S’installer en tant que masseur bien-être : étapes et réglementation

4.69/5 (13)

Comment s’installer en tant que masseur bien-être ? Quelle est la réglementation des massages bien-être ? Peut-on ouvrir un salon de massage chez soi et exercer sans diplôme ? Quelles sont les étapes ?

Soin non conventionnel non médical, le massage bien-être est un ensemble de techniques manuelles qui ont pour finalité le mieux-être de la personne. Il existe plusieurs types de massages : californien, coréen, hawaïen, suédois, chinois, etc.

S’installer masseur bien-être ou « praticien bien-être » consiste à créer une entreprise de nature libérale, à ne pas confondre avec :

  • le modelage : activité artisanale réservée aux esthéticiennes, qui consiste en des effleurages,
  • le massage kinésithérapeutique : activité à but thérapeutique encadrée par la loi et pouvant faire l’objet d’une prise en charge par la Sécurité sociale.

Le massage bien-être est donc une activité libérale non réglementée qui peut être exercée en tant qu’auto-entrepreneur ; l’URSSAF reconnaît ce type d’activité sous les dénominations « thérapeute en drainage lymphatique » ou encore « technique manuelle de bien-être et de lâcher-prise ».

Le code APE correspondant est 96.04Z : Entretien corporel.

Remarque : Le massage relaxation vise en priorité la détente au niveau psychologique, le massage bien-être agit avant tout sur le plan physique.

Voici tout ce qu’il faut savoir pour s’installer en tant que masseur bien-être, ou devenir praticien massage bien-être.

La réglementation du massage bien-être : la loi massage 2016.

En France, la profession de masseur bien-être n’est pas réglementée. Il n’existe pas de diplôme d’État et son exercice est libre, sans avoir à faire preuve d’une formation ou d’un diplôme particulier. A noter toutefois que certains types de massages (et d’allégations) sont exclusivement réservés aux kinésithérapeutes.

La loi de modernisation du système de santé de janvier 2016 a clarifié les choses. Le terme massage disparaît, ce qui élimine les possibilités pour les masseurs-kinésithérapeutes de s’en réserver l’exclusivité (nombreuses procédures devant les tribunaux à ce sujet). La nouvelle loi se concentre exclusivement à définir la profession de la masso-kinésithérapie, via l’article R4321-1 du décret n°2015-1110 : la masso-kinésithérapie consiste en des actes réalisés de façon manuelle ou instrumentale, notamment à des fins de rééducation, qui ont pour but de prévenir l’altération des capacités fonctionnelles, de concourir à leur maintien et, lorsqu’elles sont altérées, de les rétablir ou d’y suppléer.

Cette formulation laisse donc le champ libre au massage bien-être.

Exercer le massage bien-être sans diplôme ?

Le massage bien-être peut se pratiquer sans diplôme.

Toutefois, deux fédérations travaillent parallèlement à l’organisation de la profession de masseur bien-être :

  • la Fédération Française de Massage Bien-Etre (FFMBE),
  • et la Fédération Française des Massages Traditionnels de Relaxation (FFMTR).

Ces fédérations travaillent à la reconnaissance et à un meilleur encadrement professionnel de l’activité de praticien en massage bien-être. Elles cherchent à valider la qualité des prestations assurées par ses membres et répertorient les formations.

Il existe de nombreuses formations et écoles de massage bien-être, et on estime qu’une formation de 500 heures est une garantie de sérieux pour s’installer.

Dans tous les cas, pour être crédible, le masseur ou la masseuse devra justifier de connaissances, d’expérience et de références solides.

Le massage bien-être en France : éléments de marché.

Le marché du massage bien-être en France est large et concurrentiel. Les masseurs bien-être libéraux doivent trouver leur place entre les esthéticiennes qui pratiquent des modelages beauté, et les kinés qui pratiquent des massages thérapeutiques. Car esthéticiennes et kinésithérapeutes communiquent aussi sur le bien-être et la relaxation, tout en mettant en avant leur professionnalisme.

