Créer une entreprise d’économie sociale et solidaire : étapes et aides

5/5 (2)

Qu’est-ce que l’économie sociale et solidaire ? Comment créer une entreprise dans l’économie sociale et solidaire ? Quelles sont les spécificités de ce type d’entreprise, les étapes de création et les dispositifs d’aide ?

Solidarité entre les générations, gestion des ressources naturelles, désenclavement des quartiers, création d’emploi, réduction des inégalités, toutes ces initiatives relèvent de l’économie sociale et solidaire (ESS).

Les activités de l’ESS répondent aux nouveaux besoins de la société (besoins non couverts par l’économie classique) et aux défis environnementaux. Elles ont pour caractéristique de nécessiter l’implication des acteurs locaux pour se lancer et se développer.

Voici tout ce qu’il faut savoir pour créer une entreprise d’économie sociale et solidaire.

Qu’est-ce qu’une activité d’utilité sociale ?

Créer une entreprise d’économie sociale et solidaire consiste à créer une activité implantée sur un territoire bien défini, qui répond à des besoins sociaux et environnementaux. Ces activités cherchent à concilier finalité sociale, performance économique, lucrativité et gouvernance démocratique.

Le but est de répondre à des besoins socio-économiques auxquels ni le marché ni les pouvoirs publics ne peuvent répondre seuls.

Quelques exemples d’entreprises de l’économie sociale et solidaire :

  • création de vêtements et accessoires adaptés aux personnes handicapées, fabriqués par des handicapés,
  • créer une halle offrant des débouchés pour les agriculteurs bios,
  • formation des femmes issues des quartiers prioritaires,
  • plateforme de mise en relation entre seniors en perte d’autonomie et familles d’accueil.

Voir aussi notre article : 30 idées d’entreprises sociales et solidaires.

Créer une entreprise d’économie sociale et solidaire : les étapes.

L’idée de création d’une entreprise d’économie sociale et solidaire peut avoir deux sources différentes :

  • par la recherche des besoins d’un territoire : ici il s’agit d’identifier des problématiques sur le terrain et d’imaginer des solutions viables. Les générateurs de projets et les plateformes d’innovation sociale peuvent aider à la recherche de projets (voir par exemple fabriqueainitiatives.org)
  • ou par l’idée venue d’un porteur de projet : dans ce cas, le projet devra être validé par une étude terrain.

Le processus de création d’un projet d’ESS peut se résumer en 4 étapes :

  1. La formation de l’idée : c’est la rencontre du porteur de projet avec les besoins du territoire. A la fin de cette étape, une première version de la solution est présentée. L’équipe souhaite approfondir l’idée et étudier l’opportunité d’entreprendre.
  2. La validation de l’idée : il s’agit de réaliser une étude d’opportunité pour valider la pertinence de la solution. A la fin de cette étape, la pertinence et la viabilité de la solution sont démontrées.
  3. La modélisation du projet : structuration, ancrage sur le territoire et constitution de l’équipe.
  4. Création de l’entreprise et démarrage de l’activité. Une levée de fonds peut être envisagée.

Les phases de validation de l’idée et de modélisation demandent plus de temps que pour une entreprise classique. En effet, dans la plupart des cas il faudra :

  • développer une connaissance fine du territoire,
  • créer des relations avec les autres acteurs de l’ESS localement, ainsi que les collectivités territoriales,
  • élaborer des modèles économiques hybrides et complexes, associant ressources marchandes, aides publiques, bénévolat, philanthropie…),
  • mettre en place un mode de gouvernance démocratique et coopératif,
  • maîtriser un environnement juridique particulier,
  • mettre en place des outils de gestion spécifiques.

La conduite d’un projet d’économie sociale et solidaire demande de la créativité, de l’ouverture et des capacités d’animation ; il faudra créer un collectif pour faire émerger des solutions, il faudra faire travailler ensemble des acteurs différentes, de la collectivité locale au simple citoyen.

Les dispositifs d’aide à la création d’entreprises sociales et solidaires.

Il existe différents dispositifs d’accompagnement à la création d’activités sociales et solidaires :

  • les incubateurs ESS : ils aident à modéliser les projets de l’idée à la création par un accompagnement individualisé et intensif de 12 à 24 mois. Ils peuvent aussi proposer une phase de pré-incubation permettant d’affiner une idée avant d’aller plus loin.
  • les couveuses ESS et les coopératives d’activité et d’emploi : elles permettent de tester l’activité de façon sécurisée. Le porteur de projet bénéficie du contrat CAPE qui lui permet de commencer à travailler dans le cadre d’un contrat qui l’encadre.
  • les pépinières et espaces de coworking : les pépinières hébergent les structures nouvellement créées ; elle permettent de mutualiser des moyens et des locaux.

Liste d’acteurs de l’accompagnement de l’ESS.

Voici une liste de quelques acteurs de l’accompagnement de l’économie sociale et solidaire :

Des outils Excel pour votre entreprise sociale et solidaire (gratuit).

WikiCréa met à votre disposition des outils Excel gratuits :

 

Voir aussi nos articles relatifs à l’économie sociale et solidaire.

Vous pouvez noter cet article !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les webinaires de WikiCréa arrivent ! Inscrivez-vous :

8 participants par session de 1h30

Bien sûr, vos données restent confidentielles.