Transformer une entreprise individuelle en auto-entreprise

5/5 (4)

Comment transformer une entreprise individuelle en auto-entreprise ? Comment fermer une entreprise individuelle pour passer en régime auto-entrepreneur ou micro-entreprise ? Comment se fait le passage du réel simplifié à auto-entrepreneur (micro) ?

Plusieurs raisons peuvent pousser un chef d’entreprise à vouloir transformer son entreprise individuelle en auto-entreprise, ou à repasser en micro-entreprise : baisse de chiffre d’affaires, souhait de ralentir son activité, calcul d’optimisation sociale ou fiscale…

Pour rappel, auto-entreprise et micro-entreprise sont des formes particulières d’entreprises individuelles (EI). Quant à l’EIRL, c’est une entreprise individuelle qui a opté pour la responsabilité limitée.

Plus précisément :

  • l’entreprise individuelle classique (EI) est une forme d’entreprise au régime réel simplifié ou normal : les comptes sont établis sur une base réelle,
  • l’auto-entreprise, qui a été rebaptisée micro-entreprise en 2016, est une entreprise individuelle qui a opté pour un choix fiscal différent : l’option pour le micro-fiscal impose une comptabilité forfaitaire. Seules les recettes sont déclarées ; les bénéfices sont calculés forfaitairement par l’administration. D’autre part, la micro-entreprise bénéficie du micro-social : les cotisations sociales sont prélevées selon un pourcentage des recettes.

Remarque : Avec l’augmentation des plafonds de la micro-entreprise à partir du 1er janvier 2018, le régime auto-entrepreneur est susceptible de pouvoir accueillir un nombre grandissant d’entreprises.

Voici comment passer du régime réel à auto entrepreneur (micro).

Comment transformer une EI / EIRL en auto-entreprise ?

Comment se fait le passage du réel simplifié à auto-entrepreneur ?

Pour transformer une EI en auto-entreprise (micro-entreprise), il suffit de renoncer à l’option du régime réel pour passer à l’option micro. Il n’est donc pas nécessaire, pour passer de l’EI à la micro-entreprise, de clôturer l’entreprise pour en recréer une autre. L’entreprise gardera le même numéro Siret et les mêmes coordonnées.

L’option pour le régime réel est valable pour 2 ans et se renouvelle tacitement. Pour renoncer à cette option, il faut rédiger une lettre adressée au centre des impôts des entreprises avant le 1er février de l’année qui suit la fin de la période des 2 ans. Le délai pour transformer une EI en auto-entreprise peut donc être long…

Dans tous les cas, nous vous conseillons de prendre rendez-vous avec votre centre des impôts.

Enfin, pour que la transformation soit acceptée, il est bien évident que le chiffre d’affaires doit être inférieur aux seuils de la micro-entreprise…

Les avantages qu’il y a à passer d’EI à auto-entreprise.

Passer de l’entreprise individuelle classique au régime micro présente des avantages :

  • la tenue de la comptabilité s’en trouvera largement simplifiée,
  • il ne sera plus nécessaire de rémunérer un expert-comptable (sauf pour les déclarations de TVA en cas de dépassement des seuils de TVA),
  • les cotisations sociales seront payées sous 30 jours sur la base des recettes déclarées : plus d’échéancier, plus d’acompte prévisionnel ni de régularisation RSI.

Les inconvénients qu’il y a à transformer une EI en auto-entreprise.

Transformer une entreprise individuelle en auto-entreprise peut aussi présenter des inconvénients :

  • l’entreprise ne disposera plus de comptes annuels (bilan, compte de résultats), ce qui pourrait présenter des problèmes pour l’obtention de financements par exemple,
  • perte de crédibilité vis-à-vis des tiers.

Le régime de la TVA.

Le passage au régime « micro » peut signifier l’abandon du régime de franchise de TVA si les seuils de TVA ne sont pas dépassés :

  • l’entreprise ne pourra plus récupérer la TVA sur ses achats,
  • elle ne mentionnera pas la TVA sur les factures qu’elle émet, et fera figurer la mention « TVA non applicable, article 293B du CGI ».

Des fichiers Excel pour gérer votre entreprise (gratuit).

WikiCréa a mis au point des outils Excel gratuits pour gérer votre entreprise :

  • un modèle de plan financier, indispensable pour obtenir des financements : cliquez ici,
  • un facturier permettant d’établir devis et factures : cliquez ici,
  • un livre de recettes, obligatoire pour les auto-entrepreneurs : cliquez ici,
  • un modèle de suivi de trésorerie : cliquez ici.

 

Voir aussi nos articles :

Vous pouvez noter cet article !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimez nos articles ?
Nous vous offrons un ebook :

" Les 10 commandements du créateur d'entreprise "

Entrez vos coordonnées pour recevoir le ebook

Toutes nos félicitations...
Vous venez de télécharger les 10 commandements du créateur d'entreprise !