Créer un barber shop ou « barbier »

5/5 (1)

Comment créer un barber shop ? Quel diplôme faut-il pour ouvrir un barber shop ? Quel budget prévoir pour s’installer coiffeur pour hommes ? WikiCréa vous dit tout ce qu’il faut savoir pour ouvrir un barbier.

Le métier de barbier est revenu à la mode dans les années 1990 aux Etats-Unis et à la fin des années 2000 en France. Les 35-45 ans adoptant de plus en plus souvent la barbe (plus rarement la moustache), des barber shops sont apparus un peu partout en France, d’abord dans les grandes villes puis dans les villes moyennes. La tendance barber shop s’explique aussi par la volonté des hommes de prendre plus soin d’eux.

Pour rappel en France, 70% des salons de coiffure sont mixtes, et seulement 7% sont réservés aux hommes. Le marché est dominé par les salons de coiffure indépendants non rattachées à un réseau (92% du total, contre 8% pour les salons franchisés),

Voici ce qu’il faut savoir pour créer un barber shop.

La tendance barber shop en France.

Ouvrir un barber shop, c’est s’inscrire dans un marché qui présente les caractéristiques et tendances suivantes :

  • le volume de marché est toujours en augmentation (6% par an en moyenne) : la « mode » barber shop semble vouloir durer,
  • la demande des clients s’oriente de plus en plus vers la détente et la relaxation,
  • de plus en plus de barber shops se définissent avant tout comme un lieu de rencontre entre amis,
  • on note la multiplication des barber shops haut de gamme,
  • certains barber shops se spécialisent sur le hair design, technique qui consiste à réaliser des figures stylisées à l’aide d’une tondeuse.

Les franchises barbier ou barber shop.

De nombreux réseaux de franchise sont nés autour du concept du barber shop. Intégrer un réseau de franchise peut présenter des avantages : concept éprouvé, gain de temps, facilité d’accès aux fournisseurs, conseils d’aménagement, formation aux techniques de travail, étude de marché clé en main…

Parmi ces réseaux de franchise, on relèvera les suivants :

  • Hairgum Barber shop,
  • The Men’s Club,
  • V’s Barbershop (franchise américaine),
  • et bien d’autres encore.

Et pourquoi pas créer votre propre réseau de franchise ? Si votre concept est séduisant et abouti, vous pouvez proposer une duplication clé en main contre un droit d’entrée et un pourcentage du chiffre d’affaires.

Créer un barber shop : les qualités nécessaires.

Le métier de coiffeur-barbier est assez exigeant et comporte des risques, notamment en terme d’allergies ou de santé (douleurs au dos, troubles musculo-squelettiques, fatigue…). Le barbier indépendant doit être bon techniquement, mais aussi sur le plan de la gestion et du contact avec les clients. Il doit travailler vite et bien pour garantir une rentabilité suffisante.

Voir aussi notre article : Les 20 qualités d’un bon chef d’entreprise.

Quelques conseils pour réussir en tant que dirigeant d’un barber-shop :

  • privilégier si possible un bon niveau de qualité et un niveau de gamme assez élevé afin de fidéliser et d’augmenter le panier moyen,
  • développer une image à la fois professionnelle et branchée,
  • développer le chiffre d’affaires de vente de produits pour compléter les revenus des prestations de rasage et coupe,
  • fidéliser la clientèle par des événements, des animations, ou des abonnements.

Les normes et réglementations pour créer un barber shop.

Quel diplôme pour ouvrir un barber shop ?

Peut-on devenir barbier sans être coiffeur ? La réponse est clairement non.

Ouvrir un barbier c’est s’installer en tant qu’artisan coiffeur, il faudra donc obligatoirement justifier d’un diplôme :

  • CAP coiffure homme avec une spécialité coupe barbe,
  • ou brevet Professionnel (BP) avec option « coupe homme et entretien du système pilo–facial »,
  • ou brevet de maîtrise de coiffure,
  • ou tout autre diplôme professionnel obtenu dans un domaine directement lié à la coiffure.

A défaut de diplôme de coiffure il faudra justifier d’au moins 3 ans de pratique professionnelle en tant que gérant de salon de coiffure, salarié ou professionnel indépendant.

Les normes à respecter pour exercer en tant que barbier.

  • Normes de sécurité et d’accessibilité :
    • normes relatives aux ERP (établissements recevant du public) : sécurité incendie, extincteurs,
    • accessibilité des locaux aux personnes handicapées,
  • Normes d’hygiène,
  • Affichage des prix des prestations à l’extérieur et à l’intérieur de l’établissement (seuls les prix des prestations les plus courantes peuvent être affichés à l’extérieur),
  • Affichages obligatoires à l’attention du personnel,
  • Obligation de payer une cotisation à la Sacem, si de la musique est diffusée dans l’établissement (radio, télévision…).

Quel est le meilleur statut juridique pour un coiffeur-barbier ?

Dans tous les cas, l’activité de barbier étant artisanale, la création de l’entreprise se fera auprès du centre de formalités de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat. Un stage de préparation à l’installation sera à effectuer, d’une durée de 3 jours à une semaine (possibilité de prise en charge du coût par Pôle Emploi).

Les différents statuts envisageables pour s’installer en tant que barbier indépendant sont :

  • La micro-entreprise (ex-auto-entreprise) : c’est un statut très simplifié mais pas toujours adapté pour une activité exercée en salon car moins crédible que les autres,
  • L’entreprise individuelle en nom propre (EI) : c’est un statut adapté mais qui peut réserver quelques surprises en terme de paiement des cotisations sociales RSI ; en effet, ces dernières étant calculées sur les bénéfices, elles sont susceptibles de varier fortement d’une année à l’autre,
  • L’EURL (SARL à associé unique) : c’est certainement le statut le plus adapté pour une activité de barbier exercée en salon. Le gérant détermine lui-même sa rémunération, qui sert de base au calcul des cotisations sociales. Le dirigeant est travailleur indépendant non salarié,
  • La SASU : ce régime juridique est adapté mais un peu plus coûteux que l’EURL ; le dirigeant est assimilé-salarié,
  • Pour plus de détails, cliquez sur chacun des liens ci-dessus.

Créer un barber shop en 10 étapes.

Voici les principales étapes pour créer un barber shop et vous installer barbier :

  1. Formez-vous si vous n’avez pas encore obtenu diplôme de coiffeur barbier (CAP, BP…),
  2. Contactez des réseaux de franchise ou trouvez un concept et un positionnement pour votre future activité : nom, carte des prestations, couleurs, décoration… Le tout doit être validé par une étude de marché,
  3. Réalisez une étude économique : bâtissez un business plan et un plan financier, listez les besoins et trouvez les aides et les financements nécessaires au démarrage,
  4. Identifiez le local ou le fonds de commerce à reprendre ; signez un bail commercial,
  5. Recherchez les fournisseurs (marques de produits capillaires, linge, machines) : obtenez des devis et négociez les conditions,
  6. Effectuez les travaux et décorez votre barber shop,
  7. Effectuez le stage de préparation à l’installation (obligatoire sauf exceptions),
  8. Choisissez votre statut juridique et enregistrez-vous (Chambre des métiers et de l’Artisanat),
  9. Lancez la communication et l’activité,
  10. Trouvez vos clients (cliquez pour lire notre article dédié).

Quel budget pour ouvrir un barber shop ou un salon de coiffure pour hommes ?

Ouvrir un barbier implique un certain nombre de dépenses de démarrage et d’investissements :

  • Frais d’établissement : frais de création de l’entreprise (formalités administratives par exemple),
  • Frais d’ouverture de compteurs (eau, électricité, gaz),
  • Formations et stages obligatoires (si besoin),
  • Eventuels droits d’entrée de réseaux de franchise,
  • Paiement du droit au bail ou du pas-de-porte,
  • Caution ou dépôt de garantie pour le local,
  • Frais de notaire ou d’avocat (par exemple pour la signature du bail),
  • Travaux et aménagements, décoration,
  • Acquisition du matériel professionnel, des bacs et des sièges,
  • Acquisition de matériel de bureau, fournitures, ordinateur, imprimante,
  • Stock de produits,
  • Coût de l’enseigne et des éléments de communication (cartes de visite, brochures, logo, site internet…),
  • Evénements et publicité de lancement,
  • Sans oublier la trésorerie de démarrage.

Le budget nécessaire pour ouvrir un barbier est en réalité très variable (de 5 000 € à 100 000 €), en fonction du lieu d’implantation et/ou de l’ampleur des travaux à réaliser.

Voir aussi nos articles :

 

Vous pouvez noter cet article !

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Avatar for Contributeur WikiCréa Yass dit :

    Bonjour, je suis salarié barbier dans un salon de coiffure. J’ai ni CAP ni BP. Je souhaite ouvrir un salon barbier. J’ai 7 ans d’expérience et je viens de lire dans l’article que 3 ans d’expérience suffisent pour ouvrir un salon barbier. En êtes vous sûr?

    • Avatar for Contributeur WikiCréa Contributeur WikiCréa dit :

      Oui, vous pouvez ouvrir votre salon barbier, puisque vous avez plus de 3 ans d’expérience en tant que salarié dans le domaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Préparez votre création
Téléchargez notre pack création 100% gratuit

Contient 3 documents indispensables :

guide de l'étude de marché
modèle de business plan Word
modèle de plan financier Excel

Entrez vos coordonnées pour recevoir le pack création

Toutes nos félicitations...
Vous venez de télécharger le pack création !