S’installer graphiste ou designer indépendant

4.63/5 (24)

Comment s’installer graphiste ou designer indépendant ? Comment créer son entreprise de graphiste freelance ? Quel statut possible ? Peut-on exercer en auto-entrepreneur ? Est-on soumis aux droits d’auteur ? 

Graphiste et designer sont deux métiers distincts, dont le contenu se recoupe :

  • Le graphiste ou infographiste est un professionnel de la communication qui élabore des solutions de communication visuelle : sur la base d’un brief, il est chargé de formuler des propositions, d’élaborer des messages et des éléments graphiques susceptibles d’être déclinés sur tous types de supports. Le graphiste peut se spécialiser sur un type de support de communication en particulier, par exemple le web-design.
  • Le designer a pour objectif d’imaginer et d’apporter des solutions à des problématiques précises que ses clients lui soumettent. Le designer peut concevoir des espaces extérieurs ou intérieurs, des formes de vêtements ou d’objets (ergonomie), des graphismes, etc. Le métier de designer est parfois proche de celui de paysagiste, d’architecte, de décorateur d’intérieur ou de graphiste. Le designer est au carrefour des espaces, des volumes, de l’art et de la communication. Certains designers sont pluridisciplinaires.

Du fait de leurs points communs, nous traiterons ensemble ces deux métiers dans cet article.

Voici donc tout ce qu’il faut savoir pour s’installer en tant que graphiste ou designer à son compte, dans un local professionnel ou à son domicile.

Graphiste, designer : activité artistique, artisanale ou libérale ?

De nombreux graphistes ou designers qui souhaitent s’installer n’arrivent pas à savoir quelle est la nature de leur activité, artistique, artisanale, ou libérale. Pourtant connaître la nature de son activité est indispensable pour bien aborder les démarches de création et éviter les pertes de temps. Essayons d’y voir plus clair.

Le principe est le suivant :

  • Vous êtes artiste-auteur si vous produisez des oeuvres originales, uniques ou en très petite série. Les dessinateurs et certains graphistes peuvent relever de cette définition. Ils recevront des droits d’auteur.
  • Vous êtes profession libérale si vous intervenez principalement en conseil, ou si vous proposez des services intellectuels et conceptuels. Il en est ainsi pour un graphiste dont le métier est avant tout de conseiller ses clients en matière de communication, pouvant aller jusqu’à des propositions graphiques. Idem pour un designer qui recherche des solutions face à une problématique précise.
    • Dans ce cas, le centre de formalités des entreprises compétent est celui de l’URSSAF.
    • Il est possible de s’installer en auto-entreprise (micro-entreprise), mais aussi en entreprise individuelle ou en société (EURL, SARL, SAS, SASU).
  • Vous êtes commerçant si vous concevez, produisez et commercialisez vous-même des produits en série.
    • Dans ce cas, le centre de formalités compétent est de celui de la Chambre de Commerce et d’Industrie.
    • Tous les statuts juridiques sont autorisés.
  • Enfin vous êtes artisan si vous êtes photographe-graphiste (déclaration d’activité auprès de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat).

En conclusion, si vous souhaitez exercer de manière totalement libre et rémunération par droit d’auteur, il faudra que votre activité soit de nature libérale. Le statut auto-entrepreneur sera alors possible.

Les diplômes pour s’installer graphiste ou designer.

En France, la profession de graphiste ou de designer n’est pas réglementée. Il est donc possible d’exercer sans diplôme. Cependant, si l’activité du graphiste-designer est rattachée à l’exercice d’une profession libérale réglementée, un diplôme sera obligatoire (architecte par exemple).

Le métier de graphiste ou designer demande dans tous les cas des compétences spécifiques, et la plupart des professionnels disposent d’un diplôme ou d’une formation dans l’art ou la communication (BTS en communication visuelle option graphisme par exemple), en PAO, ou en arts appliqués.

Les tendances du graphisme et du design.

Le marché du graphisme et du design évolue rapidement, aussi bien en terme de tendances que d’outils.

Voici quelques-unes des tendances les plus récentes en matière de graphisme et de design :

  • Le développement du web-design responsive, c’est-à-dire adapté à tous les supports internet,
  • Les animations simples,
  • Le design interactif,
  • Le design tourné expérience utilisateur,
  • Le cinémagraphe (images animées),
  • Les graphismes minimalistes.

Les principaux clients des designers et graphistes indépendants sont les entreprises, les agences de communication (travaux en sous-traitance notamment), et les institutions publiques.

Les qualités indispensables pour exercer en tant que graphiste designer à son compte.

Créer une agence de design ou s’installer graphiste à son compte demande quelques qualités incontournables :

  • créativité et touche artistique,
  • approche intuitive,
  • maîtrise technique,
  • connaissance des supports et des matériaux,
  • capacité d’analyse et de conseil,
  • capacité à communiquer clairement.

Le professionnel graphiste ou designer à son compte devra aussi avoir des compétences de base en gestion, même s’il est auto-entrepreneur.

Quel statut juridique pour s’installer en tant que graphiste designer libéral ?

Si votre activité est de nature libérale, l’enregistrement de l’entreprise se fera auprès du centre de formalité des entreprises de l’URSSAF.

Un graphiste designer seul peut envisager les différents statuts juridiques suivants pour s’installer à son compte :

  • La micro-entreprise (c’est l’ex régime auto-entrepreneur) : c’est un statut très simple et bien adapté pour un démarrage. A noter qu’il est possible de déclarer son début d’activité directement en ligne sur lautoentrepreneur.fr. Les caractéristiques du statut auto-entrepreneur sont les suivantes :
    • pas de comptabilité réelle (pas d’expert-comptable),
    • obligation d’établir un suivi des recettes sur un cahier ou un document informatisé,
    • obligation d’avoir un compte bancaire distinct du compte personnel,
    • la micro-entreprise est soumise à des plafonds de chiffre d’affaires à ne pas dépasser,
  • L’entreprise individuelle en nom propre (EI) : c’est un statut adapté mais qui est défavorable en terme de modalités de paiement des cotisations sociales ; en effet, ces dernières étant calculées sur les bénéfices, elles sont susceptibles de varier fortement d’une année à l’autre,
  • L’EIRL : même remarque que pour l’EI. Toutefois, l’EIRL permet de protéger son patrimoine personnel mieux qu’en EI (pas toujours utile pour une activité de graphiste designeur),
  • L’EURL (SARL à associé unique) : c’est un statut bien adapté pour une activité étoffée. Le gérant détermine lui-même sa rémunération, qui sert de base au calcul des cotisations sociales,
  • La SASU : ce régime juridique peut être adapté pour une activité en développement mais est un peu plus coûteux que l’EURL.

Enfin, le statut d’entrepreneur-salarié en coopérative d’activité et d’emploi peut être envisagé ; il permet d’être indépendant tout en bénéficiant du statut de salarié rattaché à une structure : c’est un statut bien adapté pour un démarrage sans risque.

Les étapes de la création d’une activité de graphiste designer indépendant.

Voici les principales étapes pour s’installer en tant que graphiste-designer en freelance :

Des outils Excel pour gérer votre entreprise de graphisme ou design (gratuit).

WikiCréa met à votre disposition des outils Excel gratuits pour gérer votre entreprise libérale :

Bonne chance !

Vous pouvez noter cet article !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Préparez votre création
Téléchargez notre pack création 100% gratuit

Contient 3 documents indispensables :

guide de l'étude de marché
modèle de business plan Word
modèle de plan financier Excel

Entrez vos coordonnées pour recevoir le pack création

Toutes nos félicitations...
Vous venez de télécharger le pack création !