Les aides et subventions à l’export pour les PME

4.13/5 (8)

Quels sont les dispositifs français d’aide à l’export ? Quelles aides solliciter, pour quelle efficacité ? Voir aussi notre article : Créer une entreprise d’import-export.

Les entreprises françaises ont la chance d’être soutenues à l’export au travers d’aides publiques et semi-publiques.

La Coface, BPI France, ainsi que le réseau des chambres de commerce et des missions économiques à l’étranger (Business France, ex-Ubifrance) sont les principaux organismes d’aide aux entreprises qui souhaitent exporter.

Voici les principales aides à l’exportation.

Voir aussi nos articles :

Les prêts de développement export de BPI France.

Il s’agit d’un prêt de 30 000 à 5 000 000 €, remboursable sur 7 ans et avec 2 ans de différé, sans caution personnelle ni garantie. Ce prêt s’adresse aux entreprises de plus de 3 ans sous le statut société (EURL, SARL, SAS, SASU…), et qui ont un plan de développement des ventes à l’international.

Le prêt peut financer des frais de mises aux normes, des adaptations de produits, des participations à des salons ou encore un besoin en fonds de roulement.

Les aides à l’export de l’organisme Business France (ex-Ubifrance).

Business France est un organisme public présent sur le territoire français et dans 85 bureaux à travers le monde basés au sein des ambassades et consulats français (ex-missions économiques à l’étranger). Voir la liste des implantations de Business France.

Grâce à son maillage mondial exceptionnel et à son expertise historique, Business France aide les entreprises françaises à se développer efficacement à l’étranger :

  • en analysant leur potentiel à l’export,
  • en fournissant des informations et études sectorielles sur les marchés à l’export (fiches pays, actualités, tendances),
  • en informant sur les aides et financements à l’export,
  • en accompagnant les efforts de prospection : test de l’offre, listings de partenaires potentiels, organisation de rendez-vous d’affaires, accompagnement pour la présence sur des salons et événements à l’étranger (y compris déplacements, mise à disposition de traducteurs…), suivi des contacts établis sur place,
  • en proposant le “Label France” pour des actions collectives de promotion à l’international,
  • en proposant une veille sur les marchés,
  • en proposant des actions de communication ciblées et un service de presse,
  • en proposant le recrutement d’un volontaire international en entreprise (VIE).

Les services de Business France sont payants, mais sont proposés à un prix attrayant.

Pour en savoir plus sur les services de Business France :

Offre Débuter à l’export (cliquez).

Offre Exporter + (cliquez).

Les garanties COFACE pour l’aide à l’export.

La COFACE (Compagnie française d’assurance pour le commerce extérieur) est un organisme privé qui gère pour le compte de l’État les garanties publiques destinées à soutenir le développement des entreprises à l’international (hors auto-micro-entreprises).

La COFACE propose les produits suivants :

  • Les assurances prospection :
    • A3P (assurance prospection premiers pas) : la COFACE rembourse les dépenses de prospection (déplacements, participation à des salons ou à des événements organisés par Business France, appel à des consultants, étude de marché, construction d’un site internet en langue étrangère, adaptation aux normes étrangères…) dans la limite de 30 000€. L’aide est à rembourser progressivement sur les 3 années suivantes : le remboursement peut être partiel en fonction du chiffre d’affaires export généré ou non grâce à l’effort de prospection. La COFACE se rémunère en retenant 4% des dépenses de prospection.
    • L’assurance prospection : même dispositif, mais pour les entreprises déjà présentes à l’export,
    • L’avance prospection : il s’agit d’une garantie sur les emprunts bancaires contractés pour développer une présence à l’export (grandes entreprises uniquement),
  • La garanties des cautions,
  • L’assurance de taux de change,
  • L’assurance investissement pour les investissements à l’étranger.

Le volontariat international en entreprise (VIE) et le crédit d’impôt export.

Le crédit d’impôt export permet d’économiser 50% de ses dépenses de prospection commerciale dans la limite de 40 000 €, sous réserve d’avoir recruté un employé ou un VIE (volontaire international en entreprise) affecté au développement des exportations.

Les dépenses concernées sont les frais de déplacement et d’hébergement liés à la prospection commerciale export, les dépenses de recherche d’information, les participations à des salons, les dépenses de communication, les indemnités du VIE ainsi que les honoraires d’entreprises de conseil.

Cliquez ici pour en savoir plus sur le statut et le recrutement d’un VIE.

L’aide des chambres de commerce françaises à l’étranger.

On compte plus de 110 chambres de commerce françaises installées dans les pays étrangers.

Les chambres de commerce françaises à l’étranger sont des associations indépendantes de droit local qui permettent aux entreprises françaises installées à l’étranger, mais aussi à leurs filiales et partenaires étrangers, de se regrouper en communauté ou club d’affaires. Voir par exemple le site internet de la Chambre de Commerce Française de Grande-Bretagne (CCFGB).

Les chambres de commerce françaises à l’étranger sont elles-mêmes fédérées au sein de l’organisme “CCI France International” (ex-UCCIFE).

Outre la force de leur réseau, les CCI de l’étranger proposent des services d’aide à l’implantation pour les entreprises françaises qui souhaitent établir une présence physique concrète sur les marchés étrangers :

  • offre de domiciliation (adresse postale, bureau, intégration dans une pépinière ou un incubateur),
  • location de salles de réunion (business center),
  • services juridiques (aide à la création d’une entreprise, d’un établissement ou d’une filiale, mise en contact avec des avocats),
  • conseil en immobilier,
  • aide au recrutement de personnel, gestion salariale,
  • services de secrétariat et de comptabilité,
  • offre de mise en réseau et service de communication.

Les services des chambres de commerce françaises à l’étranger concernent l’implantation, ils sont donc parfaitement complémentaires aux services de Business France qui sont plutôt orientés prospection.

L’aide des CCI et des régions de France pour l’expor.

Les chambres de commerce françaises (régionales ou départementales) disposent de compétences et de services à l’export : des conseillers interviennent auprès des entreprises pour un pré-diagnostic export ou pour les orienter sur des missions de prospection. Les CCI gèrent et animent de nombreux “clubs export” chargés de dynamiser les efforts de prospection des entreprises d’un territoire donné.

De la même manière, les politiques régionales comportent un volet d’aide à l’export, avec des outils et des aides souvent tournés vers la mise en valeur des savoir-faire régionaux. A titre d’exemple, voir le site Export Midi-Pyrénées.

Les conseillers du commerce extérieur.

Les Conseiller du commerce extérieur sont des bénévoles (cadres ou chefs d’entreprises) qui apportent leur aide aux entreprises françaises qui souhaitent développer leurs exportations leur présence à l’étranger.

Voir la liste des conseillers du commerce extérieur et trouver un contact : cliquez ici.

L’avis de l’expert en création d’entreprise : Il ne faut pas hésiter à s’adresser à l’organisme Business France pour aborder les marchés à l’export. De plus, les services de Business France (visites sur place, rencontres partenaires, organisation de rendez-vous d’affaires, participation à des salons) peuvent être pré-financés par l’assurance prospection A3P de la Coface. Pourquoi s’en priver ?

Des outils Excel pour gérer votre entreprise (gratuit).

WikiCréa met à votre disposition des outils Excel gratuits pour gérer votre petite entreprise :

 

Voir aussi nos articles :

Vous pouvez noter cet article !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les webinaires de WikiCréa arrivent ! Inscrivez-vous :

8 participants par session de 1h30

Bien sûr, vos données restent confidentielles.