Ouvrir une librairie, devenir libraire indépendant : tout savoir

4.74/5 (19)

Comment ouvrir une librairie ? Quels sont les facteurs-clés de succès d’une librairie indépendante ? Combien coûte l’ouverture d’une librairie ? Quel positionnement et quelle rentabilité ?

Le marché du livre et de la librairie est en recomposition rapide. L’apparition de nouveaux acteurs, le développement de nouveaux concepts, la montée en puissance du e-commerce et du livre numérique sont autant d’éléments qui obligent les librairies traditionnelles à se repositionner.

Cet article extrêmement complet offre un tour d’horizon du marché du livre ainsi qu’une multitude d’informations et de conseils pour monter sa librairie dans les meilleures conditions.

Voici tout ce qu’il faut savoir pour ouvrir une librairie indépendante.

Créer une librairie : éléments d’étude de marché.

On compte en France environ 3700 librairies dont la plupart sont indépendantes, ce qui en fait le réseau le plus important au monde. Le chiffre d’affaires du secteur du livre dépasse les 4 milliards d’€, mais les ventes des librairies sont en stagnation depuis plusieurs années.

Le marché du livre a tendance à se polariser autour de la littérature générale, des livres jeunesse et de la bande dessinée, au détriment des sciences humaines, de l’Histoire, des beaux-arts ou des dictionnaires.

Voici les principales caractéristiques du marché de la librairie en France :

  • La part de marché des librairies indépendantes sur le total des réseaux de distribution de livres s’établit à 42%. Cette part ne cesse de baisser du fait de la concurrence des grandes surfaces spécialisées en produits culturels (Fnac, Virgin, Cultura, Espaces Culturels Leclerc…), de la grande distribution et de la vente en ligne (notamment les pure players comme Amazon),
  • Le livre classique est de plus en plus concurrencé par le livre numérique sur tablettes et liseuses,
  • L’impression de livres sur place est aussi une tendance qui se développe, et qui permet aux libraires de mieux satisfaire les demandes en livres rares tout en réduisant leurs stocks,
  • On note aussi la tendance à la création de groupements de libraires permettant aux professionnels de mettre en commun leur communication et leur logistique.

Pour tirer leur épingle du jeu, les librairies indépendantes jouent sur la proximité, la disponibilité, le conseil et les animations. L’organisation des libraires en réseau permet la création d’outils communs en vue d’améliorer la rapidité de la livraison et d’étendre l’offre.

Ouvrir une librairie : le choix du positionnement.

Ouvrir ou reprendre une librairie implique de déterminer un positionnement clair, adapté au type de clientèle visé :

  • librairie généraliste ou spécialisée (jeunesse, étudiant, thématique…),
  • librairie salon de thé ou librairie café,
  • librairie de livres d’occasion : à noter que l’occasion représente non moins de 13 % des volumes totaux du marché du livre,
  • librairie presse,
  • librairie papeterie (vente de livres, de matériels et de fournitures scolaires, à proximité des écoles, lycées, universités…),
  • librairie en ligne : de plus en plus de librairies proposent la vente en ligne (37% des librairies), soit par leur site propre, soit à travers un réseau multi-librairies.

Pour déterminer votre positionnement, soyez objectif et tournez-vous client, menez une véritable étude de marché !

Le modèle économique d’une librairie indépendante.

Les librairies indépendantes présentent des spécificités économiques qu’il convient de bien comprendre pour réussir.

Combien gagne un libraire sur un livre ?

Voici la rémunération des différents acteurs du circuit de distribution du livre :

  • L’auteur : environ 8%
  • L’imprimeur : 18%
  • L’éditeur : 15%
  • Le diffuseur (agit commercialement pour le compte des éditeurs présents à son catalogue) : 13%
  • Le distributeur : 11%
  • Le libraire : 35% (TVA 5,5% incluse). Plutôt 30% pour les petits libraires, et 40% pour les “gros”.

Le pourcentage consenti aux libraires est donc relativement confortable en comparaison avec les autres acteurs de la chaine. En réalité, les librairies “classiques” achètent les livres au tarif public, mais bénéficient d’une remise libraire diffuseur ou d’une remise libraire éditeur.

Ouvrir une librairie indépendante : quelle rentabilité ?

Il faut noter l’importance de certains postes de charges, notamment le loyer (d’autant plus si l’emplacement est recherché), les coûts salariaux et les frais de transport (retour des invendus aux frais du libraire). Le seuil de rentabilité des librairies est donc souvent assez élevé : il est rare qu’une librairie puisse survivre avec mois de 150 000 € de chiffre d’affaires par an. Cependant ouvrir une librairie peut se révéler très rentable si les ventes sont au rendez-vous.

Quelle gestion de trésorerie ?

Les libraires supportent le poids financiers de leurs stocks : concrètement, les livres présents en rayon représentent de l’argent immobilisé, ce qui pèse sur la trésorerie de l’entreprise. Un livre reste en moyenne 174 jours en stock.

Point positif, les libraires bénéficient d’une dérogation à la loi LME du 4 août 2008 qui impose un règlement fournisseur à 45 jours fin de mois ou 60 jours à compter de la date de facturation. Ils peuvent donc continuer à régler leurs fournisseurs à 90 voire 100 jours.

Attention aussi à la saisonnalité ! La vente de livres connaît des creux et des pics, par exemple au mois de décembre à l’approche des fêtes.

