Reprendre une boulangerie : 10 étapes et 10 conseils

3.67/5 (3)

Comment reprendre une boulangerie ? Que faut-il pour reprendre une boulangerie ? Faut-il obligatoirement un diplôme ? Combien coûte une boulangerie ? Quelles sont les étapes de la reprise ?

Reprendre une boulangerie, en ville ou dans un village, est une aventure passionnante mais souvent longue et compliquée, nécessitant une excellente préparation.

Cet article a été écrit pour vous préparer au mieux à la reprise d’une boulangerie : laissez-vous guider dans les étapes et lisez nos 10 conseils pour réussir.

Voir aussi notre article :  Ouvrir sa boulangerie : tout savoir pour bien démarrer.

Reprendre une boulangerie : faites le point sur vous-même avant d’entamer les démarches.

Tout d’abord, reprendre une boulangerie nécessite de disposer d’un diplôme de CAP-BEP Boulanger, Bac Pro ou d’un diplôme délivré par le répertoire national des certifications professionnelles. A défaut il faudra justifier d’une expérience professionnelle de 3 ans. A noter qu’on ne peut pas reprendre une boulangerie avec un CAP pâtissier.

Le métier de boulanger nécessite technicité, sens commercial, capacité à manager et à gérer. Les inconvénients sont nombreux (fatigue, horaires, stress…) et la qualité doit être irréprochable, chaque jour.

Faites le point sur vos compétences avant de vous engager :

  • Quels savoir-faire pouvez-vous mettre en avant ?
  • Maîtrisez-vous les bases de la gestion ? Savez-vous calculer un prix de revient et déterminer un taux de marge ?
  • Sur qui pourrez-vous vous appuyer ?
  • Disposez-vous d’un apport personnel suffisant ? 20 à 40% d’apport personnel seront nécessaires. Reprendre une boulangerie sans apport est souvent impossible…
  • Connaissez-vous la réglementation applicable à la vente de pain ? Respect des normes sanitaires, affichage des prix et des mentions obligatoires, affichage des allergènes, réglementation des jours d’ouverture, etc.
  • Avez-vous suivi le stage de préparation à l’installation de la Chambre des Métiers ? Ce stage est obligatoire pour les reprises d’activités artisanales.

Enfin, si vous n’avez jamais créé d’entreprise, nous vous conseillons de suivre une formation à la création d’entreprise complète, par exemple la formation WikiCréa à la création d’entreprise.

A présent, voyons en détail les étapes pour reprendre une boulangerie.

Reprendre une boulangerie en 10 étapes.

La reprise d’une boulangerie comporte une dizaine d’étapes plus ou moins longues et complexes. La procédure de reprise peut s’éterniser si vous agissez dans le désordre. Voici les étapes dans le bon ordre.

1) Identifiez vos cibles potentielles.

Vous devrez si possible identifier plusieurs cibles de boulangeries à reprendre. Utilisez pour cela le site Transentreprise, qui liste les commerces à vendre.

2) Préparez la négociation.

Après avoir sélectionné une ou plusieurs boulangeries à reprendre, prévoyez les points suivants à aborder avec les cédants :

  • caractéristiques de la clientèle ?
  • chiffre d’affaires, rentabilité ?
  • qualités et défauts des employés ?
  • raison de mise en vente ?
  • points forts et points faibles de l’établissement ?
  • prix de vente : que comprend-il ? le fonds de commerce ? le droit au bail ? le mobilier ?
  • principaux postes de charges ?
  • accompagnement de la part du cédant ?
  • etc.

Fournissez un CV ou une présentation montrant votre parcours et vos compétences. Sachez expliquer pourquoi vous souhaitez reprendre une boulangerie.

Surtout, demandez aux cédants de vous fournir les derniers bilans comptables : ces documents seront nécessaires pour aller plus loin.

3) Déclarez votre intérêt et cultivez une confiance réciproque.

Si vous êtes intéressé, exprimez clairement votre intérêt auprès de vos interlocuteurs. Engagez-vous à les tenir au courant de l’évolution de vos démarches. Ainsi vous les ferez patienter.

