S’installer tailleur de pierre : tout savoir

5/5 (1)

Comment créer une entreprise de taille de pierre ? Comment devenir tailleur de pierre à son compte ? Peut-on devenir tailleur de pierre auto-entrepreneur sans diplôme ? Quel statut juridique est le plus adapté ?

Le tailleur de pierre est un artisan du bâtiment qui a pour mission de réaliser des œuvres à partir de pierres de taille. Le tailleur de pierre assure la conception et la pose des éléments muraux, voûtes, arcs, linteaux, escaliers, etc. Il touche principalement aux matières de première nature comme le marbre, le granit et les minéraux. Il peut parfois travailler avec des matériaux composés comme le plâtre et le stuc.

Le tailleur de pierre exerce entre son atelier et les chantiers, il travaille en partenariat avec les autres artisans présents sur le terrain.

Le métier de tailleur de pierre relève de l’artisanat. Pour s’installer en auto entrepreneur, en entreprise individuelle ou en société, le tailleur de pierre doit respecter la réglementation relative aux activités artisanales réglementées et notamment l’obligation de qualification professionnelle.

Au-delà du savoir-faire technique indispensable pour exercer son métier, le tailleur de pierre doit faire preuve de créativité, être un bon communicant et posséder des notions de gestion et management.

Voici toutes les informations pour créer son entreprise de taille de pierre, devenir tailleur de pierre indépendant, ou s’installer marbrier.

S’installer comme tailleur de pierre : le profil type.

Les principales tâches à réaliser par un tailleur de pierre sont les suivantes :

  • Le traçage du bloc à tailler : cette tâche nécessite beaucoup de précision et l’usage d’un matériel adéquat (règle graduée, compas, équerre, pointe à tracer…),
  • La taille du bloc de pierre : le professionnel utilise des outils adaptés à la dureté de la pierre (ciseau, pique, ciseau à grain d’orge, pointerolle, pied-de-biche, sciotte…),
  • Le bardage des blocs réalisés, à savoir leur déplacement sur chantier,
  • La mise en place des blocs ouvragés : différentes techniques sont utilisées pour fixer les éléments.

Un bon tailleur de pierre doit avoir une bonne condition physique et un sens artistique développé pour réaliser ses œuvres. Il doit être habile de ses mains et précis dans ses gestes pour concevoir des ouvrages perfectionnés. Souvent exposé au soleil et au vent, il doit prévoir des équipements de protection (lunettes et masque anti-poussière). Il doit connaître les bases d’Histoire et d’Histoire de l’Art s’il intervient dans les Monuments historiques. Il doit aussi connaître les différentes natures de pierres.

Enfin le tailleur de pierre doit savoir suivre un cahier des charges de chantier et respecter les normes de sécurité du bâtiment.

Les diplômes requis.

Du fait de sa nature artisanale (métier du bâtiment), l’activité de tailleur nécessite, pour pouvoir s’installer :

  • De disposer d’un diplôme tailleur de pierre ou d’un certificat de formation dans le métier (CAP tailleur de pierre, BP métiers de la pierre, BP tailleur de pierre des monuments historiques, Bac professionnel métiers et arts de la pierre ou un BTMS brevet technique de métier supérieur de l’Institut des métiers de la pierre, etc) ; à défaut, une expérience d’au moins 3 ans sera nécessaire,
  • D’effectuer un stage de préparation à l’installation auprès de la Chambre des métiers et de l’artisanat (cliquez sur ce lien pour tous les détails).

Comment devenir tailleur de pierre sans diplôme ?

Voir notre article : Peut-on créer une entreprise de bâtiment sans diplôme ?

Le marché de la taille de pierre en France.

Du fait de la concurrence des autres matériaux de bâtiment (acier, béton…), le métier de tailleur de pierre est devenu relativement rare en France ; cependant il est loin d’être confidentiel : on compte près de 500 entreprises de taille de pierre et de marbrerie dans l’Hexagone.

