Ouvrir un bar à jus de fruit : budget, matériel, normes, statut…

4.8/5 (10)

Comment ouvrir un bar à jus de fruit ou à smoothies, fixe ou ambulant ? Quel budget prévoir et quel matériel ? Quelles normes et réglementations à respecter ? Quel statut juridique choisir ?

Les jus de fruit et les smoothies répondent à une demande consommation rapide mais saine. Surfant sur cette tendance, de nombreux entrepreneurs se lancent dans la création de bars à jus et à smoothies.

Voici les éléments incontournables qu’il faut posséder pour ouvrir un bar à jus dans les meilleures conditions :

  • un excellent relationnel,
  • un concept efficace, s’adressant à une ou plusieurs cibles bien définies (les femmes, les sportifs, les étudiants, les actifs pressés…),
  • un emplacement porteur, si possible très passant et au plus près de votre cible,
  • un équipement adapté,
  • un décor confortable et cosy.

Voici tout ce qu’il faut savoir pour créer un bar à jus !

Voir aussi nos articles :

Ouvrir un bar à jus : le marché et les tendances.

La consommation des jus de fruit n’a cessé de se développer en France depuis les années 1980. La passion des Français pour les jus de fruits s’est renforcée avec la recherche d’un meilleur équilibre alimentaire.

Un Français consomme en moyenne 22 litres de jus de fruit par an, ce qui représente un marché de 2 milliards d’euros.

Les principales tendances du marché des jus de fruit sont les suivantes :

  • la recherche de nouveaux goûts et de nouvelles associations,
  • l’engouement pour les produits healthy,
  • la forte progression du bio,
  • le développement ultra-rapide de la niche vegan,
  • l’attrait pour des produits écoresponsables et équitables,
  • la demande de transparence sur l’origine des ingrédients,
  • l’attrait pour la préparation sur place,
  • le recul des conditionnements en plastique et l’arrivée de solutions alternatives aux pailles classiques.

Par ailleurs, le boom du marché des smoothies se confirme. Très consommés par les femmes urbaines, ces breuvages associant fruits et légumes mettent en avant différents bienfaits : minceur, détox, booster d’énergie, bonne-mine, activateur de bronzage, santé des cheveux…

Sur le segment spécifique des bars à jus et smoothies, on note les tendances suivantes :

  • la multiplication des établissements proposant des smoothie bowls (smoothies présentés dans des assiettes ou des bols, avec accompagnement),
  • la spécialisation sur des niches et des besoins spécifiques : beauté, détox…
  • la spécialisation sur des moments et des modes de consommation bien précis : midi, sur place, à emporter, soirée (cocktails sans alcool), …
  • la spécialisation sur le fast ou au contraire le slow food,
  • l’apparition de nouvelles techniques de pressage à froid.

Créer en franchise ou sans franchise ?

Ouvrir un bar à jus de fruit ou à smoothies en franchise présente de nombreux avantages : notoriété de la marque, tarifs négociés auprès des fournisseurs, accompagnement à l’installation, stratégie de communication clé en main, ou encore meilleure anticipation des risques.

Si la franchise vous intéresse, sachez toutefois que vous devrez dans la plupart des cas acquitter des droits d’entrée, en plus de la redevance annuelle et de l’apport personnel minimal.

Voici quelques exemples de réseaux de franchise à contacter si vous souhaitez ouvrir un bar à jus de fruit :

  • Detox Delight,
  • Helixir,
  • Wanna Juice,
  • Health Inside,
  • Juice Lab,
  • ou encore Feel Juice.

Au delà de l’identité de chaque réseau, l’offre en matière de jus et smoothies varie largement d’une enseigne à l’autre.

Si votre concept est original, vous pouvez tout à fait créer votre bar à jus sans franchise. Votre bar devra faire ressortir votre personnalité : les clients viendront pour vos produits, pour l’ambiance, mais aussi pour vous.

Quel diplôme et quelle formation pour ouvrir un bar à jus ?

Il est tout à fait possible d’ouvrir un bar à jus de fruits sans diplôme. Cependant, si vous comptez vendre des smoothies ou cocktails que vous fabriquez vous-même, il est préférable de faire une formation barman, mixologie ou cocktails.

A noter que votre activité sera de nature commerciale ET artisanale si vous fabriquez vous-même des jus pour consommation immédiate, ou si vous proposez la vente à emporter ou à livrer : votre interlocuteur sera alors la Chambre des Métiers et de l’Artisanat.

Si vous ne produisez pas vous-même, et si vous ne proposez pas la vente à emporter, votre activité sera de nature simplement commerciale.

