Le love money pour financer son démarrage : définition, avantages

5/5 (1)

Qu’est-ce que le love money ? Quel est le fonctionnement du love money pour financer son entreprise ou sa start-up ? Quels sont les avantages du love money, notamment sur le plan fiscal ?

Love money, définition : Le love money (« argent de l’amour ») consiste pour un créateur d’entreprise à lever des fonds auprès de sa famille et/ou de ses amis, afin de financer son démarrage.

Basé sur la confiance et la bienveillance, le love money est une des sources les plus importantes de financement des jeunes entreprises. C’est un mode de financement simple et efficace, mais qui n’est pas sans risque.

Voici tout ce qu’il faut savoir sur le love money.

Love money : comment ça marche ?

Le love money peut prendre différentes formes :

  • le don : il peut se faire en direct sans formalisme ou par l’intermédiaire d’une plateforme de crowdfunding,
  • le prêt d’argent : il peut donner lieu à un contrat écrit ou non. Il peut aussi se faire à travers une plateforme de crowdlending,
  • l’investissement en capital : les proches obtiennent des parts de l’entreprise en échange de leur participation financière. Ils auront donc droit à une partie des bénéfices futurs. Ce type d’investissement est formalisé à travers des statuts de société et nécessite une bonne préparation juridique, avec éventuellement la signature d’un pacte d’actionnaires.

Love money : avantages et inconvénients.

Dans un environnement économique frileux vis à vis des jeunes entreprises, le love money présente des avantages non négligeables :

  • l’argent peut être levé rapidement, le plus souvent sans obstacle administratif,
  • le love money constitue un tremplin pour aller chercher d’autres types de financement, y compris bancaires,
  • le love money peut donner lieu à des avantages fiscaux (voir plus bas).

Mais le love money comporte aussi des inconvénients et des risques :

  • la facilité que présente le love money peut se retourner contre tous :
    • le créateur d’entreprise sera peut-être moins rigoureux dans son étude de marché et ses démarches de pré-lancement, ce qui augmente son risque d’échec,
    • l’entourage peut ne pas oser poser les questions sensibles. Le non-dit et le manque d’information peuvent aboutir à une situation inconfortable voire démotivante,
  • les mésententes et brouilles sont fréquentes, surtout en cas d’échec de l’entreprise.

Pour réussir, une opération de love money doit donc s’établir selon des bases claires. La confiance ne doit pas exclure la formalisation de l’accord et des règles de contrôle.

Le contrat love money.

Le love money par don fait rarement l’objet d’un contrat.

Par contre le love money avec prise de participation fait l’objet d’une formalisation dans les statuts de société.

Enfin, en cas de prêt, il est fortement conseillé de procéder à la signature d’un contrat de prêt.

Exemple de contrat de prêt entre particuliers :

Contrat de prêt

Entre les soussignés:

  • prénom, nom, date de naissance, lieu de naissance et adresse du prêteur. Ci-après désigné « le prêteur » d’une part, et
  • prénom, nom, date de naissance, lieu de naissance et adresse de l’emprunteur. Ci-après désigné « l’emprunteur » d’autre part.

Il a été arrêté et convenu ce qui suit.

Le prêteur prête ce jour à l’emprunteur qui le reconnaît la somme de (en toutes lettres et en chiffres). Cette somme est versée par le chèque numéro tiré sur la banque (dénomination sociale de la banque du prêteur).

En conséquence, l’emprunteur s’engage à rembourser cette somme selon l’échéancier suivant :

Dates des remboursements – Montants remboursés :

Ces montants ne comprennent pas d’intérêts, le prêteur acceptant de consentir un prêt gratuit à l’emprunteur. Ou ces montants incluent un intérêt annuel calculé au taux de (x)%. Le prêteur devra déclarer les intérêts versés par l’emprunteur dans sa déclaration annuelle de revenus.

D’autre part, l’emprunteur sera tenu de déclarer le prêt faisant l’objet du présent acte au service des impôts dont dépend son domicile.

Tout litige survenant lors de l’exécution du présent contrat relèvera exclusivement des juridictions dont dépend le domicile du prêteur.

Fait à , le

Le prêteur (signature précédée de la mention manuscrite « lu et approuvé »)
L’emprunteur (signature précédée de la mention manuscrite « lu et approuvé »)

La fiscalité du love money.

Le love money, c’est aussi des avantages fiscaux, notamment dans le cas de l’investissement en capital :

  • réduction d’impôt sur le revenu de 18% dans la limite de 50 000 € (soit une réduction maximum de 9 000 €),
  • réduction d’ISF de 50 % du montant investi dans la limite de 90 000 €.

Enfin, les dons destinés à financer une association peuvent donner lieu à une réduction d’impôt de 66% du montant donné.

Comment réaliser une opération de love money ?

Voici les étapes pour financer son entreprise ou sa start-up par le love money :

  • Effectuez et formalisez votre étude de marché,
  • Rédigez un business plan : voir notre modèle ici,
  • Rédigez un plan financier prévisionnel le plus précis possible : voir notre modèle gratuit ici,
  • Formalisez votre proposition et contactez votre entourage,
  • Présentez votre projet vos proches, de la manière la plus complète et la plus professionnelle possible,
  • Soyez à l’écoute des objections,
  • Négociez les termes du deal et proposez de les formaliser noir sur blanc (sauf en cas de simple don).

Love money ou crowdfunding ?

Love money et crowdfunding s’entremêlent de plus en plus souvent. En effet le créateur peut présenter son projet sur un site de crowdfunding et inciter ses proches à donner via la plateforme de financement participatif.

 

Voir aussi nos articles :

Vous pouvez noter cet article !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *