Ouvrir une boutique de lingerie : tout savoir

5/5 (2)

Comment ouvrir une boutique de lingerie ? Que faut-il savoir pour créer une boutique de lingerie ? Peut-on s’installer en tant qu’auto-entrepreneur ? Quels sont les facteurs-clés de succès ?

Dans un secteur du prêt-à-porter en grande difficulté, la lingerie reste une valeur sûre qui résiste plutôt bien.

Le marché de la lingerie représente 2,95 milliards de chiffre d’affaires annuel, en augmentation légère mais régulière. Il se divise en trois segments principaux : la lingerie de nuit, la lingerie de jour et la lingerie d’intérieur.

On note un renouvellement marqué des collections depuis quelques années, ce qui montre un vrai dynamisme du secteur.

Pourtant créer une boutique de lingerie n’est pas donné à tout le monde. Cela nécessite un important investissement financier et vrai sens commercial.

Voici tout ce qu’il faut savoir pour ouvrir une boutique de lingerie et réussir.

Le marché de la lingerie en France.

En France, les femmes dépensent en moyenne 120 € par an pour leur lingerie. Les 15/24 ans et les plus de 45 ans sont les plus “dépensières”.

Voici quelques caractéristiques et tendances du marché de la lingerie :

  • Les différents circuits de distribution physiques sont les suivants :
    • grande distribution : 22%
    • chaines spécialisées : 19%
    • vente à distance : 12%
    • détaillants multimarques : 11%
    • grands magasins : 10%
    • grandes surfaces spécialisées : 9%
  • A noter la concurrence de plus en plus marquée des boutiques en ligne, dont la part de marché est passée en 7 ans de 5% à près de 22% des ventes,
  • Une concentration des boutiques de lingerie dans les grands pôles urbains, et dans les centre-ville,
  • Des consommatrices qui privilégient le confort au glamour, au contraire de leurs maris qui privilégient le glamour au confort,
  • Des marques qui proposent des matières toujours plus fines et rares pour plus d’élégance et de confort.

Ouvrir une boutique de lingerie : quelques conseils.

La réussite d’une boutique de lingerie passe avant tout par les qualités du commerçant. Ce dernier (ou cette dernière) devra supporter des horaires contraignants : ouvertures le samedi, le mercredi, parfois le soir… D’autre part le métier est très cyclique, alternant phases calmes et phases actives, ce qui peut générer du stress et des baisses de moral.

Un bon commerçant en lingerie doit avoir les qualités suivantes :

  • sourire,
  • tact et discrétion,
  • sens du conseil, notamment auprès de la clientèle masculine qui vient pour offrir,
  • capacité à négocier (avec les fournisseurs notamment),
  • capacité à gérer (trésorerie, stocks, réassorts…),
  • capacité à animer la boutique et à “créer l’événement”.

Ouvrir une boutique de lingerie ne s’improvise pas ! Les principaux facteurs-clés de succès sont les suivants :

  • la qualité de l’emplacement (voir notre article dédié),
  • la qualité du merchandising,
  • le niveau raisonnable du loyer,
  • les produits proposés et le renouvellement de l’offre en suivant les tendances les plus porteuses,
  • la capacité à aller chercher les clients à l’extérieur du magasin,
  • la capacité à fidéliser les clients,
  • la capacité à conseiller aux mieux les clientes et les clients afin d’augmenter le panier moyen.

Voir aussi : Comment faire entrer plus de clients dans son magasin ?

Boutique de lingerie : normes et réglementations.

Il n’y a pas de diplôme particulier pour s’installer en tant que vendeur de sous-vêtements, ou pour monter son magasin de lingerie.

Les principales réglementations sont les suivantes :

Ouvrir une boutique de lingerie : quel statut ?

S’agissant d’une activité de nature commerciale, la création de l’entreprise se fera auprès du centre de formalités de la Chambre de Commerce et d’Industrie.