Créer un bar à jus de fruit : les étapes.

Au démarrage, les principaux obstacles consistent à trouver les financements et le bon emplacement.

Voici les principales étapes pour ouvrir un bar à jus :

  1. Formez-vous,
  2. Mûrissez votre idée, inspirez-vous des endroits que vous aimez, menez une vraie étude de marché,
  3. Trouvez votre concept, ou votre réseau de franchise,
  4. Réalisez une étude économique : listez les besoins et trouvez les financements nécessaires, bâtissez un plan financier,
  5. Identifiez le local ou le fonds de commerce à reprendre et signez un bail commercial : c’est certainement le point le plus délicat. La qualité de l’emplacement sera la clé du succès, en sachant que les meilleurs emplacements sont souvent pris ou nécessitent de payer un droit au bail élevé,
  6. Effectuez les travaux et décorez la salle,
  7. Effectuez les formations obligatoires si vous transformez, notamment l’hygiène alimentaire,
  8. Choisissez votre statut juridique et enregistrez-vous (CCI ou CCI+Chambre des métiers),
  9. Lancez la communication et l’activité.

Ouvrir un bar à jus : les normes et réglementations.

Ouvrir un bar à jus est soumis aux obligations suivantes :

  • Respecter les normes d’hygiène (aménagement des locaux, équipement, température de conservation des produits…),
  • Si vous transformez, suivre la formation « hygiène alimentaire dans la restauration »,
  • Suivre la formation « permis d’exploiter » (permis d’exploitation) si vous souhaitez servir de l’alcool,
  • Respecter les normes de sécurité et d’accessibilité (sécurité incendie et accessibilité aux personnes handicapées),
  • Respecter l’obligation d’affichage des prix,
  • L’utilisation d’ingrédients allergènes doit être indiquée sous forme écrite, lisible et visible,
  • Une signalisation doit indiquer l’interdiction de fumer,
  • Respecter l’obligation relative aux affichages obligatoires à l’attention du personnel,
  • Horaires d’ouverture : ils doivent être conformes à ceux établis par votre préfecture,
  • Terrasse : Si vous avez la possibilité d’exploiter une terrasse, il faudra demander une autorisation en mairie,
  • Si vous diffusez de la musique, il sera obligatoire de payer l’adhésion à la SACEM.

Quel statut juridique pour ouvrir son bar à jus ?

Rappel : en cas de vente à emporter ou de production sur place, une double immatriculation au Répertoire des métiers et au Registre du commerce et des sociétés sera nécessaire. Votre interlocuteur sera la Chambre des Métiers.

Voici les différents statuts possibles pour ouvrir un bar à jus :

  • La micro-entreprise : statut simple mais moins crédible que les autres et soumis à des plafonds de chiffre d’affaires,
  • Le statut de l’entreprise individuelle au réel : plus coûteux que la micro-entreprise et pas toujours lisible, les cotisations sociales étant calculées sur la base du bénéfice de l’année précédente,
  • Le statut de la société est le plus adapté pour un bar à jus : SARL, EURL, SAS ou SASU,
  • Si vous êtes seul, préférez la SASU, qui permet d’éviter la Sécurité sociale pour les indépendants (ex-RSI).

Créez votre entreprise directement en ligne.

WikiCréa a sélectionné Legalstart pour vos formalités de création d’entreprise en ligne, tout simplement parce qu’il s’agit de l’offre la plus complète et la moins chère du marché. Cliquez ici pour en savoir plus et débuter vos démarches en ligne.

Équipement et matériel nécessaire pour créer un bar à jus (hors franchise).

Il faudra prévoir un investissement important pour ouvrir votre bar à jus :

  • Local à aménager : comptez 3 000€ pour entrer dans le local (dépôt de garantie, premier mois de loyer…). Ajoutez 10 000€ à 50 000€ de travaux pour aménager le local.
  • Une avance de trésorerie importante : Il est conseillé de prévoir 15 000€ de trésorerie au minimum. 25% de l’investissement doit venir de vos propres apports.
  • Les dépenses en équipement : comptez 30 000€ minimum (blenders, presse-agrumes, milk-shaker, centrifugeuse, etc).

Un business plan pour votre bar à jus, gratuit.

Cliquez ici pour accéder à notre modèle de plan financier sur Excel.

Vous pouvez noter cet article !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Préparez votre création
Téléchargez notre pack création 100% gratuit

Contient 3 documents indispensables :

guide de l'étude de marché
modèle de business plan Word
modèle de plan financier Excel

Entrez vos coordonnées pour recevoir le pack création

Toutes nos félicitations...
Vous venez de télécharger le pack création !