S’installer comme serrurier : tout savoir

4/5 (5)

Comment créer une entreprise de serrurerie métallerie ? Comment devenir serrurier dépanneur à son compte ? Peut-on devenir serrurier métallier sans diplôme ? Quel statut juridique pour s’installer ?

Le serrurier-métallier intervient dans tous les domaines du métal : il façonne les serrures, les gonds, les clés et a également pour rôle de forger, ajuster et assembler les éléments métalliques se trouvant dans ou près des systèmes de fermeture. Il peut aussi assurer certains travaux de menuiserie. Pouvant aussi intervenir en ferronnerie d’art, le serrurier-métallier travaille en collaboration avec le décorateur et l’architecte pour dessiner les balcons, les rampes, les volets, les portillons, les portails, etc.

Relevant de l’artisanat, le serrurier métallier peut s’installer en auto entrepreneur, en entreprise individuelle ou en société. Il est soumis au respect de la réglementation relative aux activités artisanales réglementées, notamment l’obligation de qualification professionnelle.

Comme pour toute activité artisanale, le métier de serrurier-métallier nécessite beaucoup de qualités : maîtrise technique, sens créatif, communication mais aussi notions de gestion.

 Voici ce qu’il faut savoir pour créer son entreprise de serrurerie métallerie ou devenir serrurier dépanneur à son compte.

S’installer comme serrurier métallier : le bon profil.

Le serrurier-métallier est un professionnel qui maîtrise le métal et les systèmes de fermeture.

Sur le plan pratique, le serrurier-métallier réalise les opérations suivantes :

  • Prendre les mesures,
  • Réaliser le plan du produit final,
  • Découper, plier, meuler, souder les éléments,
  • Monter l’ouvrage,
  • Entretenir le produit final.

Beaucoup de professionnels choisissent de se spécialiser dans la maintenance des serrures : ils sont “serruriers dépanneurs”. Ces derniers travaillent spécialement sur les portes, les portails, les coffres-forts, les portes blindées, les grilles, etc.

Un bon serrurier-métallier doit être en mesure d’adapter ses prestations aux besoins de ses clients. La polyvalence est fortement recommandée : notions de menuiserie, d’électricité…

Le serrurier indépendant est tenu de proposer des solutions sur-mesure à des prix convenables afin de fidéliser sa clientèle et préserver sa réputation. Ceci exige des compétences en gestion d’entreprise. Enfin le serrurier doit respecter les normes de sécurité relatives à son métier.

Créer une entreprise de serrurerie métallique : le diplôme.

L’activité de serrurier-métallier est réglementée car relevant de l’artisanat : le centre de formalités compétent est celui de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat. Par conséquent il sera nécessaire, pour pouvoir s’installer :

  • de disposer d’un diplôme serrurier ou d’un certificat de formation serrurier (CAP serrurier-métallier ou un BEP réalisation d’ouvrages chaudronnés, un BP serrurerie-métallerie, un Bac professionnel en réalisation d’ouvrages chaudronnés et de structures métalliques, un Bac professionnel en bâtiment ou un BTS constructions métalliques). A défaut, une expérience d’au moins 3 ans sera exigée,
  • d’effectuer un stage de préparation à l’installation auprès de la Chambre des métiers et de l’artisanat (cliquez sur ce lien pour plus de détails et connaitre les dispenses).

Comment s’installer serrurier métallier en l’absence de diplôme ?

Voir notre article : Peut-on créer une entreprise de bâtiment sans diplôme ?

Le marché de la serrurerie métallerie en France.

La serrurerie est un secteur qui touche à la fois au bâtiment et à la sécurité. Assimilée principalement à la métallerie, cette activité reste incontournable pour les travaux de finition de tout chantier. En France, le marché de la serrurerie profite de la reprise, à partir de 2015, du marché de la construction, qui affiche un taux de croissance de 3,4% pour l’année 2017 selon la Fédération française du bâtiment.

A l’inverse de nombreux pays étrangers où le marché est contrôlé par de grandes entreprises, le marché français est dominé par les petits professionnels indépendants. On peut classer ces acteurs en quatre catégories principales :

  • entreprises traditionnelles de serrurerie,
  • entreprises traditionnelles de métallerie,
  • entreprises spécialisées dans les marchés sécuritaires,
  • entreprises du secteur du bâtiment.

Les acteurs font face à un important défi technologique : les objets connectés proposent des solutions plus sécurisées mais aussi plus complexes.

La réglementation du métier du serrurier-métallier.

Voici les principaux aspects de la réglementation concernant le métier du serrurier-métallier (ou serrurier dépanneur) :

  • L’obligation d’émettre un devis à l’attention du client avant de commencer les travaux de serrurerie, y compris pour du dépannage. Le devis doit mentionner le taux horaire de main d’œuvre toutes taxes comprises (TTC), la TVA, le prix du devis (s’il est payant) et le tarif des prestations forfaitaires (déplacement par exemple).
  • L’obligation de fournir une facture, à partir de 15,20€, au client en fin de la prestation.
  • L’obligation d’habilitation électrique.
  • L’obligation de respecter la réglementation thermique (isolation).
  • L’obligation d’être assuré : en l’occurrence assurance décennale.

Créer une entreprise de serrurerie métallique : le statut juridique

Un serrurier-métallier indépendant aura à choisir entre différents statuts juridiques pour se mettre à son compte :

  • La micro-entreprise (ex régime auto-entrepreneur) : statut très simplifié qui peut être adapté pour un démarrage :
    • pas de comptabilité réelle,
    • obligation d’établir un suivi des recettes sur un cahier ou un document informatique,
    • obligation d’avoir un compte bancaire séparé,
    • statut juridique soumis à des plafonds de chiffre d’affaires,
  • L’entreprise individuelle en nom propre (EI) : c’est un statut adapté et courant mais complexe voire illisible en ce qui concerne le paiement des cotisations sociales,
  • L’EIRL : même remarque que pour l’EI. Mais l’EIRL permet de protéger son patrimoine personnel mieux qu’en entreprise individuelle EI,
  • L’EURL (société de type SARL à associé unique) : c’est un statut qui peut se révéler bien adapté. Le gérant détermine lui-même sa rémunération, qui sert de base au calcul des charges sociales,
  • La SASU : ce régime juridique est adapté mais un peu plus coûteux que l’EURL
  • Cliquez sur chacun des liens ci-dessus pour tous les détails.

Comment créer une entreprise de serrurerie : les étapes.

Comment devenir serrurier métallier ou dépanneur ? Voici les principales étapes:

  • Formez-vous si nécessaire,
  • Validez votre projet par une étude de marché,
  • Rédigez un plan d’affaires (business plan),
  • Recherchez les financements (si besoin) et achetez le matériel et le véhicule nécessaire à votre activité,
  • Effectuez le stage de préparation à l’installation auprès de la Chambre des métiers,
  • Choisissez votre forme juridique et enregistrez-vous à la CMA,
  • Prenez une assurance décennale,
  • Lancez la communication : internet, flyers, cartes de visite, décoration de votre véhicule…

Quels tarifs pratiquer en tant que serrurier métallier ou dépanneur ?

Les tarifs des serruriers sont extrêmement variables d’une région à l’autre, ou d’une ville à l’autre. Les tarifs dans les grandes villes peuvent être très élevés voire prohibitifs, et certains serruriers profitent des situations d’urgence nécessitant une intervention rapide. Cela a malheureusement un impact négatif sur l’image de toute la profession.

Voici quelques exemples de tarifs en serrurerie, déplacement compris :

Remplacement de serrure75 € à 500 €
Remplacement de clé5 € à 60 €
Ouverture de porte simple60 € à 200 €
Ouverture de porte blindée80 € à 700 €

Des outils Excel gratuits pour gérer son entreprise.

WikiCréa met à votre disposition des outils Excel gratuits pour piloter votre entreprise :

Vous pouvez noter cet article !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les webinaires de WikiCréa arrivent ! Inscrivez-vous :

8 participants par session de 1h30

Bien sûr, vos données restent confidentielles.