La franchise : définition, avantages et inconvénients

4.67/5 (3)

Comment devenir franchisé ? Quel est en le coût et quels en sont les avantages ? Comment choisir le bon réseau de franchise ?

Définitions :

  • La franchise est un modèle de réseau commercial qui fonctionne sur la base d’un contrat par lequel une entreprise (le franchiseur ou « enseigne ») donne l’autorisation à une personne physique ou morale (le franchisé) d’exploiter son concept ou sa marque.
  • Le franchiseur est une entreprise qui dispose d’un concept, d’une marque, d’une enseigne et d’un réel savoir-faire transmissible. Le franchiseur se développe en déléguant la gestion de son réseau à des entreprises indépendantes (les franchisés) qui pourront utiliser cet ensemble d’éléments.
  • Le franchisé est un chef d’entreprise indépendant qui obtient le droit d’exploiter la franchise en échange d’une compensation financière directe ou indirecte.

Intégrer un réseau de franchise peut se révéler une bonne idée pour accélérer sa création d’entreprise. C’est une solution de plus en plus utilisée par les porteurs de projet, les chiffres le prouvent :

  • on comptait 29 000 points de vente franchisés en 1997 contre plus de 66 000 aujourd’hui,
  • on comptait 571 réseaux franchiseurs en 1997 contre plus de 1 800 aujourd’hui,
  • le taux de croissance du secteur de la franchise est de 8% par an environ.

La plupart des réseaux de franchise concernent le secteur du commerce (restauration, alimentaire…), même si les professions libérales ou l’artisanat sont aussi concernés (réparation automobile par exemple).

Intégrer un réseau de franchise implique que le franchisé et le franchiseur partagent un certain nombre de valeurs et fassent preuve d’une loyauté mutuelle.

La franchise : fonctionnement.

Il existe différents types de réseaux de franchise, plus ou moins intégrés.

A travers le contrat de franchise, le franchiseur :

  • accorde une exclusivité d’exploitation à son franchisé sur un territoire défini, pour une durée de 5 à 10 ans,
  • s’engage à transmettre au franchisé les modalités d’exploitation de son concept (méthodes, savoir-faire…),
  • s’engage à aider et accompagner le franchisé pendant toute la durée du contrat.

En contrepartie, le franchisé s’engage à respecter sa zone d’exclusivité, à ne pas porter atteinte au concept du franchiseur, à ne pas révéler les secrets industriels, et à s’acquitter des droits et redevances négociés.

Le système et fonctionnement des réseaux de franchise

La franchise : avantages et inconvénients.

Intégrer un réseau de franchise comporte beaucoup d’avantages :

  • Tirer parti de l‘image du franchiseur : visibilité et notoriété de l’enseigne,
  • Bénéficier de la mutualisation des moyens et des coûts : un réseau organisé en centrale d’achat obtiendra des coûts de revient plus faibles,
  • Bénéficier du savoir-faire du franchiseur en matière de marketing, merchandising et techniques de vente,
  • Bénéficier des formations et du coaching offerts par le franchiseur,
  • Bénéficier de l’historique du réseau et du retour d’expérience des autres franchisés : cela permet de gagner beaucoup de temps,
  • Bénéficier d’une zone d’exclusivité,
  • Etre entouré : faire partie d’un réseau de franchise permet de travailler en équipe, avec le franchiseur et les autres franchisés.

En théorie, intégrer un réseau de franchise permet donc de réduire les risques de la création de l’entreprise : l’expérience et l’accompagnement du franchiseur constituent un atout majeur pour baliser les étapes et réussir son lancement.

Pourtant, intégrer un réseau de franchise comporte aussi des inconvénients et des contraintes :

  • La liberté du chef d’entreprise est réduite sur le plan stratégique et opérationnel, et sa créativité est limitée,
  • Les droits d’entrée des franchises performantes sont souvent très élevés, et les conditions sont drastiques (obligation d’avoir identifié un emplacement bien situé, ou d’avoir un apport personnel minimum),
  • Certains franchiseurs imposent des minimums de chiffre d’affaires ou d’autres critères qui peuvent mettre le franchisé sous pression,
  • L’obligation d’obtenir l’accord du franchiseur en cas de revente de l’entreprise,
  • Tous les réseaux de franchise ne sont pas performants, ou sont moins performants qu’ils le prétendent…

Face à ces contraintes, il ne faut pas hésiter à :

  • Négocier précisément chaque point avec le franchiseur : diminution du montant des droits d’entrée, prestations supplémentaires offertes, modalités d’accompagnement, etc,
  • Faire une étude de marché poussée, incluant une étude des résultats des magasins existants,
  • S’entourer d’un expert-comptable et d’un avocat pour la relecture et la signature du contrat de franchise définitif.

Intégrer un réseau de franchise : modalités et coût.

Intégrer un réseau de franchise ressemble à un recrutement mutuel :

  • Le franchiseur analyse le CV, le comportement et les motivations du futur franchisé ; il est attentif au caractère dynamique et au sens commercial dont ce dernier peut faire preuve. Il se renseigne sur ses capacités financières et son réseau.
  • Le franchisé s’informe sur les avantages offerts par l’enseigne et les compare aux droits d’entrée à débourser. Il mesure les avantages et le gain de temps que peuvent procurer le réseau de franchise par rapport à un lancement en indépendant pur.