Quel capital pour ouvrir une librairie ?

Combien coûte l’ouverture d’une librairie ? Tout va dépendre des investissements initiaux et du stock à acquérir. On parle de montants très variables, mais approchant souvent les 100 000 € pour une librairie indépendante en centre-ville.

Les aides financières et accompagnements pour la création de votre librairie.

Compte-tenu du poids de l’investissement, il peut être intéressant de faire appel à des organismes spécialisés dans le soutien ou l’aide à l’installation des libraires indépendants :

  • ADELC : association pour le développement de la librairie de création,
  • IFCIC (Institut pour le financement du cinéma et des industries culturelles) : garantie financière lors de la demande de prêt, aide en fonds de roulement et trésorerie,
  • CNL : centre national du livre,
  • FALIB : Le fonds d’avance remboursable aux librairies indépendantes (prêts à court et moyen terme).

Les qualités d’un bon libraire.

Peut-on ouvrir une librairie sans diplôme ? La réponse est oui. Toutefois il existe des diplômes et formations pour exercer le métier de libraire : licence en lettres option librairie, DUT métiers du livre, BTS de technicien libraire…

Dans tous les cas, un bon libraire doit être :

  • passionné de lecture,
  • toujours prêt à orienter le client et à lui donner des conseils éclairés,
  • ouvert à la communication et au contact clientèle,
  • très rigoureux, notamment pour la gestion des achats et des stocks,
  • attentif à ses rayonnages : les livres proposés doivent plaire à la clientèle en mixant best sellers et livres plus rares et distinctifs,
  • ouvert aux partenariats, par exemple avec de petits éditeurs ou des réseaux de librairies.

Le libraire devra aussi animer son point de vente, organiser des événements, conférences, présentations, ou séances de dédicace…

Ouvrir une librairie : l’environnement réglementaire.

Voici les principaux points de la réglementation du métier de libraire :

  • Le prix du livre est fixé par la loi Lang de 1981 : c’est le “prix unique du livre”. Les détaillants doivent appliquer les prix fixés par les éditeurs et ne peuvent accorder qu’une réduction de 5% au maximum,
  • La TVA est de 5,5%,
  • La loi 2014-779 de 2014 encadre les conditions de vente en ligne des livres : le rabais de 5% est interdit en cas d’expédition à des particuliers,
  • Le label LiR (Ministre de la culture) est délivré aux libraires et permet de bénéficier d’une exonération de CFE-CET, de bénéficier de conditions plus favorables de la part de certains fournisseurs et d’obtenir des aides.

Quel statut juridique pour ouvrir une librairie ?

S’installer libraire c’est exercer en tant que commerçant inscrit à la Chambre de Commerce et d’Industrie (CCI).

Différents statuts juridiques sont envisageables pour exercer en tant que libraire à son compte :

  • le statut auto-entrepreneur (micro-entreprise) est inadapté pour une activité de libraire compte-tenu des investissements à prévoir et du chiffre d’affaires moyen réalisé,
  • L’entreprise individuelle en nom propre (EI) : c’est un statut adapté mais défavorable en ce qui concerne le paiement des cotisations sociales ; en effet, ces dernières étant calculées sur les bénéfices annuels, elles peuvent varier brusquement d’une année à l’autre (régularisations),
  • L’EIRL : même remarque que pour l’EI. Cependant, l’EIRL permet de protéger son patrimoine,
  • L’EURL (SARL à associé unique) : c’est un statut bien adapté. Le gérant détermine lui-même sa rémunération, qui sert de base au calcul des cotisations sociales,
  • La SASU : ce régime juridique est bien adapté mais plus coûteux que l’EURL en terme de cotisations sociales,
  • Pour plus de détails sur les différents statuts possibles, cliquez sur les liens ci-dessus.

Créez votre entreprise directement en ligne.

WikiCréa a sélectionné Legalstart pour vos formalités de création en ligne. Pourquoi Legalstart ? Tout simplement parce qu’il s’agit de l’offre la plus complète et la moins chère du marché. Cliquez ici pour en savoir plus et débuter vos démarches en ligne.

Créer ou reprendre une librairie : par où commencer ?

Voici les principales étapes pour vous installer ainsi que nos conseils :

  • formez-vous : gérer une librairie ne s’improvise pas !
  • menez une étude de marché pour être sûr d’atteindre votre cible et de satisfaire vos clients : voir la méthode ici,
  • définissez votre concept et votre positionnement commercial,
  • définissez la taille de votre surface de vente : cela vous donnera une idée des besoins en stock et en personnel,
  • trouver vos fournisseurs,
  • recherchez votre emplacement commercial,
  • rédigez votre plan financier,
  • recherchez des aides et des financements,
  • aménagez votre librairie,
  • créez un événement de lancement et démarrez les ventes.

Des outils Excel pour vous aider (gratuit).

WikiCréa met à votre disposition des outils Excel gratuits :

 

Voir aussi nos articles :

Vous pouvez noter cet article !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Préparez votre création
Téléchargez notre pack création 100% gratuit

Contient 3 documents indispensables :

guide de l'étude de marché
modèle de business plan Word
modèle de plan financier Excel

Entrez vos coordonnées pour recevoir le pack création

Toutes nos félicitations...
Vous venez de télécharger le pack création !