Jeune entreprise innovante : quels avantages ?

4.75/5 (4)

Qu’est-ce qu’une jeune entreprise innovante (JEI) ? Quels avantages ce statut offre-t-il ? Quels sont les critères et conditions pour être une être une JEI en 2018 ? Où peut-on se procurer la liste des jeunes entreprises innovantes ?

Le statut de “jeune entreprise innovante” (JEI) date de 2004 ; il concerne les entreprises dont les dépenses de recherche et développement représentent 15 % au moins du total de leurs charges.

Le statut de “jeune entreprise innovante” ouvre droit à des exonérations fiscales et des exonérations de cotisations sociales.

Le statut de jeune entreprise innovante est en principe compatible avec toutes les formes d’entreprises, y compris les entreprises individuelles ou les auto-entreprises / micro-entreprises, même si dans les faits la plupart des JEI sont des sociétés.

Attention ! Pour bénéficier du statut JEI, votre activité doit être réellement innovante. Plus précisément, votre innovation doit avoir un caractère créatif important, voire “disruptif”. A titre d’exemple, créer un site internet de e-commerce n’est pas en soi innovant…

Les critères et conditions pour être reconnu Jeune Entreprise Innovante.

Les conditions suivantes doivent être remplies pour bénéficier du statut de Jeune Entreprise innovante : 

  • L’entreprise doit être créée depuis moins de 8 ans,
  • L’entreprise doit être une création pure, et non un regroupement d’activités ou une reprise d’activité existante,
  • Avoir moins de 250 employés au moment de la demande,
  • Réaliser un chiffre d’affaires de moins de à 50 millions d’euros,
  • Avoir une indépendance capitalistique,
  • Réaliser des dépenses de recherche et développement représentant au moins 15 % des charges de l’entreprise.

Les dépenses prises en compte pour juger de ce dernier critère sont :

  • les dotations aux amortissements qui concernent les opérations de recherche scientifique et technique, y incluant la réalisation de prototypes et installations pilotes,
  • les dépenses de personnel (chercheurs et techniciens de recherche) directement affectables aux activités de recherche scientifique et technique, au prorata du temps passé,
  • les rémunérations supplémentaires au profit des salariés auteurs d’une invention résultant d’opérations de recherche,
  • les autres dépenses réelles de fonctionnement,
  • les dépenses pour des missions confiées à des organismes de recherche publics, des établissements d’enseignement supérieur, des fondations de coopération scientifique, associations ou fondations agréées, organismes de recherche privés agréés,
  • les frais de brevets, les cotisations d’assurance de protection juridique,
  • les dépenses de normalisation des produits.

Les aides et avantages du statut de jeune entreprise innovante.

Le statut de jeune entreprise innovante ouvre droit aux aides et avantages suivants :

  • Exonération d’impôt sur les sociétés pendant 24 mois (totale les 12 premiers mois, à hauteur de 50% pour les 12 mois suivants), cumulable avec le crédit d’impôt recherche (CIR), mais non cumulable avec l’exonération d’IS en zone de revitalisation rurale (ZRR) ou ZFU,
  • Exonération de la contribution économique territoriale (CET, CFE) et de la taxe foncière pendant 7 ans (selon délibération des collectivités territoriales),
  • Exonération des cotisations sociales patronales pendant 8 ans (sous conditions et plafonds) sur les rémunérations versées aux chercheurs, techniciens, gestionnaires de projet de R&D (y compris mandataires sociaux s’ils sont au régime général*), juristes chargés de la protection industrielle, testeurs.

A noter : les exonérations peuvent être suspendues si l’entreprise n’est pas à jour de ses obligations déclaratives et du paiement des cotisations sociales.

*cela concerne les Présidents et Directeurs généraux de SAS ou SASU : ces formes juridiques seront donc à privilégier. Voir notre article Quel statut juridique pour ma start-up ?

Jeune entreprise innovante : les précautions à prendre.

L’entreprise peut se placer d’elle-même sous le statut de jeune entreprise innovante (JEI) et calculer directement ses exonérations, sans aucune démarche préalable.

Mais en pratique il est fortement conseillé, avant toute chose, d’établir une demande de rescrit fiscal en courrier recommandé avec accusé de réception. Il s’agit de demander à l’administration fiscale de se positionner sur le cas de l’entreprise. L’administration a trois mois pour répondre ; en l’absence de réponse, la demande est considérée comme acceptée.

Cliquez ci-après pour accéder à notre modèle de rescrit fiscal JEI (article dédié).

La liste des jeunes entreprises innovantes.

Il n’existe pas de liste officielle des jeunes entreprises innovantes, mais certains sites internet recensent les start-ups françaises, par exemple MyFrenchStartup.

Voir aussi nos articles :

 

Vous pouvez noter cet article !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les webinaires de WikiCréa arrivent ! Inscrivez-vous :

8 participants par session de 1h30

Bien sûr, vos données restent confidentielles.