Une fois le « recrutement » validé, le franchiseur assiste normalement le franchisé dans l’établissement de son plan financier et de son business plan, lui fournit les éléments d’étude de marché nécessaires pour sa recherche de financement et l’aide éventuellement à identifier son lieu d’implantation.

Combien coûte l’entrée dans un réseau de franchise ?

Les conditions financières sont très variables d’un réseau de franchise à l’autre. Les sommes à débourser comprennent généralement :

  • Les droits d’entrée (de 2 000 € à 100 000 € voire plus),
  • Le coût des formations,
  • La participation aux efforts de marketing et de communication,
  • Les redevances de marque,
  • Les royalties selon le niveau d’activité (1% à 5% du chiffre d’affaires).

Intégrer un réseau de franchise pas cher, une bonne idée ? Le faible coût d’entrée n’est pas un bon signal. Cela peut vouloir dire que le réseau est trop jeune, trop peu développé ou peu visible, ou que le retour sur investissement sera faible…

Le meilleur statut juridique pour intégrer un réseau de franchise.

Compte-tenu de l’importance de l’investissement initial (droits d’entrée, acquisition des stocks, financement du besoin en fonds de roulement, etc), il est conseillé de s’installer sous la forme d’une société, et non d’une micro-entreprise ou d’une entreprise individuelle classique.

Les meilleurs statuts sont :

Rechercher une franchise.

Il s’agit de trouver le réseau de franchise qui vous correspond le mieux en matière de valeurs, d’image et de mode de fonctionnement.

Qu’est-ce qu’une bonne franchise ?

Une bonne franchise est une franchise dans laquelle le cadre est clair : les obligations du franchisé et celles du franchiseurs sont précises et partagées.

C’est une franchise dans laquelle le coût prélevé par le franchiseur est inférieur aux avantages qu’il apporte.

C’est une franchise dans laquelle le franchiseur se met à la place du franchisé et vice-versa, dans une logique de solidarité de réseau.

Enfin c’est une franchise en bonne santé et en progression.

Comment identifier LA bonne franchise ?

Pour trouver une franchise :

Plusieurs sites répertorient les enseignes de réseaux de franchise : voir le moteur de recherche de l’observatoire de la franchise, ou encore la liste des adhérents à la fédération française de la franchise.

Parmi les réseaux de franchise les plus célèbres, on relèvera Mac Donald’s, Quick, Burger King, KFC, Zara, Carrefour city, Promocash, Cash Converters, NaturHouse, Ucar, Bureau Vallée, La Mie Câline, Norauto, Ada, Subway, Daniel Moquet, BiboVino…

La master-franchise : qu’est-ce que c’est ?

La master-franchise est un contrat d’exclusivité qui autorise une entreprise (le master-franchisé) à développer une enseigne (la franchise) sur un territoire étranger. Cette autorisation concerne le plus souvent de vastes territoires, de la taille d’un pays voire d’un continent. Le master-franchisé est le relai local de la tête de réseau.

Par exemple, l’enseigne française La Mie Câline souhaite se développer en Espagne : elle va donc rechercher une entreprise capable de devenir master-franchisé ; cette dernière aura la responsabilité du développement du réseau de La Mie Câline sur toute l’Espagne.

Autre exemple, la franchise BNI (voir notre article dédié), d’origine américaine, s’est développée en master- franchise dans le monde entier. Le master-franchisé pour la France et la Belgique est Marc-William Attié.

Pourquoi ne pas créer votre propre réseau de franchise ?

Vous avez lancé un commerce ou une activité qui a connu un vrai succès ? Votre concept est clair, abouti, votre entreprise a une véritable identité ? Vous avez protégé votre marque ? Vous avez développé des produits, une méthode et un savoir-faire uniques ? Vous avez formé du personnel à vos méthodes ? Vous avez ouvert d’autres points de vente en propre ? Vous avez réussi à identifier les raisons de votre succès ? Alors pourquoi ne pas continuer à vous développer en franchise ?

Pour cela vous devrez transformer votre point de vente phare en véritable show-room, vitrine de votre savoir-faire. Vous devrez établir un dossier de présentation de votre franchise, véritable business plan qui servira aussi d’outil de communication, décrivant votre concept, le marché, le positionnement, les critères d’entrée, le profil des franchisés recherchés, les perspectives ou encore le retour sur investissement possible.

Etablissez un contrat type en vous entourant d’avocats spécialisés.

Participez au salon de la franchise et communiquez sur les sites internet et la presse spécialisée. C’est alors que vous recevrez peut-être vos premières candidatures sérieuses !

Le conseil de l’expert en création d’entreprise : Intégrer un réseau de franchise est intéressant si vous souhaitez gagner du temps, réduire les risques, ou si vous aimez être accompagné. Au contraire, si vous préférez la liberté et la créativité, passez votre chemin !

Des documents Excel pour gérer votre entreprise (gratuit).

WikiCréa a mis au point des fichiers Excel gratuits pour gérer une petite entreprise :

  • un modèle de plan financier facile à compléter, incontournable pour les recherches de financement,
  • un facturier permettant d’établir devis et factures : cliquez ici,
  • un livre de recettes, obligatoire pour les auto-entrepreneurs : cliquez ici,
  • un modèle de suivi de trésorerie : cliquez ici.

Vous pouvez noter cet article !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimez nos articles ?
Nous vous offrons un ebook :

" Les 10 commandements du créateur d'entreprise "

Entrez vos coordonnées pour recevoir le ebook

Toutes nos félicitations...
Vous venez de télécharger les 10 commandements du créateur d'entreprise !