Le marché français du massage représente :

  • Plus de 26 000 établissements,
  • Plus de 46 000 travailleurs dont 98% sont des femmes,
  • 1 français sur 5 se fait masser régulièrement ou occasionnellement (1 sur 2 aimerait se faire masser).

Le masseur bien-être peut travailler en institut, en centre de massage, en indépendant chez lui ou en cabinet privé.

Qualités et facteurs clés de réussite pour un masseur bien-être indépendant.

Les masseurs bien-être qui arrivent à vivre de leur métier sont ceux qui arrivent à générer un bouche-à-oreille suffisant.

Un bon masseur doit développer des qualités particulières :

  • sensibilité, patience, écoute et empathie,
  • discrétion,
  • confiance en soi et capacité à mettre en confiance,
  • rigueur et technicité, connaissance du corps,
  • approche holistique et spirituelle.

Voici quelques conseils pour réussir :

  • développez crédibilité et notoriété en capitalisant sur des témoignages de clients,
  • développez une image professionnelle par exemple en vous spécialisant sur une technique,
  • soignez votre relationnel : chaque client doit se sentir unique,
  • inspirez confiance par votre code vestimentaire et la décoration sobre de vos locaux,
  • optez pour un cabinet partagé avec d’autres professionnels, afin de faire des économies et d’accroître votre visibilité,
  • développez des activités et prestations annexes : conseil en hygiène de vie, techniques de soin, vente de produits,
  • développez un réseau de prescripteurs susceptibles de vous rediriger des clients potentiels (cliquez sur le lien pour en savoir plus).

Enfin, attention à ne pas tomber sous le coup de l’exercice illégal de la médecine ! Le masseur bien-être intervient dans une logique de bien-être, ou pour soulager des douleurs ou un mal-être, et non pour « soigner » une maladie…

Les tarifs du massage bien-être.

Les tarifs appliqués par les masseurs bien-être varient fortement en fonction du lieu, des références et de l’expérience.

Un praticien massage bien-être facture généralement ses prestations entre 40 et 90 € la séance.

Comment choisir son régime juridique pour une installation en tant que masseur bien-être ?

La profession de masseur bien-être étant une activité libérale, l’enregistrement se fait auprès du centre de formalité des entreprises (CFE) de l’URSSAF.

Un praticien seul pourra choisir entre différents statuts juridiques :

  • La micro-entreprise, ex régime auto-entrepreneur : c’est un statut très simplifié et bien adapté, en tout cas au départ. A noter qu’il est possible de déclarer son début d’activité directement en ligne sur lautoentrepreneur.fr, choisir l’activité « thérapeute en drainage lymphatique » ou « technique manuelle de bien-être et de lâcher-prise »,
  • L’entreprise individuelle en nom propre (EI) : c’est un statut adapté mais que nous déconseillons du fait des modalités de paiement des cotisations sociales (ces dernières sont prélevées selon un échéancier mensuel régularisé l’année suivante, sur la base d’un pourcentage des bénéfices),
  • L’EURL (SARL à associé unique) : c’est un statut bien adapté pour une activité en développement. Le gérant détermine lui-même sa rémunération, qui sert de base au calcul des charges sociales,
  • La SASU : ce régime juridique est moyennement adapté car plus coûteux que l’EURL.

Enfin des statuts alternatifs à l’entreprise peuvent aussi être envisagés :

Les étapes pour s’installer masseur bien-être.

Voici les principales étapes pour s’installer en tant que masseur bien-être indépendant (cliquez sur les liens pour en savoir plus) :

A noter : la caisse de retraite des masseurs indépendants est la CIPAV.

Bonus : Des outils Excel pour gérer votre entreprise de massage (gratuit).

WikiCréa met à votre disposition des outils Excel gratuits :

Voir aussi nos articles :

Vous pouvez noter cet article !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimez nos articles ?
Nous vous offrons un ebook :

" Les 10 commandements du créateur d'entreprise "

Entrez vos coordonnées pour recevoir le ebook

Toutes nos félicitations...
Vous venez de télécharger les 10 commandements du créateur d'entreprise !