S’installer comme ostéopathe animalier

5/5 (1)

Comment s’installer en tant qu’ostéopathe animalier ou ostéopathe équin ? Quels sont les facteurs-clés du succès et quelle est la réglementation de l’ostéopathie animalière ? Peut-on exercer sans diplôme ?

Définition : L’ostéopathe animalier intervient dans le traitement des animaux, en relation et en collaboration avec les vétérinaires, maréchaux et autres professionnels de la santé animale. Dans le cadre de cette pratique, il doit en premier lieu déterminer les problèmes de mobilité en lien avec l’état de santé de l’animal, puis les traiter manuellement. L’ostéopathie animalière est basée sur le principe d’équilibre et d’auto-guérison du corps du corps de l’animal.

S’installer en tant qu’ostéopathe animalier nécessite des compétences spécifiques ainsi qu’une connaissance approfondie du corps de l’animal.

Les interventions en ostéopathie animalière.

L’ostéopathe animalier s’appuie sur une vision globale de l’animal ; il recherche les déséquilibres ostéopathiques et les traite selon des méthodes précises. Il intervient ainsi pour corriger tout dérèglement fonctionnel réversible de l’organisme se traduisant par une restriction de mobilité. L’ostéopathe intervient également dans le cadre de programmes de rééducation, de prévention des risques ou de préparation en vue d’activités spécifiques.

La réglementation et les diplômes pour s’installer en tant qu’ostéopathe animalier.

Les règles du code de la santé publique (soins aux humains, ministère de la santé) ne valent pas pour les soins aux animaux qui, eux, sont encadrés par le code rural et le ministère de l’agriculture.

S’installer en tant qu’ostéopathe animalier se fait le plus souvent par l’ouverture d’un cabinet en libéral (voir les statuts juridiques possibles plus bas), mais il est aussi possible d’exercer en entreprise animalière, en zoo ou en clinique privée.

Depuis 2011, l’ostéopathie animalière peut être exercée par des ostéopathes non vétérinaires dès lors qu’ils jouissent de compétences définies par décret, et qu’ils sont inscrits sur la liste tenue par l’ordre régional des vétérinaires.

Selon l’art. D. 243-7.-I., sont réputées détenir les compétences d’ostéopathe animalier les personnes ayant réussi une épreuve d’aptitude composée d’une épreuve d’admissibilité et d’une épreuve pratique accessible après cinq années d’études supérieures.

Pour devenir ostéopathe pour animaux, il faut suivre une formation dans une école spécialisée. Pour y entrer, mieux vaut être titulaire d’un bac scientifique. Il est également possible de se tourner vers cette spécialisation après une ou plusieurs années en ostéopathie « humaine » ou après des études de vétérinaire.

Depuis novembre 2015, la profession d’ostéopathe animalier exclusif est certifiée par un RNCP niveau II pour la France et niveau 6 pour l’Europe.

Exemple de formation permettant de s’installer en tant qu’ostéopathe animalier : L’EFOA est une école qui forme à l’ostéopathie animale exclusive sur 5 ans à temps complet, avec en moyenne 50 % de cours théoriques et 50 % de cours pratiques, de cliniques, de stages, de travaux dirigés (soit un total de plus de 5 000 heures de formation).

L’ostéopathie animalière en France.

Historiquement, l’ostéopathie animalière en France a eu des précurseurs peu connus comme le Dr Cabal qui a fait sa thèse sur l’ostéopathie de la vache dans les années 50.

Elle a toutefois vraiment démarré dans les années 70/80 et doit beaucoup à des gens comme :

  • Dominique Giniaux
  • Francis Lizon
  • Frédéric Molinier
  • ou encore Pascal Evrard

L’ostéopathie animalière connaît un développement régulier en France depuis les années 80, notamment auprès des chevaux et des animaux de compagnie.

Qualités et facteurs clés de réussite pour un ostéopathe animalier.

Les principes en sont les mêmes que pour l’ostéopathie chez l’homme mais appliqués aux animaux.

Généralement, les interventions se font auprès des animaux domestiques d’autant plus souvent qu’ils sont utilisés pour le sport et qu’ils sont affectivement proches de l’homme :

  • Le cheval essentiellement, c’est par là que l’ostéopathie animale a connu son essor en France,
  • Le chien, le chat,
  • La vache, le mouton, la chèvre,
  • Les nouveaux animaux de compagnie (NAC) : lapins, furets, rats, etc
  • Les poules et volailles,
  • Les lamas,  dromadaires …
  • Les animaux sauvages ou de zoos.

Pour réussir, l’ostéopathe animalier devra capter l’attention de l’animal tout le temps de la consultation et obtenir son adhésion à la manipulation. Cela exige calme et écoute. Cette adhésion de l’animal au soin deviendra la clé majeure du traitement et orientera beaucoup de thérapeutes vers des techniques complémentaires.

Les tarifs d’un ostéopathe animalier.

Voici des idées de tarifs d’ostéopathe animalier (les tarifs sont susceptibles de varier fortement en fonction du lieu géographique d’exercice) :

  • Chien en cabinet : 30 à 70 euros
  • Chien à domicile : 40 à 100 euros selon déplacement
  • Cheval à domicile : à partir de 50 euros mais souvent beaucoup plus en fonction du déplacement.

Attention, ces prix ne contiennent pas les autres services si la consultation est faite par un vétérinaire qui doit réaliser d’autres examens quand le motif de consultation n’est pas une indication ostéopathique pure (consultation pour boiterie qui peut induire la réalisation d’une radio par exemple).

Comment choisir son régime juridique pour une installation en tant qu’ostéopathe ?

La profession d’ostéopathe étant une activité libérale, l’enregistrement de l’entreprise se fera auprès du centre de formalité des entreprises (CFE) de l’URSSAF.

Un ostéopathe seul peut envisager les différents statuts juridiques suivants pour s’installer :

  • La micro-entreprise (ex régime auto-entrepreneur) : c’est un statut très simplifié qui peut être adapté pour un démarrage. A noter qu’il est possible de déclarer son début d’activité directement en ligne sur lautoentrepreneur.fr,
  • L’entreprise individuelle en nom propre (EI) : c’est un statut adapté et fréquent mais qui peut réserver quelques surprises en terme de paiement des charges sociales ; en effet, ces dernières étant calculées sur les bénéfices, elles sont susceptibles de varier fortement d’une année à l’autre,
  • L’EURL (SARL à associé unique) : c’est un statut bien adapté. Le gérant détermine lui-même sa rémunération, qui sert de base au calcul des charges sociales,
  • La SASU : ce régime juridique est moyennement adapté car plus coûteux que l’EURL.

Enfin des statuts alternatifs à l’entreprise privée peuvent aussi être envisagés :

Les étapes de la création d’une activité d’ostéopathe animalier.

Voici les principales étapes pour s’installer en tant qu’ostéopathe animalier :

A noter : la caisse de retraite des ostéopathes indépendants est la CIPAV.

Voir aussi nos articles :

Vous pouvez noter cet article !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimez nos articles ?
Nous vous offrons un ebook :

" Les 10 commandements du créateur d'entreprise "

Entrez vos coordonnées pour recevoir le ebook

Toutes nos félicitations...
Vous venez de télécharger les 10 commandements du créateur d'entreprise !