Problème de trésorerie : quelles solutions ?

Comment faire face à un problème de trésorerie ? Quelles sont les solutions et bonnes pratiques pour améliorer la trésorerie de son entreprise (PME ou TPE) ?

La trésorerie est la somme de toutes les liquidités que l’entreprise a accumulé depuis sa création. Pour une petite entreprise, la trésorerie correspond au niveau de son compte courant. Voir notre article : Qu’est-ce que la trésorerie d’une entreprise ?

Face à un problème de trésorerie, le chef d’entreprise est souvent extrêmement stressé et désemparé.

WikiCréa vous propose une méthode simple pour comprendre et résoudre vos problèmes de trésorerie, pour aboutir à un modèle économique stable et durable.

Comprendre d’où viennent les problèmes de trésorerie.

Les difficultés de trésorerie peuvent avoir des origines très différentes. En réalité, le plus dur est souvent de trouver la cause (ou les causes) du problème.

PREMIERE EXPLICATION : le manque de chiffre d’affaires.

DEUXIEME EXPLICATION : le manque de rentabilité.

  • C’est une cause plus ou moins facile à identifier.
  • En effet, certains chefs d’entreprise ne connaissent pas leur marge ou pensent que leur marge est plutôt bonne alors qu’elle est dégradée.
  • Les solutions consistent :
    • à connaître et suivre finement son taux de marge, en le recalculant et en mettant à jour ses fiches de prix en permanence,
    • à améliorer son taux de marge en augmentant la productivité ou en réorganisant l’entreprise (plannings, tournées, répartition des tâches),
    • à obtenir un coût de revient plus faible en renégociant les prix d’achat auprès des fournisseurs ou des sous-traitants,
    • à faire appel à des sous-traitants plutôt que de produire soi-même, afin de réaliser des économies,
    • à adapter la politique commerciale : définir des minimums de quantité, augmenter les prix…

TROISIEME EXPLICATION : une mauvaise gestion des stocks.

  • C’est une cause parfois difficile à identifier.
  • En effet, beaucoup de petites entreprises sont incapables de valoriser leur stock au moment voulu et se contentent d’un inventaire une fois par an, ce qui est très insuffisant.
  • Pourtant, connaître le niveau des stocks permet d’éclairer le niveau de trésorerie : si les stocks sont hauts, c’est autant d’argent qui a été engagé pour passer des commandes et qui donc n’est plus en trésorerie.
  • Les solutions sont :
    • connaître le délai moyen de rotation des stocks (plus un produit reste en stock longtemps, plus il immobilise de l’argent) ; votre comptable peut vous y aider,
    • instaurer un logiciel de suivi des stocks (comptage et valorisation) en temps réel,
    • améliorer la rotation des stocks : arrêter la commercialisation des produits qui se vendent le moins bien, recentrer sa gamme sur les best-sellers, renoncer au dépôt-vente,
    • réduire le niveau des stocks : travailler en flux-tendu, lancer des opérations de liquidation des stocks anciens.

QUATRIEME EXPLICATION : une mauvaise gestion du poste client.

  • C’est une cause facile à identifier.
  • Les problèmes de trésorerie peuvent venir du fait que les clients payent les produits ou services longtemps après leur réalisation ou livraison. Cela accroît le besoin en fonds de roulement.
  • Les solutions sont :
    • imposer des conditions de paiement plus strictes ; proposer une remise (escompte) pour paiement anticipé,
    • suivre de près les encaissements,
    • relancer les clients dès la date d’exigibilité des factures,
    • lutter contre les impayés. Voir notre article sur la gestion des impayés.

CINQUIEME EXPLICATION : des fournisseurs trop exigeants.

  • C’est une cause facile à identifier.
  • Les problèmes de trésorerie peuvent venir du fait que les fournisseurs ou sous-traitants exigent un paiement à l’avance ou n’accordent aucun délai de paiement. Cela accroît le besoin en fonds de roulement.
  • La solution consiste à négocier des délais de paiement avec les fournisseurs et les sous-traitants en avançant des arguments tels que l’établissement d’un partenariat de long terme, ou le fait que vos clients vous payent très tard.

SIXIEME EXPLICATION : des charges fixes trop élevées.

  • C’est une cause facile à identifier.
  • Les problèmes de trésorerie peuvent venir de frais de structure trop importants ou surdimensionnées par rapport à votre niveau d’activité.
  • Les solutions consistent :
    • à comparer vos principaux postes de charges avec les moyennes du secteur ; votre expert-comptable peut vous y aider,
    • réduire chacun des postes : optez pour un local moins coûteux, des imprimantes plus économes, limitez vos voyages et déplacements…

SEPTIEME EXPLICATION : des investissements trop importants.

  • C’est une cause facile à identifier.
  • Les problèmes de trésorerie peuvent venir d’un surdimensionnement de votre outil productif par rapport à votre niveau d’activité, ou d’un niveau d’endettement trop élevé. Cela dégrade le fonds de roulement, et fait mécaniquement baisser la trésorerie.
  • Les solutions consistent :
    • à faire appel à la sous-traitance plutôt que produire soi-même,
    • à louer le matériel plutôt que l’acheter.

HUITIEME EXPLICATION : les imprévus.

  • C’est une cause difficile à prévoir.
  • Des problèmes de trésorerie peuvent subvenir suite à un événement imprévu : accident, sinistre, arrêt de travail, problème chez un fournisseur, casse, perte d’un gros client…
  • Les solutions consistent :
    • à identifier et connaître les risques,
    • à instaurer un management des risques, c’est-à-dire à identifier à l’avance des solutions de traitement ou de contournement pour chaque risque.

Améliorez votre gestion de trésorerie.

Bien gérer sa trésorerie implique de disposer d’un outil simple et adaptable permettant de lister les mouvements de trésorerie passés et de prévoir les mouvements de trésorerie à venir.

Ce peut être un simple tableau Excel : voir notre modèle de plan de trésorerie Excel.

Certaines sociétés proposent aussi des outils informatiques payant destinés à gérer finement sa trésorerie, c’est le cas par exemple de Trésorerie Plus et de son réseau de consultants.

Mobilisez vos partenaires.

Face à la gestion et aux problèmes de trésorerie, le chef d’entreprise se trouve très souvent isolé. Pourtant, vos partenaires sont là pour vous aider :

  • votre banquier : il pourra vous aider à faire face à vos problèmes de trésorerie (c’est même son métier !), mais il aura besoin d’être rassuré. Le but est de lui montrer que vos problèmes de trésorerie sont dus non pas à un problème de rentabilité, mais à un problème de besoin en fonds de roulement ou d’imprévu passager. N’hésitez pas à lui envoyer votre tableau de trésorerie.
  • votre expert-comptable : il ne gérera pas la trésorerie à votre place et saura mieux analyser les chiffres passés que prévoir l’avenir. Il peut toutefois vous donner son avis sur votre niveau de stock, vos délais de rotation des stocks, délais de paiements clients et fournisseurs, et vous éclairer sur la structure de votre bilan.

Et en cas de situation désespérée ?

Si votre situation financière a tendance à devenir désespérée, il reste la solution du redressement judiciaire. Ce n’est pas un « gros mot » mais une procédure de sauvegarde qui peut se révéler salutaire. Voir notre article sur le redressement judiciaire.

 

Voir aussi nos articles :

 

Vous pouvez noter cet article !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimez nos articles ?
Nous vous offrons un ebook :

" Les 10 commandements du créateur d'entreprise "

Entrez vos coordonnées pour recevoir le ebook

Bravo !
Vous pouvez fermer