Devenir conseiller en création d’entreprise

5/5 (2)

Comment devenir conseiller en création d’entreprise ou consultant en création d’entreprise ? En quoi consiste le métier de conseiller aux entrepreneurs ? Quel type d’accompagnement proposer ? Est-il préférable d’exercer en tant que salarié ou indépendant ?

Le conseiller en création d’entreprise accompagne les porteurs de projet dans leur aventure entrepreneuriale.

Parfois ancien entrepreneur lui-même, le conseiller en création d’entreprise intervient sur différents domaines :

  • le bilan de compétence : il amène l’entrepreneur à mieux se connaître avant d’aller plus loin dans son projet,
  • le choix de l’idée de création d’entreprise,
  • la validation de l’idée par des méthodes d’étude de marché,
  • le montage économique et financier du projet,
  • le choix du statut social et juridique,
  • le processus de déclaration d’activité et les étapes de lancement,
  • les méthodes et les outils de pilotage et de gestion d’entreprise.

Le conseiller en création d’entreprise peut intervenir en tant que salarié ou indépendant, voire les deux en parallèle.

Conseiller en création d’entreprise : fiche métier.

Le conseiller en création d’entreprise peut réaliser différents types d’interventions :

  • réunions de sensibilisation pour le compte d’organismes ou d’institutions : chambres de commerce, pépinières, Pôle Emploi…
  • accompagnements personnalisés,
  • formations collectives thématiques, courtes ou longues.

Accompagner et former les entrepreneurs nécessite des compétences à la fois larges et pointues en développement personnel, management, gestion, marketing, communication, maîtrise des risques, droit, fiscalité, connaissance des secteurs économiques, etc.

Le conseiller en création d’entreprise doit être :

  • pédagogue : il doit éclairer le porteur de projet sur la logique de l’enchainement des étapes,
  • diplomate : il doit dans certains cas ramener le porteur de projet sur terre,
  • rigoureux et mesuré : en effet les conseils prodigués peuvent avoir un impact important sur les décisions de l’entrepreneur.

La plupart des conseillers en création d’entreprise sont titulaires d’un Bac + 3 à Bac + 5. Surtout, ils doivent de manière quasi-incontournable avoir une expérience en management d’unité commerciale ou en création d’activité (entreprise ou association).

Devenir conseiller en création d’entreprise en tant que salarié.

Il existe en France de nombreux organismes spécialisés en création entreprise susceptibles de recruter des conseillers salariés :

  • cabinets privés de conseil en création d’entreprise,
  • Chambres de commerce (CCI),
  • Chambres des métiers (CMA),
  • Réseaux nationaux : BGE par exemple,
  • Couveuses, pépinières ou coopératives d’activité,
  • Collectivités locales,
  • Réseaux associatifs,
  • etc.

A noter : Certains de ces organismes sont spécialisés sur les marchés publics, par exemple l’accompagnement et la formation des créateurs d’entreprise demandeurs d’emploi (cf le marché Pôle Emploi Activ’Créa).

Les offres d’emploi de conseiller en création d’entreprise sont nombreuses. Le salaire moyen d’un conseiller en création d’entreprise varie entre 1600 € et 2600 € net par mois.

Devenir conseiller en création d’entreprise en tant qu’indépendant.

Nombreux sont les conseillers en création d’entreprise qui s’installent en indépendant, par exemple en régime auto-entrepreneur. Ces conseillers indépendants peuvent entre autres travailler en sous-traitance des organismes cités au point précédent. Certains conseillers freelance démarchent eux-mêmes leurs clients.

Notre proposition de partenariat.

Premier site de France sur le thème de la création d’entreprise (en terme de fréquentation, source Alexa), WikiCréa propose un très large panel d’informations et d’outils pour les conseillers en création d’entreprise, qu’ils soient salariés ou indépendants.

Au-delà de ces outils, WikiCréa propose un partenariat aux conseillers en création d’entreprise, sans engagement, sans contrainte ni droit d’entrée.

Cliquez sur ce lien pour en savoir plus et faire une demande d’information.

 

Voir aussi nos articles :

Vous pouvez noter cet article !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *