Créer une entreprise en France : bonne ou mauvaise idée ?

5/5 (2)

Créer une entreprise en France est-il risqué ? Est-il plus difficile de créer une entreprise qu’ailleurs ?

Contrairement à une idée reçue, la France est un territoire très favorable à la création d’entreprise. L’environnement français des affaires est porteur et de nombreuses réformes ont démocratisé l’entrepreneuriat depuis les années 1980.

On compte environ 1000 nouvelles créations d’entreprise chaque jour en France !

Créer une entreprise en France : un environnement des affaires porteur.

Créer une entreprise en France, c’est s’insérer dans un environnement des affaires porteur. La France présente en effet de nombreux atouts géographiques, démographiques et sociaux-économiques :

  • Un marché important, de plus de 65 millions de consommateurs,
  • Des infrastructures modernes et des services publics au service des acteurs économiqus : moyens de communication nombreux et variés, administration performante, bon accès à l’internet à haut-débit,
  • Une stabilité politique et économique,
  • Un tissu économique et une offre de services aux entreprises très riches,
  • Des travailleurs performants, qualifiés et parmi les plus productifs du monde,
  • Des réseaux d’affaires dynamiques : clubs ou associations d’entrepreneurs, clusters, incubateurs, pôles de compétitivité, French Tech, etc.

A ce titre, la France reste un des premiers pays mondiaux pour ce qui est des investissements directs reçus.

Des secteurs d’activité mondialement reconnus.

L’économie française est considérée comme très dynamique dans certains secteurs d’activité, parmi lesquels :

  • Le luxe (accessoires, cosmétiques, artisanat d’art…),
  • Le tourisme,
  • L’aéronautique,
  • Le commerce et l’artisanat,
  • Le bien-être et les services à la personne,
  • L’agroalimentaire,
  • ou encore les nouvelles technologies de l’information et la communication.

La France est notamment un pôle d’attraction reconnu pour les start-up du monde entier.

Créer une entreprise en France constitue donc un atout considérable si le secteur d’activité concerné est l’un de ceux cité ci-dessus.

Créer une entreprise en France : un tremplin pour l’export.

La France, de par sa situation géographique privilégiée, est un tremplin pour l’export.

La France se situe au cœur du marché unique européen, ce qui lui ouvre un accès privilégié à un marché de 350 millions de consommateurs, même si les différences culturelles et linguistiques sont nombreuses.

Créer une entreprise en France permet de s’insérer au carrefour des routes et voies de communication européennes, entre la péninsule ibérique et l’Europe centrale, entre le Royaume-Uni et l’Europe du Sud, entre l’Europe du Sud et l’Europe du Nord.

Créer une entreprise en France : de nombreuses aides.

La France est un des pays qui soutient le plus la création d’entreprise :

  • Pôle Emploi, par le maintien des droits et le versement de l’ARCE (capital Pôle Emploi), est le premier financeur de la création d’entreprise en France,
  • L’Etat et les organismes consulaires (Chambre de commerce, Chambre des métiers) proposent différents dispositifs de prêts à taux zéro, tels Initiative France ou le Nacre,
  • De nombreuses fondations privées soutiennent la création d’entreprise,
  • Les régions, ainsi que certains organismes publics ou semi-publics proposent des formations ou des accompagnements gratuits à la création d’entreprise,
  • La banque publique d’investissement (BPI France) soutient la création d’entreprise et l’innovation, par l’intermédiaire de subventions, de garanties, ou encore de prêts ou d’avances remboursables,
  • Les organismes de micro-crédit interviennent pour le micro-financement des petits projets,
  • L’Etat, à travers Business France et Atout France, soutient la présence des entreprises françaises à l’export, par l’intermédiaire de son réseau d’ambassades et de consulats.

Si l’accès au financement bancaire est parfois compliqué, de nombreuses solutions alternatives existent, au premier rang desquelles les plateformes de financement participatif.

Créer une entreprise en France, c’est donc avoir l’assurance d’être soutenu.

De nombreux prestataires au service des créateurs d’entreprise.

Loin d’être isolé, le créateur d’entreprise français bénéficie d’un large réseau d’aide et d’accompagnement à la création d’entreprise particulièrement dense. Citons par exemple :

  • Le réseau des pépinières d’entreprises,
  • Le réseau des cabinets d’experts-comptables,
  • Le réseau des cabinets spécialisés dans la création d’entreprise, proposant parfois des accompagnements gratuits (BGE, Réseau Entreprendre, réseaux d’entrepreneuriat féminin, etc),
  • Le réseau des chambres consulaires (CCI, chambre des métiers, chambre d’agriculture…),
  • Le réseau des clubs d’affaires : citons par exemple le BNI, dont le réseau français est le second au monde.

Créer une entreprise en France : des démarches facilitées.

Depuis les années 1980, créer une entreprise en France est devenu progressivement plus simple, grâce aux réformes adoptées sur le modèle des pays anglo-saxons. Cela est vrai notamment pour les sociétés.

  • Les centres de formalité des entreprises (CFE) ont été créés, véritables guichets uniques de la création d’entreprise,
  • Les formalités de déclaration d’activité ont été allégées (formulaires, justificatifs…) et accélérées : il faut maintenant 7 jours en moyenne pour créer une société en France,
  • Il n’y a plus de capital minimum obligatoire pour créer une SARL, EURL, SAS ou SASU,
  • Les relations avec les Centres des impôts ont été simplifiées (suppression de l’obligation de déposer les statuts aux impôts, arrivée du numérique et des procédés de dématérialisation…).

Créer une entreprise en France est donc beaucoup plus simple et plus rapide qu’auparavant.

Créer une entreprise en France : l’apparition de statuts juridiques favorables.

L’apparition de nouveaux statuts juridiques a largement démocratisé la création d’entreprise en France :

  • L’apparition du statut d’auto-entrepreneur (nouvellement nommé micro-entreprise) a constitué une opportunité sans précédent pour des centaines de milliers de français souhaitant exercer une activité indépendante, tester une idée ou compléter leurs revenus sans prendre de risque,
  • L’apparition des statuts juridiques alternatifs (chèque emploi service, portage salarial, coopératives d’emploi et d’activité) a encore facilité l’accès des français au travail indépendant,
  • La suppression du capital minimum a effacé le principal obstacle à la création des sociétés, notamment des SAS et SARL,
  • Enfin on note l’explosion du statut SASU qui séduit nombre de créateurs d’entreprise par sa souplesse, sa crédibilité et sa simplicité.

Mais des points noirs persistent…

Malheureusement, créer une entreprise en France est encore marqué par quelques points noirs, qui, s’ils ne sont pas bloquants, peuvent énerver voire démotiver certains porteurs de projet…

On notera en premier lieu :

  • L’empilement des statuts juridiques : la multiplication des formes d’entreprise individuelle et des formes de sociétés complexifie beaucoup le choix du créateur d’entreprise.
  • Les problèmes liés à la protection sociale du chef d’entreprise: le RSI, de par son fonctionnement et son caractère obligatoire, constitue aujourd’hui un obstacle majeur à la création d’entreprise. Il existe toutefois des possibilités de le contourner (cliquez pour en savoir plus).
  • L’instabilité fiscale : la modification des taux de charges sociales et du niveau des impôts, l’apparition et la remise en cause de niches fiscales, l’empilement des réformes, sont autant d’éléments qui peuvent inquiéter le chef d’entreprise. A noter toutefois que les impôts pesants sur les PME ne sont pas forcément plus élevés en France que dans les autres pays européens.
  • La complexité du parcours de création : paradoxalement, la multiplication des dispositifs d’aide et d’accompagnement à la création d’entreprise introduit un flou de plus en plus grand dans l’esprit du créateur…

Face à ces points noirs, le créateur d’entreprise devra redoubler de vigilance, aller chercher l’information, et ne pas hésiter à se former à la création d’entreprise (voir notre offre de formation).

Vous pouvez noter cet article !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimez nos articles ?
Nous vous offrons un ebook :

" Les 10 commandements du créateur d'entreprise "

Entrez vos coordonnées pour recevoir le ebook

Toutes nos félicitations...
Vous venez de télécharger les 10 commandements du créateur d'entreprise !