Créer une entreprise de fabrication de plats à emporter

4.79/5 (19)

Comment créer une entreprise de fabrication de plats à emporter ? Comment devenir traiteur chez soi en auto-entrepreneur ? Quelles sont les normes et réglementations à respecter pour cuisiner et vendre ses plats ? Peut-on faire un laboratoire de cuisine chez soi ?

Vous avez un talent de cuisinier et vous souhaitez fabriquer et vendre des plats à emporter ? Bonne nouvelle, il est possible de s’installer à son domicile, par exemple en auto-entrepreneur, sans avoir à justifier d’un diplôme. Voici tout ce qu’il faut savoir pour créer une entreprise de fabrication de plats à emporter.

Tout d’abord, il faut distinguer plusieurs natures d’activités :

  • l’activité est de nature commerciale si la consommation se fait sur place, au moins en partie. La déclaration d’activité se fera auprès de la Chambre de Commerce et d’Industrie. Il y aura aussi une immatriculation secondaire au Registre des Métiers si une partie des ventes se fait à emporter (dossier transmis automatiquement de la CCI à la Chambre des Métiers).
  • l’activité est de nature artisanale si la fabrication de plats à domicile est destinée à être emportée en totalité : immatriculation auprès de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat.
  • enfin l’activité de “traiteur” consiste à vendre des plats préparés en boutique ou en ambulant, mais aussi à organiser des réceptions, pour le compte d’entreprises ou de particuliers. L’activité peut être exercée avec ou sans local ouvert au public. Inscription auprès de la CCI. Voir notre article : Créer une activité de traiteur.

Dans tous les cas, aucun diplôme ne sera obligatoire pour pouvoir exercer. Mais il est fortement conseillé d’avoir des compétences et une expérience en rapport avec l’activité.

Peut-on cuisiner de chez soi ?

Même si la loi est plutôt floue à ce sujet, il est possible d’utiliser la cuisine de son domicile pour son activité de fabrication de plats à emporter.

La position des différentes directions départementales de la protection des populations (DDPP) peut varier, mais rien n’indique clairement que cela est interdit. De nombreux traiteurs exercent de chez eux et n’ont jamais été inquiétés, même en cas de contrôle.

Il faudra cependant respecter la réglementation sanitaire et coopérer avec l’inspecteur lors des contrôles sanitaires. Rapprochez-vous de la DDPP pour connaître les normes d’hygiène de votre département :

  • sécurité sanitaire des aliments,
  • précisions sur l’aménagement des locaux et les équipements,
  • température de conservation des produits périssables,
  • modes de décongélation, spécificités pour la viande hachée et le gibier,
  • informations sur l’origine des viandes,
  • information du consommateur sur les ingrédients utilisés notamment ceux pouvant provoquer allergies ou intolérances,
  • etc.

Faire un laboratoire de cuisine chez soi demande souvent de procéder à des aménagements pour se conformer à cette réglementation. Au final le mieux est de travailler dans un local autre que sa propre cuisine, spacieux et aménagé pour les besoins de l’activité.

Les clés de la réussite pour une activité de fabrication de plats à emporter.

Les principaux facteurs-clés de succès pour cette activité sont les suivants :

  • miser sur la qualité et la fraicheur des produits,
  • renouveler l’offre et les recettes pour fidéliser la clientèle,
  • rester toujours à l’écoute des dernières tendances alimentaires,
  • être à l’écoute des clients et de leurs demandes spécifiques,
  • réduire les pertes au minimum.

Ces éléments permettront d’enclencher un bouche-à-oreilles favorable.

Le statut juridique de l’activité de fabrication de plats à emporter.

A noter : en cas d’activité artisanale, il faudra effectuer le stage de préparation à l’installation (cliquez pour en savoir plus).

Les statuts juridiques envisageables sont :

  • la micro-entreprise (ex-auto-entrepreneur) : c’est le statut le plus simple au démarrage et aussi le plus souple, puisque les charges sociales se paient en fonction du chiffre d’affaires réalisé :
    • pas de comptabilité réelle (pas d’expert-comptable à payer),
    • obligation d’établir un suivi des recettes sur un cahier ou un document informatisé,
    • obligation d’avoir un compte bancaire distinct du compte personnel,
    • la micro-entreprise est soumise à des plafonds de chiffre d’affaires (170 000 € pour une activité de fabrication),
  • l’entreprise individuelle au réel, statut plus coûteux et moins « prévisible » que le statut de micro-entreprise,
  • l’EURL, qui est une société unipersonnelle,
  • la SARL, qui est un type de société classique,
  • Le régime juridique le plus adapté si vous êtes seul est en réalité celui de la SASU ; il permet d’éviter la Sécurité sociale pour les indépendants (ex-RSI). Cliquez ici pour accéder à notre offre de création de SASU en ligne (tarifs les moins chers du marché).

Autres normes et réglementations.

Le chef d’entreprise devra éventuellement effectuer la formation permis d’exploitation pour la vente d’alcool.

Il ne sera normalement pas nécessaire d’effectuer la formation hygiène alimentaire. Voir notre article La formation hygiène alimentaire : pour qui est-elle obligatoire ?

Les professionnels ambulants doivent demander la carte professionnelle de commerçant ambulant en même temps que leur inscription.

Voir aussi notre article : Créer un food-truck.

Des outils Excel pour gérer votre entreprise de fabrication de plats à emporter (gratuit).

WikiCréa met à votre disposition des outils Excel gratuits pour gérer votre entreprise :

Vous pouvez noter cet article !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les webinaires de WikiCréa arrivent ! Inscrivez-vous :

8 participants par session de 1h30

Bien sûr, vos données restent confidentielles.