La liste des charges d’une entreprise

4.67/5 (6)

Quelles sont les différentes charges et dépenses d’une entreprise ? Quelle est la liste des charges et comment les catégoriser ?

Pour être en mesure de générer du chiffre d’affaires et des bénéfices, l’entreprise doit engager un certain nombre de dépenses.

Toute entreprise doit budgéter ses différentes charges présentes et à venir à travers l’élaboration d’un prévisionnel financier fiable et exhaustif (voir notre modèle ici), cela afin de sécuriser son activité et de définir ses orientations stratégiques.

Lister les charges permet aussi de mieux suivre et prévoir sa trésorerie.

Dans cette optique, il sera nécessaire d’établir des devis détaillés auprès des fournisseurs et partenaires.

Ainsi le dirigeant aura un meilleur recul sur sa rentabilité, sa capacités d’autofinancement et ses marges de manœuvre.

Voyons quelles sont les différentes charges d’une entreprise.

Définition comptable des charges d’une entreprise.

Définition : Une charge désigne un coût ou une dépense supportée par l’entreprise dans le cadre de son activité.

Attention, les charges doivent être différenciées des investissements (immobilisations), car elles ne sont pas amenés à apporter un avantage économique dans le temps.

Par ailleurs, les charges ne sont pas systématiquement synonymes de décaissement : certaines factures peuvent en effet être payées plus tard.

Enfin les charges sont inscrites au débit du compte de résultat.

Les charges d’une entreprise peuvent être classées en différentes catégories.

Les charges d’une entreprise : comment les catégoriser ?

Si vous êtes en phase de création d’entreprise, les charges concerneront :

  • d’une part les démarches de création,
  • et d’autre part la phase d’exploitation.

En phase d’exploitation, on distingue les charges fixes et les charges variables.

1) Les charges fixes.

Les charges fixes concernent les frais réguliers et prédictibles à échéance, engendrés par l’activité de l’entreprise, tels que :

  • les loyers,
  • les salaires,
  • l’assurance,
  • les honoraires d’expertise-comptable,
  • etc.

2) Les charges variables.

Les charges variables sont directement corrélées au volume d’activité (par exemple le volume de production), par exemple :

  • les achats de matières,
  • l’énergie mobilisée pour la production,
  • etc.

Les charges variables et fixes constituent des charges d’exploitation. Elles influent sur le résultat courant avant impôt (RCAI).

Il faut ajouter à cela les charges financières, qui regroupent notamment le remboursement des intérêts de prêt bancaire (charges fixes), ainsi que les charges exceptionnelles (frais de justice, etc).

Les charges d’une entreprise peuvent être déductibles du résultat selon le statut juridique choisi. Pour cela, elles doivent respecter 3 règles :

  • être profitables à l’entreprise,
  • ne pas être ostentatoires,
  • être justifiables (facture, ticket de caisse, etc).

Voir aussi notre article : Charges fixes et variables : savoir les différencier.

La liste des charges d’une entreprise.

Les charges d’une entreprise peuvent être très différentes en fonction de la nature de son activité, de sa taille ou encore de sa forme juridique.

En voici une liste non-exhaustive.

1) Liste des charges de démarrage (dont certaines pourront être considérées comme des investissements) :

  • les frais de réalisation d’une étude de marché,
  • les coûts d’immatriculation de la structure,
  • le dépôt d’une licence, d’une marque, d’un brevet,
  • les frais de dossier d’un emprunt,
  • l’achat d’un fonds de commerce,
  • l’achat de locaux commerciaux,
  • les travaux d’agencement et de rénovation,
  • le paiement d’un dépôt de garantie,
  • les frais de conception d’un business plan par un professionnel,
  • les frais d’innovation (recherche et développement, prototypage…),
  • l’achat de machines et de matériel informatique,
  • l’achat ou les frais de conception d’un site internet,
  • la publication d’une annonce légale,
  • les honoraires des professionnels consultés (conseiller en création d’entreprise, avocat, expert-comptable, notaire, commissaire aux apports…),
  • l’achat du stock initial,
  • voir aussi notre article : Les besoins de démarrage de l’entreprise.

2) Liste de charges variables :

  • les achats de marchandises destinées à être revendues,
  • les achats de matières destinées à être transformées,
  • les salaires versés aux intérimaires,
  • les frais de sous-traitance,
  • les dépenses logistiques,
  • les frais engendrés par la destruction d’une partie de la production (invendus, rebus),
  • les commissions versées aux apporteurs d’affaires.

3) Liste de charges fixes :

  • les intérêts d’emprunts bancaires,
  • les loyers,
  • la location d’un box de stockage,
  • les frais de carburant, de péage et de stationnement,
  • les frais d’entretien d’un véhicule de société,
  • les abonnements et l’achat de documentation professionnelle,
  • les frais internet et de télécommunication,
  • la conception et la mise à jour des supports de communication,
  • certaines prestations sous-traitées, comme faire appel à un rédacteur web,
  • les frais postaux,
  • la maintenance et l’entretien des machines et du matériel,
  • la conception et l’achat des emballages produits (packaging),
  • l’achat d’objets publicitaires,
  • l’achat de fournitures de bureau (stylos, ramettes de papier, toners),
  • les frais de restauration,
  • les frais bancaires (tenue de compte, agios),
  • les salaires versés et la rémunération du dirigeant,
  • les cotisations patronales et sociales,
  • la rémunération d’un apport en compte courant d’associé,
  • les frais de gestion du personnel et de recrutement,
  • les dépenses de formation du personnel et des dirigeants,
  • l’adhésion à un club d’entrepreneurs,
  • l’accès à un espace de coworking,
  • les impôts et taxes.

Attention : la TVA n’est pas une charge, l’entreprise qui la collecte et la reverse n’est qu’un intermédiaire entre le client final et l’État.

Un conseil : Pour dresser un bilan exhaustif de vos charges, rapprochez-vous d’un expert-comptable ou d’un conseiller spécialisé en création d’entreprise.

Modèles de documents WikiCréa gratuits.

Créez votre entreprise directement en ligne.

WikiCréa a sélectionné Legalstart pour vos formalités de création d’entreprise en ligne, tout simplement parce qu’il s’agit de l’offre la plus complète et la moins chère du marché. Cliquez ici pour en savoir plus et débuter vos démarches en ligne.

Vous pouvez noter cet article !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci de participer à notre sondage !

Fermer