Les différents statuts envisageables pour un commerçant seul sont :

  • La micro-entreprise (ex-auto-entreprise) : statut simple mais peu adapté pour un magasin de sous-vêtements ; en effet ouvrir une boutique de lingerie nécessite la constitution de stocks, la signature de baux commerciaux et de contrats, ce qui plaide pour un statut plus crédible,
  • L’entreprise individuelle en nom propre (EI) : c’est un statut adapté et fréquent mais que nous déconseillons du fait des modalités de paiement des cotisations sociales ; en effet, ces dernières sont calculées sur les bénéfices de l’année précédente, ce qui donne lieu à des régularisations souvent douloureuses,
  • L’EIRL : même remarque que pour l’EI. Toutefois, l’EIRL permet de protéger son patrimoine personnel,
  • L’EURL (SARL à associé unique) : c’est un statut juridique adapté. Le gérant détermine lui-même sa rémunération, qui sert de base au calcul des cotisations sociales. Mais là encore, les cotisations sociales peuvent faire l’objet de régularisations désagréables d’une année sur l’autre,
  • La SASU : c’est selon nous le régime juridique le plus adapté si vous êtes seul(e) ; il permet d’éviter la Sécurité sociale pour les indépendants (ex-RSI). Cliquez ici pour accéder à notre offre de création de SASU en ligne (tarif le moins cher du marché).

Les étapes de la création ou de la reprise d’une boutique de lingerie.

Voici les principales étapes pour ouvrir une boutique de lingerie :

  1. Trouvez un concept pour votre boutique et recherchez des fournisseurs,
  2. Faites un questionnaire d’étude de marché,
  3. Rédigez un plan financier,
  4. Recherchez des financements,
  5. Identifiez le local ou le fonds de commerce à reprendre ; signez un bail commercial,
  6. Effectuez les travaux et décorez votre boutique,
  7. Choisissez votre statut juridique et enregistrez-vous (CCI),
  8. Lancez la communication et l’activité,
  9. Trouvez vos clients.

Quel budget pour ouvrir une boutique de lingerie ?

Une bonne partie du coût de l’installation sera conditionnée par le choix du local commercial :

  • Paiement éventuel du droit au bail,
  • Caution et dépôt de garantie,
  • Frais de notaire pour la signature du bail,
  • Travaux et aménagements,
  • Décoration, meubles et articles de merchandising.

Les autres dépenses à prévoir au départ :

  • Frais d’établissement (frais de création de l’entreprise),
  • Eventuels droits d’entrée de réseaux de franchise (50 000 € en moyenne),
  • Acquisition des stocks,
  • Matériel de bureau, fournitures, ordinateur…
  • Enseigne et éléments de communication (cartes de visite, brochures, logo, site internet…),
  • Evénements et publicité de lancement,
  • Trésorerie de démarrage.

Le budget nécessaire pour ouvrir une boutique de lingerie est en réalité très variable (de 20 000 € à 200 000 € voire plus), en fonction du lieu d’implantation ou de l’ampleur des travaux à effectuer…

Se lancer en franchise, pourquoi pas ?

Nombreuses sont les boutiques de lingerie qui s’inscrivent dans un réseau de franchise, tels Soleil Sucré, Undiz, RougeGorge, Valege ou encore Calzedonia.

Intégrer un réseau de franchise comporte l’inconvénient du coût : il faudra débourser des droits d’entrée et des redevances périodiques. Mais les avantages peuvent se révéler bien supérieurs : aide à l’implantation, marketing national, support en matière de gestion et d’organisation, accès à une centrale d’achat…

Nous vous conseillons dans tous les cas de vous renseigner sur ces réseaux et de comparer leur approche du marché.

Voir aussi notre article sur les réseaux de franchise.

Des outils Excel pour votre boutique de lingerie (gratuit).

WikiCréa met à votre disposition des outils Excel gratuits :

Vous pouvez noter cet article !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les webinaires de WikiCréa arrivent ! Inscrivez-vous :

8 participants par session de 1h30

Bien sûr, vos données restent confidentielles.