Généralement de petite et moyenne tailles, les entreprises de ce secteur emploient plusieurs milliers de professionnels.

La plupart des professionnels de la taille de pierre se spécialisent sur un ou plusieurs des segments suivants :

  • le bâtiment « classique » : encadrement de portes et fenêtres, voûtes, dallages, escaliers…
  • les monuments historiques, ou la restauration de maisons en pierre,
  • la décoration d’intérieur et d’extérieur : parements, cheminées…
  • l’aménagement urbain,
  • la marbrerie,
  • les pierres funéraires.

Les tailleurs de pierre subissent la concurrence des entreprises de maçonnerie qui emploient des ouvriers compétents en taille de pierre.

A noter que le métier de tailleur de pierre est quasi-absent de certains pays (Etats-Unis par exemple) : cela favorise l’export de la production française, et l’expatriation des tailleurs de pierre eux-mêmes.

Le métier du tailleur de pierre : la réglementation.

Voici quelques aspects de la réglementation concernant le métier du tailleur de pierre ou marbrier :

  • L’obligation de soumettre un devis au client particulier avant de commencer les travaux. Le devis doit être détaillé et mentionner toutes les informations de la prestation prévue (taux horaire de main d’œuvre toutes taxes comprises (TTC), TVA, prix du devis si applicable, tarif des prestations forfaitaires telles le déplacement,
  • L’obligation d’habilitation électrique,
  • L’obligation d’avoir une carte d’identification professionnelle pour les chantiers du BTP,
  • L’obligation de respecter les règles de sécurité,
  • L’obligation d’être assuré : en l’occurrence assurance décennale.

Créer une entreprise de taille de pierre : la question du statut juridique.

Un tailleur de pierre aura à choisir entre différents statuts juridiques pour se mettre à son compte :

  • La micro-entreprise (ex régime auto-entrepreneur) : statut très simplifié qui peut être adapté pour un démarrage :
    • pas de comptabilité réelle,
    • obligation d’établir un suivi du chiffre d’affaires sur un cahier ou un document informatisé,
    • obligation d’avoir un compte bancaire dédié à l’activité,
    • ce statut juridique est soumis à des plafonds de chiffre d’affaires,
  • L’entreprise individuelle en nom propre (EI) : c’est un statut adapté et courant mais complexe voire illisible en ce qui concerne le paiement des cotisations sociales,
  • L’EIRL : même remarque que pour l’EI à la différence que l’EIRL permet de protéger son patrimoine personneI,
  • L’EURL (SARL à associé unique) : c’est un statut qui peut se révéler bien adapté. Le gérant détermine lui-même sa rémunération, qui détermine la base des charges sociales,
  • La SASU : ce régime juridique est adapté mais plus coûteux que l’EURL
  • Cliquez sur chacun des liens ci-dessus pour tous les détails.

S’installer tailleur de pierre : les étapes.

Comment devenir tailleur de pierre indépendant ? Voici les principales étapes :

  • Formez-vous si nécessaire,
  • Validez votre projet par une étude de marché,
  • Rédigez un plan d’affaires (business plan),
  • Recherchez les financements (si besoin) et achetez le matériel et le véhicule nécessaire à votre activité,
  • Effectuez le stage de préparation à l’installation auprès de la Chambre des métiers,
  • Choisissez votre forme juridique et enregistrez-vous à la CMA,
  • Prenez une assurance décennale,
  • Lancez la communication : internet, cartes de visite, décoration de votre véhicule…

Des outils Excel gratuit pour gérer sa petite entreprise de bâtiment.

WikiCréa met à votre disposition des outils Excel gratuits pour gérer votre entreprise :

Vous pouvez noter cet article !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Préparez votre création
Téléchargez notre pack création 100% gratuit

Contient 3 documents indispensables :

guide de l'étude de marché
modèle de business plan Word
modèle de plan financier Excel

Entrez vos coordonnées pour recevoir le pack création

Toutes nos félicitations...
Vous venez de télécharger le pack création !