Le besoin en fonds de roulement : calcul et définition

5/5 (1)

Qu’est-ce que le besoin en fonds de roulement ? Comment est-il calculé ? Comment couvrir ou améliorer le besoin en fonds de roulement ?

Définition : Le besoin en fonds de roulement ou « BFR », est un indicateur qui mesure les besoins de financement à court terme d’une entreprise résultant des décalages de flux de trésorerie liés à l’activité : décalages de décaissements (paiement en retard de fournisseurs par exemple) et décalages d’encaissements (paiement en retard de clients par exemple).

Voir aussi notre article sur le fonds de roulement.

Concrètement, le besoin en fonds de roulement compare :

  • le poids des stocks et des créances à court terme : c’est-à-dire l’argent qui n’est pas en compte mais qui est potentiellement mobilisable ou auquel l’entreprise a droit,
  • et le poids des dettes à court terme : c’est-à-dire l’argent qui est en compte mais que l’entreprise doit à des tiers (fournisseurs, organismes sociaux, centre des impôts…).

Les stocks et les créances pèsent sur la trésorerie, alors que les dettes améliorent la trésorerie.

Le BFR mesure les besoins financiers liés au cycle d’exploitation.

Le BFR correspond en réalité à l’argent nécessaire au financement du cycle d’exploitation : cet argent est à mobiliser en permanence pour les besoins de l’activité.

En effet, l’activité nécessite de financer sur le court terme un certain nombre de dépenses (achats de marchandises ou matières premières, paiement des charges sociales…) alors même que les clients de l’entreprise n’ont pas nécessairement réglé leur facture ou que le produit n’est pas encore vendu. Ce « décalage » entre les entrées et les sorties engendre un besoin de financement court terme : c’est le BFR.

Le BFR constitue la différence entre le montant employé pour financer le stock et le crédit client, et la ressource provenant des dettes fournisseurs.

Si le crédit fournisseurs est plus important que le montant cumulé du stock et des créances clients, il n’existe pas un besoin mais un excédent de fonds de roulement. Dans ce cas, le cycle d’exploitation de l’entreprise se finance sur le dos des fournisseurs !

Le calcul du besoin en fonds de roulement.

La formule de calcul du besoin en fonds de roulement est la suivante :

BFR = ACTIF CIRCULANT – DETTES D’EXPLOITATION

Le BFR compare l’actif court terme (actif circulant) et le passif court terme (dettes d’exploitation et autres dettes non financières).

calcul besoin fonds roulement

Le calcul comptable du BFR se fait sur la base du bilan, à un instant T : il est l’état des créances, des stocks et des dettes à un moment donné, par exemple le 31 décembre.

Pour calculer le BFR, il est nécessaire de faire un état précis (et une valorisation) des stocks du moment.

Le BFR peut varier très fortement d’un jour à l’autre : par exemple, le règlement d’une grosse facture à un fournisseur entrainera l’effacement de la dette correspondante et donc une dégradation (augmentation) du BFR. La trésorerie diminuera d’autant.

Comment améliorer le besoin en fonds de roulement ?

Améliorer le besoin en fonds de roulement consiste à le réduire, voire le transformer en excédent en fonds de roulement.

Voici les moyens pour améliorer son BFR :

  • Augmenter le délai de paiement aux fournisseurs : à négocier avec les fournisseurs.
  • Réduire le délai de règlement des clients : cela nécessite de lutter contre les retards de paiement et les impayés, par exemple en proposant 3% d’escompte (remise) pour paiement anticipé.
  • Améliorer la gestion des stocks : il s’agit d’avoir le moins de stock possible, sans pour autant risquer la rupture de stock. Une gestion en flux tendu peut être instaurée.

L’évolution du BFR dans le temps et son financement.

Le besoin en fonds de roulement peut évoluer au cours de la vie d’une entreprise.

  • Le BFR a une fâcheuse tendance à augmenter en même temps que le chiffre d’affaires. En effet, si le chiffre d’affaires croît, le volume d’argent décalé sera plus important : du fait de la croissance de son activité, l’entreprise devra stocker plus et accorder plus de crédit client en volume. La trésorerie se dégradera. C’est le cas par exemple d’un sous-traitant aéronautique qui doit payer ses matières avant que ses clients ne le payent pour les produits fabriqués.
    .
    fonds de roulement et trésorerie
    .
  • Au contraire, certaines activités ont tendance à générer un excédent de fonds de roulement, donc une trésorerie confortable, avec un chiffre d’affaires stable ou en croissance. C’est le cas par exemple d’un hypermarché, qui encaisse le produit des ventes bien avant le règlement des factures fournisseurs.

Comment financer le besoin en fonds de roulement ?

Pour faire face à un besoin en fonds de roulement croissant, donc à un risque de trésorerie dégradée, plusieurs possibilités :

  • Renflouer l’entreprise : augmenter le capital,
  • Emprunter à court terme, ou à long terme,
  • Procéder à un apport en compte courant,
  • Négocier un découvert bancaire.

Besoin en fonds de roulement, trésorerie et rentabilité.

La notion de BFR est intimement liée à la notion de trésorerie :

  • Un BFR croissant dégrade la trésorerie,
  • Un BFR décroissant ou un excédent en fonds de roulement améliore la trésorerie.

Par contre le BFR n’est pas lié à la rentabilité de l’entreprise :

  • Une entreprise rentable et en développement peut avoir un besoin en fonds de roulement croissant et très pénalisant pour sa trésorerie,
  • Une entreprise peu rentable peut connaître un excédent en fonds de roulement (cf. l’exemple de l’hypermarché).

 

Voir aussi notre article sur le fonds de roulement.

Et notre article : Problème de trésorerie : quelles solutions ?

 

N’hésitez pas à commenter cet article ou à poser vos questions (ci-dessous).

Vous pouvez noter cet article !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WikiCréa lance son offre formation à la création d'entreprise
100% en ligne, 100% gratuit

Souhaitez-vous en savoir plus ?

Entrez vos coordonnées pour recevoir le ebook

Bravo !
Vous pouvez fermer