygiène, d’alimentation, de comportement et de sécurité.

La profession d’éducateur canin à titre indépendant relève en réalité de trois catégories :

  • Elle est de nature agricole si l’on parle d’élevage et de dressage d’animaux : dans ce cas, il faudra choisir un statut agricole et la caisse de cotisations sera la MSA. Auto-entreprise et micro-entreprise impossibles.
  • Selon le décret n° 2017-861 du 9 mai 2017, elle est de nature artisanale si l’activité est celle d’éducation comportementaliste (sans élevage ni dressage à proprement parler) ou de pension pour animaux de compagnie, avec inscription auprès de la CMA (chambre des métiers),
  • Elle est de nature libérale si elle consiste en un simple conseil aux propriétaires d’animaux (“coaching”). Auto-entreprise et micro-entreprise possibles.

La différence entre ces trois types d’activités est parfois difficile à interpréter. Pour simplifier, les prestations visant uniquement à élever et dresser l’animal dans son plus jeune âge relèvent de l’agriculture. Les prestations qui visent à modifier le comportement de l’animal adulte relèvent de l’artisanat. Au contraire, les services qui concernent la compréhension et l’amélioration de la relation homme-animal relèvent plutôt du libéral (démarche intellectuelle d’observation, d’analyse et de conseil).

Exemples d’activités agricoles :

  • dressage de chiens truffiers,
  • dressage de chiens de travail ou de chiens de défense,
  • club canin de dressage ou d’agility.

Exemples d’activités artisanales :

  • éducateur comportementaliste,

Exemples d’activités libérales :

  • intervention au domicile des particuliers pour une observation et des conseils,
  • coaching pour maîtres et animaux de compagnie,
  • formations de groupes sur le thème des relations entre l’homme et le chien.

Le marché de l’éducation canine connait une évolution favorable. Les propriétaires canins portent une attention grandissante au confort et au comportement de leur animal. Le marché reste cependant très concurrentiel.

Devenir éducateur canin à son compte nécessite passion pour les animaux, patience, pédagogie et réactivité pour gérer toutes les situations. Il faudra aussi être bon gestionnaire et bon communicant.

Voici toutes les informations à connaître pour créer son entreprise d’éducateur canin ou devenir éducateur canin comportementaliste indépendant.

Devenir éducateur canin à son compte : les qualités requises.

Le métier d’éducateur canin exige de s’adapter aux besoins spécifiques de chaque client :

  • choix de la méthode d’éducation la plus adaptée aux caractéristiques de l’animal,
  • choix du lieu d’apprentissage ou de dressage : chez le client, ou sur un terrain d’éducation neutre,
  • organisation de sorties et d’activités (mises en situation, cani rando, leçons en groupe, etc),
  • travail spécifique avec le maître du chien pour lui apprendre à mieux connaître son animal et à gérer les différentes situations qui se présentent au quotidien.

Le métier nécessite une bonne condition physique, une excellente connaissance des chiens et des différentes races, ainsi que la maitrise des techniques de dressage.

L’éducateur canin peut être amené à travailler dans des conditions difficiles, le week-end, et par tout climat.

S’installer éducateur canin : diplôme et réglementation.

Pour devenir éducateur canin sous statut agricole, il faudra disposer d’un diplôme d’éducateur canin obtenu auprès d’une école reconnue par le ministère de l’Agriculture.

Au contraire, aucun diplôme n’est en théorie nécessaire pour devenir éducateur canin artisanal ou libéral. Il faudra toutefois obtenir un Certificat de capacité des animaux de compagnie d’espèces domestiques (CCAD) après une formation courte et un test. Adressez-vous à la DDPP (direction départementale de la protection des populations) ou à la DDCSPP (direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations).

Enfin il faut noter l’existence de réglementations spécifiques en ce qui concerne le dressage des chiens de défense.

Le marché de l’éducation canine en France.

Le succès de la profession d’éducateur canin est lié à la croissance rapide du marché des animaux de compagnie. De manière générale, les français dépensent toujours plus pour leur chien : l’éducation tend à devenir un poste de dépense à part entière, aux côtés de l’alimentation ou des services vétérinaires.

Cependant la concurrence sur le marché est forte, du fait de barrières à l’entrée relativement faibles :

  • centres de dressage,
  • clubs canins,
  • professionnels intervenant à domicile,
  • sites internet spécialisés et vidéos en ligne.

Certains éleveurs canins arrivent à se spécialiser sur des niches de marché : races spécifiques, chiens de compagnie pour enfants, personnes âgées ou handicapées, chiens guides d’aveugle, chiens de défense ou de chasse.

La bouche-à-oreille reste la meilleure façon de se faire connaitre.

Devenir éducateur canin à son compte : le statut juridique.

Si l’activité de l’éleveur canin relève du champ agricole, il devra contacter la Chambre d’Agriculture et choisir un statut agricole : cliquez ici pour visualiser et comparer les différents statuts agricoles.

Par contre, s’il s’installe à titre libéral ou artisanal l’éducateur canin aura le choix entre les différents statuts juridiques suivants :

  • La micro-entreprise (ex régime auto-entrepreneur) : statut très simplifié qui peut être adapté pour le démarrage d’une petite activité :
    • pas de comptabilité mais obligation d’établir un suivi du chiffre d’affaires sur un “cahier de recettes”,
    • obligation d’avoir un compte bancaire dédié à l’activité,
    • à noter que ce statut juridique est soumis à des plafonds de chiffre d’affaires,
  • L’entreprise individuelle en nom propre (EI ou EIRL en cas de responsabilité limitée) : c’est un statut adapté mais complexe en ce qui concerne le paiement des cotisations sociales,
  • L’EURL (SARL à associé unique) : c’est un statut qui peut se révéler bien adapté pour une activité en développement. Le gérant détermine lui-même sa rémunération, qui détermine la base de ses cotisations sociales,
  • La SASU : ce régime juridique est plus coûteux que l’EURL,
  • Cliquez sur chacun des liens ci-dessus pour tous les détails.

Créer son entreprise d’éducateur canin : les étapes

  • Formez-vous,
  • Validez votre projet par une étude de marché,
  • Rédigez un prévisionnel financier : voir notre modèle ici,
  • Recherchez les financements (si besoin) et achetez le matériel et le véhicule nécessaire à votre activité,
  • Obtenez le certificat de capacité,
  • Choisissez votre forme juridique et enregistrez-vous,
  • Prenez une assurance professionnelle,
  • Lancez la communication et trouvez vos clients. Pour cela, inscrivez-vous par exemple sur Toutunservice.fr, site de petites annonces professionnelles.

Des outils Excel pour gérer votre petite entreprise (gratuit).

WikiCréa met à votre disposition des outils Excel gratuits pour gérer votre entreprise :

 

Voir aussi nos articles :

Vous pouvez noter cet article !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les webinaires de WikiCréa arrivent ! Inscrivez-vous :

8 participants par session de 1h30

Bien sûr, vos données restent confidentielles.