Panorama des aides à la création d’entreprise

4.8/5 (5)

Quelles sont les principales aides à la création d’entreprise ? Quelles sont les aides les plus utilisées et les plus faciles à mobiliser ? Y a-t-il des aides spécifiques en fonction du statut personnel du porteur de projet ?

Il faut distinguer plusieurs types d’aides à la création d’entreprise (cliquez sur les liens pour accéder aux articles spécifiques) :

  1. Les exonérations ou réductions de charges sociales : elles permettent d’alléger le coût de la protection sociale du dirigeant au démarrage : la principale est l’ACCRE
  2. Les prêts à taux zéro : ils viennent en complément de prêts bancaires et facilitent l’obtention du reste des financements :
  3. Les fonds de garantie : très appréciés des banques, ils viennent en garantie du prêt contracté :
  4. Le micro-crédit : ce type de micro-prêt s’adresse aux personnes exclues du système bancaire :
  5. Les aides de Pôle Emploi pour les demandeurs d’emploi :
  6. Les accompagnements ou formations spécifiques à la création d’entreprise :
    • Le CAPE (contrat d’appui au projet d’entreprise) : c’est un contrat d’accompagnement renforcé, signé entre un porteur de projet et un organisme spécialisé en création d’entreprise. Le contrat permet d’intégrer une couveuse d’entreprise et tester un projet avant de créer.
    • Les 5 jours pour entreprendre des Chambres de commerce et d’industrie
    • Les formations régionales à la création d’entreprise.
  7. Les aides des fondations philanthropiques :
  8. Les subventions :
    • La subvention Cap’Jeunes pour les créateurs de moins de 26 ans
    • La subvention FISAC pour la rénovation des commerces de proximité
    • La subvention Agefiph pour les créateurs d’entreprise reconnus handicapés
    • La subvention FDI des conseils départementaux pour les bénéficiaires du RSA : il s’agit d’une aide d’environ 750 € versée dans la première année de la création d’entreprise. Renseignements auprès des conseils départementaux.
    • Les subventions et aides aux jeunes entreprises innovantes
  9. Les réductions d’impôts :
  10. Le crowdfunding ou « financement participatif » : il s’agit de présenter son projet au grand public sur une plateforme internet et d’inciter les particuliers à donner de l’argent. Voir notre article dédié au financement participatif.
  11. L’aide des pépinières d’entreprise notamment en terme de bureau et de services administratifs.
  12. Voir aussi notre article sur les principales aides aux associations.

 

L’avis de l’expert en création d’entreprise :

  • Les aides sont nombreuses mais concernent surtout les publics suivants : demandeurs d’emploi, bénéficiaires de minimas sociaux, jeunes de moins de 26 ans et femmes. Pour les autres publics, c’est beaucoup plus limité !
  • La plupart des aides peuvent se cumuler. Seul le micro-crédit est incompatible avec un financement bancaire.
  • Attention à ne pas se perdre dans le labyrinthe des aides : certaines aides peuvent être soumises à l’obtention d’autres aides ; les dossiers à remplir peuvent être lourds et amener de l’inertie à votre projet. Gardez bien en tête votre objectif final, sans vous disperser.
  • De nombreuses autres aides existent : pour être sûr de n’en rater aucune, rendez-vous sur le site www.les-aides.fr.

 

N’hésitez pas à commenter cet article ou à poser vos questions (ci-dessous).

Vous pouvez noter cet article !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimez nos articles ?
Nous vous offrons un ebook :

" Les 10 commandements du créateur d'entreprise "

Entrez vos coordonnées pour recevoir le ebook

Toutes nos félicitations...
Vous venez de télécharger les 10 commandements du créateur d'entreprise !