Comment créer une entreprise de soutien scolaire ?

4.71/5 (7)

Comment créer une entreprise de soutien scolaire ? Quelles sont les démarches pour s’installer comme professeur donnant des cours à domicile ? Y a-t-il des diplômes obligatoires ?

Le marché des cours particuliers a connu un essor important à partir de la fin des années 1990. Un collégien sur cinq et un lycéen sur trois ont eu recours au moins une fois dans leur scolarité à un professeur à domicile. Cette tendance est sous-tendue par des parents de plus en plus inquiets pour l’avenir de leurs enfants, et un système scolaire clairement tourné vers la compétition et la sélection par les notes.

Le marché s’est organisé et structuré au début des années 2000, avec l’apparition de réseaux de franchise nationaux comme Acadomia ou Complétude, qui représentent aujourd’hui environ 13% de part de marché.

La France est en réalité le premier marché européen de soutien scolaire, avec un volume d’affaires de 1,5 milliard d’€, un million d’élèves et 40 millions d’heures de cours.

Voici ce qu’il faut savoir pour créer une entreprise de soutien scolaire.

Le marché du soutien scolaire en France.

Le marché du soutien scolaire est en progression de 5% par an en moyenne.

Créer une entreprise de soutien scolaire, c’est s’insérer sur un marché qui présente les caractéristiques suivantes :

  • Le marché est encore dominé par les prestations au noir : 80% du volume d’affaires,
  • Les professeurs « privés » sont concurrencés par les offres gratuites venant des familles, de certaines associations offrant un support bénévole, ou encore de certaines plateformes de partage en ligne,
  • Le marché a vu l’apparition, depuis les années 1990, de grands réseaux de franchise, par exemple Acadomia. Ces organismes imposent généralement d’acheter un nombre minimal d’heures. Mais le taux de croissance de ces enseignes est en baisse (tombé à moins de 3% aujourd’hui),
  • Les grands réseaux traditionnels sont désormais concurrencés par les pure players et leurs offres en ligne, au premier rang desquels Maxicours, Paraschool ou Educastream. Ces organismes proposent des tarifs d’abonnement très attractifs, mais ils ne permettent pas de bénéficier de la réduction d’impôts de 50% (voir plus bas),
  • Le marché voit aussi l’apparition de plateformes internet de mise en relation entre consommateurs et professeurs auto-entrepreneurs, ce qui montre une certaine tendance à l’ubérisation de la profession,
  • Les principaux sous-segments de marché sont les suivants :
    • le soutien aux écoliers : segment secondaire et de niche, mais à fort potentiel par exemple pour ce qui est de la sensibilisation aux langues étrangères,
    • le soutien aux collégiens : marché principal,
    • le soutien aux lycéens : marché important,
    • enfin les nouveaux segments en fort développement sont les prestations de préparation aux concours supérieurs et les suivis personnalisés (coaching).

La réglementation du soutien scolaire et les diplômes obligatoires.

Créer une entreprise de soutien scolaire ne nécessite aucun pré-requis. En effet l’activité de cours à domicile n’est pas réglementée. Les termes d’enseignant ou de professeur ne sont pas protégés, par conséquent tout le monde peut en théorie créer une entreprise de soutien scolaire. Toutefois il est recommandé d’avoir un niveau de diplômes suffisant pour être crédible et rassurer les parents. Le diplôme du Baccalauréat semble un minimum pour enseigner auprès de collégiens ou de lycéens. Prévoyez aussi un extrait de casier judiciaire.

Créer une entreprise de soutien scolaire : les réductions d’impôt.

En tant que prestataire de services à la personne, le professeur particulier pourra faire bénéficier ses clients d’une réduction d’impôt (ou crédit d’impôt) jusqu’à 50%. Le prestataire devra pour cela effectuer une simple déclaration de Services à la Personne en ligne (cliquez pour accéder au service de déclaration en ligne).

Qualités et facteurs clés de réussite pour un professeur particulier.

Créer une entreprise de soutien scolaire ne s’improvise pas. Pour arriver à de bons résultats auprès de ses « élèves », le professeur particulier devra avoir une expérience suffisante du rapport avec les enfants ou les adolescents. Il devra faire preuve de compréhension, de patience et de pédagogie, ce qui est loin d’être donné à tout le monde.

D’autre part, le professeur particulier devra soigner la qualité de ses prestations pour être en mesure d’enclencher le bouche-à-oreilles et ainsi développer sa clientèle.

Créer une entreprise de soutien scolaire : quels tarifs appliquer ?

Les tarifs des professeurs particuliers se situent entre 30 € et 50 € de l’heure en moyenne. Mais certains « coachs » peuvent parfois facturer leurs prestations entre 50 € et 150 € de l’heure.

Pour un écolier, les tarifs sont plutôt compris entre 30 € et 35 € de l’heure.

Les tarifs peuvent fortement varier en fonction de la zone géographique, des diplômes du professeur particulier, de la classe de l’élève, ou encore du niveau d’exigence des parents.

Quel régime juridique pour créer une entreprise de soutien scolaire ?

Le soutien scolaire étant une activité libérale, l’enregistrement de l’entreprise se fera auprès du centre de formalité des entreprises (CFE) de l’URSSAF.

Un professeur seul peut envisager les statuts juridiques suivants pour créer son entreprise de soutien scolaire :

  • La micro-entreprise (ex régime auto-entrepreneur) : c’est un statut très simplifié et adapté à ce type d’activité. A noter qu’il est possible de déclarer son début d’activité directement en ligne sur lautoentrepreneur.fr,
  • L’entreprise individuelle en nom propre (EI) : c’est un statut que nous ne conseillons pas car il peut réserver quelques surprises en terme de paiement des charges sociales ; en effet, ces dernières étant calculées sur les bénéfices, elles sont susceptibles de varier fortement d’une année à l’autre,
  • L’EIRL : même remarque que pour l’EI. Toutefois, l’EIRL permet de protéger son patrimoine personnel mieux qu’en EI (pas forcément utile pour une activité de soutien scolaire),
  • L’EURL (SARL à associé unique) : c’est un statut adapté, mais qui peut se révéler sur-dimensionné si l’activité reste petite ou secondaire. Le gérant de société détermine lui-même sa rémunération, qui sert de base au calcul des charges sociales,
  • La SASU : ce régime juridique est peu adapté car plus coûteux que les autres.

Enfin des statuts alternatifs à l’entreprise privée peuvent aussi être envisagés :

Les étapes de la création d’une entreprise de soutien scolaire.

Voici les principales étapes pour s’installer en tant que professeur particulier (chez soi ou au domicile de vos clients) :

A noter : la caisse de retraite des professeurs particuliers est normalement la CIPAV.

Des outils Excel gratuits pour votre activité.

WikiCréa met à votre disposition des outils Excel gratuits pour votre activité :

Voir aussi nos articles :

Vous pouvez noter cet article !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimez nos articles ?
Nous vous offrons un ebook :

" Les 10 commandements du créateur d'entreprise "

Entrez vos coordonnées pour recevoir le ebook

Toutes nos félicitations...
Vous venez de télécharger les 10 commandements du créateur d'entreprise !