4) Récupérez les chiffres et menez votre enquête.

Récupérez les bilans comptables, décortiquez les chiffres et demandez des explications aux cédants pour savoir ce qui se cache derrière. Si vous n’êtes pas à l’aise avec les chiffres, demandez à un expert-comptable de vous aider.

En parallèle, menez votre enquête de terrain et faites-vous votre propre opinion sur la boulangerie :

  • demandez à plusieurs de vos proches de tester l’établissement en “client mystère”,
  • observez le flux de clients : passage à proximité de la boulangerie, habitudes des passants…
  • étudiez la zone de chalandise et ses caractéristiques : âge des habitants ou des passants, catégorie socio-professionnelle, goûts, attentes…
  • étudiez la concurrence à proximité,
  • élaborez et diffusez un questionnaire.

5) Imaginez-vous dans votre future boulangerie.

En fonction des résultats de vos analyses et études, projetez-vous dans votre futur établissement. Quelles adaptations allez-vous apporter par rapport à l’existant ? Combien de chiffre d’affaires supplémentaire cela pourrait-il générer ?

6) Finalisez la négociation.

Combien coûte une boulangerie ? Une boulangerie se valorise entre 50 et 120% de son chiffre d’affaires : cette fourchette est large car le prix pourra varier en fonction du potentiel de l’établissement, de la qualité de son emplacement, du rythme de progression du CA…

Avancez vos arguments et négociez le montant du fonds de commerce. Demandez à ce qu’une partie de l’argent fasse l’objet d’un versement étalé sur plusieurs mois (crédit vendeur).

7) Etablissez un prévisionnel financier et recherchez les financements.

Cliquez ici pour accéder à notre modèle de prévisionnel financier sur 3 ans (gratuit).

Etablissez un plan financier le plus réaliste possible, basé sur les résultats des années précédentes et sur votre analyse de marché. Si besoin, faites-vous aider par un expert-comptable.  Présentez votre dossier aux financeurs dès que vous estimez être en capacité de le défendre.

8) Obtenez les financements et signez les papiers.

Une fois les financements obtenus, vous devrez établir tous les documents juridiques pour conclure la vente. Pour gagner du temps, mettez en relation les différents professionnels entre eux : banque, notaire, avocat, expert-comptable…

9) Choisissez votre statut juridique et créez votre entreprise.

Si vous reprenez un fonds de commerce, vous devrez créer une structure juridique pour pouvoir l’héberger. La déclaration d’activité se fera auprès de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat.

Les statuts juridiques suivants sont possibles pour une boulangerie :

10) Préparez votre lancement.

Récupérez les clés, effectuez les aménagements et les travaux éventuels, et mettez en place votre logiciel de caisse certifié.

Prévoyez d’organiser un événement autour de la reprise.

10 conseils pour réussir la reprise d’une boulangerie.

Voici 10 conseils pour reprendre une boulangerie dans de bonnes conditions :

  1. Essayez de soigner la phase d’analyse ; ne vous précipitez pas,
  2. Evaluez l’âge et la qualité du matériel et des équipements,
  3. Exigez un accompagnement par le cédant si vous le jugez nécessaire,
  4. Essayez d’évaluer la part de chiffre d’affaires au “black”,
  5. Sachez écouter les consommateurs et les nouvelles tendances,
  6. Arrêter la négociation si vous ne sentez pas les choses,
  7. Ne rencontrez pas votre banquier sans avoir tous les éléments en main,
  8. Laissez parler les chiffres : jetez l’éponge si vous anticipez une rentabilité trop faible,
  9. Rassurez le personnel en place,
  10. Etablissez une vraie relation de confiance avec le vendeur, dans votre intérêt et le sien.

Des outils Excel pour gérer votre boulangerie (gratuit).

WikiCréa met à votre disposition des outils Excel gratuits pour gérer votre boulangerie :

 

Voir aussi notre article :  Ouvrir sa boulangerie : tout savoir pour bien démarrer.

Vous pouvez noter cet article !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les webinaires de WikiCréa arrivent ! Inscrivez-vous :

8 participants par session de 1h30

Bien sûr, vos données restent confidentielles.