Comment trouver un financement pour créer son entreprise ? 30 solutions

4.6/5 (5)

Comment trouver un financement pour créer son entreprise ? Comment financer sa création d’entreprise sans apport, ou avec un apport faible ? Voici une liste de 30 solutions pour débloquer la situation.

Vous avez un projet de création d’entreprise mais pas de financement (ou pas assez) ? Rassurez-vous, de nombreuses solutions existent, qui sont très différentes les unes des autres mais le plus souvent complémentaires.

Voici des conseils et des idées pour trouver un financement pour créer son entreprise.

Trouver un financement pour créer son entreprise : pourquoi, comment ?

Dans 98% des cas, créer une entreprise demande de mobiliser des moyens matériels et financiers. Cet investissement de départ ne doit pas être trop faible (la réussite de l’entreprise serait compromise) ni trop élevé (la rentabilité future et le retour sur investissement pourraient en pâtir).

Vous devez commencer par lister et chiffrer vos besoins de démarrage :

  • frais de création,
  • matériel,
  • dépenses liées au local,
  • stocks,
  • matelas de trésorerie,
  • etc.

Vous devez ensuite porter un regard objectif sur vos besoins de démarrage : ne sont-il pas trop élevés ? Leur niveau est-il réaliste compte-tenu de votre situation financière personnelle ? Comment pourraient-ils être réduits ?

Au final, le niveau des investissements de départ doit être cohérent avec la taille de votre projet et avec vous-même.

Voir aussi notre article sur les besoins de démarrage de l’entreprise.

Trouver un financement pour créer son entreprise : 30 solutions.

Voici 30 solutions pour trouver un financement pour créer son entreprise.

1) Economiser. Economiser est un bon moyen de financer sa création d’entreprise, surtout si l’on vise une création longue. Il s’agit de mettre de l’argent de côté au fil des mois, tout en préparant de manière optimale le lancement de l’activité : étude de marché, demande de devis, recherche d’un modèle économique, etc.

2) La famille. La famille est une des premières sources de financement de la création d’entreprise en France : prêt familial, donation, coup de pouce… On parle de love money. Attention, ça n’est pas parce qu’on demande de l’argent à sa famille qu’on peut se passer d’un business plan en bonne et due forme. De la même manière que face à un financeur extérieur, il faudra rassurer et convaincre !

3) Les amis. Il est possible de demander à vos amis de vous aider à financer votre démarrage. A vous de voir s’il vaut mieux procéder à un prêt ou à une prise de participation en capital. Dans le second cas, vous établirez un lien très étroit que vous pourriez regretter par la suite…

4) La banque. Source traditionnelle de financement, la banque reste une valeur sûre pour financer sa création d’entreprise, pour peu que vous ayez réalisé une vraie étude de marché et rédigé un plan financier crédible. Si elle croit en vous, la banque vous prêtera. Si elle vous oppose un refus, remettez-vous en cause sans vous plaindre. Voir notre article Comment convaincre son banquier.

5) Le crowdfunding. Le crowdfunding (financement participatif par le grand public à travers une plateforme internet spécialisée) est un excellent moyen de financer un démarrage et surtout de tester sa capacité à convaincre. Il s’agit d’un financement sous forme de don, donc sans risque financier. Voir notre article sur le crowdfunding.

6) Le crowdlending. Le crowdlending est un financement participatif sous forme de prêt, qui permet de faire appel au grand public pour éviter les banques. Là encore, c’est un excellent moyen de tester son projet et sa capacité à convaincre.

7) Le crowdequity. Le crowdequity est un financement par le grand public sous forme de participation en capital. C’est une solution de financement en plein développement mais qui ne convient pas à tous les types d’entreprises.

8) Les prêts à taux zéro ou prêts d’honneur. Divers organismes proposent des prêts à taux zéro pour les créations ou reprises d’entreprise, notamment Initiative France. Le montage du dossier peut être long et parfois compliqué. Voir notre article dédié.

9) S’associer peut permettre de trouver un financement pour créer son entreprise. Mais attention, c’est un choix qui doit être équilibré et réfléchi. Voir nos conseils pour bien s’associer.

10) Se financer par les pré-commandes. C’est une solution de financement qui peut convenir pour un produit qui n’est pas encore lancé et pour lequel des frais doivent encore être engagés. Les pré-commandes vous permettront de tester votre concept, de vous tester commercialement, et de faire grossir votre trésorerie.

11) Les business angels. Les business angels sont des particuliers qui participent au capital de votre start-up et vous conseillent pour accélérer votre développement. Faire appel à des business angels peut être une bonne solution de financement si vous lancez un concept innovant, mais vous perdrez un peu de votre liberté…

12) Le capital risque. Le capital risque (venture capital) est une prise de participation minoritaire par une ou plusieurs sociétés d’investissement. C’est une solution pour les start-up qui souhaitent se développer rapidement, mais sa mise en place est lourde. Voir notre article sur les business angels et le capital risque.

13) La bourse French tech. Le bourse French Tech est une subvention réservée aux entreprises qui proposent une innovation “disruptive”. Elle est soumise à des conditions précises. Voir notre article dédié.

14) Les fondations. De nombreuses fondations proposent des aides à la création d’entreprise, sous forme de prêt ou de subvention. Citons la fondation Raoul Follereau pour les projets en zone rurale, la Fondation de la Deuxième Chance (groupe Bolloré) pour les projets portés par des personnes ayant eu de graves difficultés au cours de leur vie, ou encore les bourses de la Fondation Jean-Luc Lagardère.

