Créer un concept store : stratégie, business model, budget

5/5 (2)

Qu’est-ce qu’un concept store ? Comment créer un concept store et quel budget prévoir ? Quelle stratégie marketing et quel business model pour un concept store ?

Définition : Un concept store est une boutique thématique atypique, conçue avant tout comme un lieu de vie et d’échange. Le concept store se démarque des commerces classiques par un concept innovant et tendance, formant un univers particulier avec lequel les visiteurs prennent le temps de se familiariser. L’expérience client devient aussi importante que les produits proposés. Les concepts-stores comportent souvent un lieu de convivialité (restauration ou bar).

Par définition, un concept-store ne ressemble à aucune autre boutique, et chacun se base sur une stratégie marketing particulière et un business model spécifique.

La plupart des concepts-store associent différents types de produits autour d’un univers thématique cohérent, mais certains se spécialisent sur le prêt-à-porter, la décoration, le mobilier, les livres, les bijoux, les produits équitables… On parle aussi de boutiques hybrides et de tiers-lieux. Par ailleurs les boutiques éphémères peuvent aussi être considérées comme des concept-stores.

Créer un concept-store nécessite de la créativité, de grandes qualités de conception, des compétences en gestion et beaucoup d’énergie. La phase de préparation peut être longue et le budget peut rapidement exploser.

Voici tout ce qu’il faut savoir pour créer un nouveau concept de magasin, et réussir le lancement de votre concept store.

Créer un concept store : stratégie marketing et business model.

Créer un concept store repose sur l’idée que le caractère unique et surprenant de la boutique attirera naturellement les clients (notamment le cœur de cible), ce qui permettra de limiter les dépenses de communication et d’accélérer la croissance des ventes. Il s’agit d’une stratégie d’inbound marketing.

La qualité de l’expérience client doit permettre de développer le bouche-à-oreille à moindre coût et d’amener les visiteurs à revenir régulièrement.

En contrepartie, le lancement d’un concept-store peut s’avérer plus coûteux que le démarrage d’un magasin classique…

Voici quelques conseils pour réussir votre projet de concept store :

  • choisissez une implantation au plus près des lieux d’habitation de votre cible,
  • étudiez le comportement et les habitudes de votre cœur de cible,
  • choisissez un local commercial adapté à votre “esprit”, ou en tous cas un local qui puisse être personnalisé,
  • soignez votre merchandising intérieur et extérieur (voir notre article dédié),
  • utilisez du mobilier ayant vécu plutôt que des présentoirs neufs et sans âme,
  • développez un contact client personnalisé, quasi-individuel,
  • apportez une attention aux moindres détails : tenue des vendeurs, musique diffusée, matière des sacs…
  • surprenez le visiteur à chaque instant et dans chaque recoin de votre boutique,
  • prévoyez une programmation riche : interventions, performances, concerts…
  • identifiez suffisamment tôt vos partenaires et impliquez-les dans votre projet : marques, prestataires de service… Choisissez si possible des marques confidentielles au concept bien étudié,
  • choisissez des modes de financement alternatifs, comme le crowdfunding.

Concept store : exemples.

Les concept stores qui réussissent à s’imposer sont ceux qui proposent un univers cohérent, convivial, accessible mais unique.

Quelques exemples de concepts-stores à Paris et dans le monde : Mama Shelter (hôtel), Colette (boutique branchée), Tom Greyhound (boutique high-fashion), The Broken Arm (boutique, librairie, café-restaurant).

Quelques idées de concept-stores :

  • hôtel-boutique,
  • bar-friperie,
  • librairie-maison d’hôte,
  • salon de coiffure incluant un salon de toilettage,
  • boutique de créateurs associés,
  • boutique-grenier,
  • boutique-labyrinthe,
  • boutiques d’accessoires années 50,
  • restaurant-enchères,
  • sans oublier les concept stores en ligne.

Créer un concept store : la réglementation.

Voici les principaux points de la réglementation à respecter lorsqu’on crée un concept-store :

Un exemple business plan concept store.

WikiCréa vous fournit un exemple de business plan Excel complet, gratuit et très facile à utiliser : cliquez ici pour accéder au modèle de document.

Le budget pour créer un concept store.

Le budget nécessaire pour ouvrir un concept store est très variable (de 20 000 € à 500 000 €) en fonction du lieu d’implantation ou de l’ampleur des travaux à effectuer.

Les besoins de démarrage suivants doivent être envisagés pour la création d’un concept store :

  • Droit au bail ou du pas-de-porte,
  • Frais de compteurs et d’ouverture de lignes (eau, électricité, gaz, internet…),
  • Caution et dépôt de garantie,
  • Frais de notaire pour la signature du bail,
  • Travaux de gros œuvre,
  • Aménagements intérieur,
  • Décoration, meubles et merchandising,
  • Frais d’établissement (frais de création de l’entreprise),
  • Acquisition des stocks,
  • Matériel de bureau, fournitures,
  • Coût de l’enseigne et des éléments de communication (notamment site internet),
  • Coût publicité et événements,
  • Trésorerie de démarrage,
  • etc.

Quelles étapes pour créer un concept store ?

Voici les principales étapes pour ouvrir un concept-store :

  • Définissez d’abord votre univers, par exemple les roses. Déclinez ensuite votre univers en rayons, produits, ambiances et “expériences” : cosmétiques à base de rose, eaux florales, rayon jardinerie, rayon fleuriste, etc.
  • Dessinez le plan de votre concept-store,
  • Recherchez des fournisseurs et des marques partenaires,
  • Réalisez une étude de marché,
  • Bâtissez votre business plan et votre plan financier,
  • Recherchez des financements,
  • Identifiez le local commercial et signez votre bail commercial,
  • Effectuez les travaux et décorez votre concept store,
  • Choisissez votre statut juridique et enregistrez-vous (CCI),
  • Lancez la communication et l’activité.

Créer un concept store : quel statut juridique ?

A noter : l’activité étant de nature commerciale, la création de l’entreprise se fera auprès du centre de formalités de la Chambre de Commerce et d’Industrie.

Pour plus de crédibilité, nous vous conseillons de créer une société plutôt qu’une auto-entreprise ou une entreprise individuelle.

Le régime juridique le plus adapté si vous êtes seul est la SASU ; il permet d’éviter la Sécurité sociale pour les indépendants (ex-RSI).

Cliquez ici pour accéder à notre offre de création de SASU en ligne (tarif le plus bas du marché).

Des outils Excel pour gérer votre boutique (gratuit).

Vous pouvez noter cet article !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les webinaires de WikiCréa arrivent ! Inscrivez-vous :

8 participants par session de 1h30

Bien sûr, vos données restent confidentielles.