15) Les subventions. Les subventions à la création d’entreprise sont devenues rares, mais certaines collectivités locales continuent d’en proposer. Citons la subvention FISAC pour la rénovation des locaux commerciaux en centre-ville ou encore les subventions de certains conseils départementaux ou régionaux.

16) Les organismes d’aide à l’innovation. Certaines associations spécialisées dans l’aide à l’innovation proposent des aides ou des subventions spécifiques. Citons par exemple Cap’tronic de Jessica France.

17) Les concours. Trouver un financement pour créer son entreprise peut consister à passer par les concours. Les prix, trophées ou concours s’adressent généralement aux entreprises qui proposent des innovations. Cela peut constituer une solution de financement d’appoint. Voir la liste des concours ici.

18) Les garanties de prêt bancaire. Certains organismes proposent des garanties de prêt bancaire (BPI France, France Active), visant à faciliter l’obtention de financements bancaires. Attention, les dossiers sont parfois lourds à monter…

19) Le micro-crédit ou micro-prêt. En France, le principal organisme de micro-crédit est l’ADIE. Le micro-crédit est un type de prêt réservé aux personnes n’ayant pu obtenir un prêt bancaire. Attention, l’obtention d’un micro-crédit est loin d’être automatique et les taux d’intérêt sont élevés.

20) Pôle Emploi. Pôle Emploi permet de financer sa création d’entreprise par le maintien des allocations chômage ou encore la mobilisation de l’ARE en capital. Voir notre article dédié aux aides Pôle Emploi.

21) Le système D. Trouver un financement pour créer son entreprise, c’est aussi faire appel à sa débrouillardise. Face à un manque de financement, le système D et l’imagination peuvent constituer un excellent recours. Cela consiste par exemple à mobiliser des compétences gratuitement, à faire appel à des étudiants ou à des bénévoles, à trouver de meilleurs prix à l’étranger, à utiliser du matériel de récupération, à acheter des outils d’occasion… La débrouillardise est une qualité essentielle du chef d’entreprise !

22) Les partenariats. Passer des partenariats peut permettre de réduire drastiquement les investissements de départ. En effet, faire appel à un partenaire, par exemple un sous-traitant disposant d’une unité de production, permet de proposer une offre complète très concurrentielle tout en bénéficiant d’un savoir-faire et d’installations performantes.

23) Les réseaux de chefs d’entreprise. Participer à des réseaux de chefs d’entreprise peut être un moyen d’identifier des opportunités d’affaires et des financements.

24) Les aides à la création d’entreprise pour les femmes. De nombreuses associations féminines d’aide à la création d’entreprise proposent une aide concrète à l’installation. Renseignez-vous et contactez l’organisme le plus proche de chez vous.

25) Revoir son projet de départ. Pour résoudre votre problème de financement, pourquoi ne pas réétudier l’ensemble de votre projet ? Il s’agira d’arriver à un nouveau projet, nécessitant moins d’investissements de départ. Abandonnez votre projet s’il est trop coûteux en stock, matériel, travaux ou véhicules. Vos réduirez aussi votre risque d’échec et votre niveau de stress. Remarque : les activités libérales sont celles qui nécessitent le moins d’investissement de départ.

26) Le financement par le temps passé. Dans certains cas, il est possible de remplacer certaines dépenses par un investissement personnel en temps. Cela consiste à faire soi-même pour faire des économies. Attention cependant à ne pas vous épuiser à la tâche. Concentrez-vous sur votre coeur de métier, sur lequel vous pouvez passer du temps, mais n’essayez pas de tout faire.

27) Le financement par la location. Au lieu d’acheter du matériel, pourquoi ne pas le louer ? Bien sûr, louer revient au final plus cher que d’acheter, mais cela pourrait constituer une solution à vos problèmes de financement de départ.

28) Le financement par l’excédent en fonds de roulement. Certaines entreprises arrivent à se financer par un excédent en fonds de roulement, ce qui signifient qu’elles profitent du décalage entre leur délai de paiement aux fournisseurs et le délai de paiement de leurs clients. Cela nécessite de négocier des conditions intéressantes avec les fournisseurs, et de faire tourner rapidement les stocks. Pas toujours simple !

29) Les appels à projet. L’Etat, l’Europe et les régions lancent régulièrement des appels à projets doublés de subventions ou de prêts à taux préférentiel : cliquez ici pour en consulter la liste.

30) Les coups de pousse à la reprise. Certaines activités ne trouvent pas de repreneur. Il peut s’agir par exemple d’un artisan qui prend sa retraite, ou d’un petit commerce rural qui ferme. Dans certains cas, il est possible de reprendre ces activités dans des conditions très avantageuses : mise à disposition gratuite des locaux et du matériel, valeur de la clientèle offerte, etc.

Dans tous les cas, lorsqu’on souhaite trouver un financement pour créer son entreprise, il faut être déterminé et imaginatif !

Un modèle de plan financier prévisionnel Excel, gratuit.

Quel que soit le mode de financement que vous retiendrez, vous aurez besoin d’établir un plan financier pour convaincre et mesurer votre rentabilité.

Cliquez ici pour télécharger notre modèle Excel de plan financier.

D’autres outils Excel pour votre entreprise (gratuit).

Vous pouvez noter cet article !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Préparez votre création
Téléchargez notre pack création 100% gratuit

Contient 3 documents indispensables :

guide de l'étude de marché
modèle de business plan Word
modèle de plan financier Excel

Entrez vos coordonnées pour recevoir le pack création

Toutes nos félicitations...
Vous venez de télécharger le pack création !