S’installer comme guérisseur, magnétiseur ou médium

4.88/5 (8)

Comment procéder pour s’installer comme guérisseur, magnétiseur, médium, étiopathe, numérologue, voyant ou exorciste ? Peut-on exercer sous le statut d’auto-entrepreneur ? S’agit-il de professions libérales ? Peut-on vivre d’une activité ésotérique ou de la médecine occulte ?

L’engouement des français pour les pratiques ésotériques ne se dément pas, et nombreux sont ceux qui n’hésitent pas à faire appel à un guérisseur, un magnétiseur, un médium, un voyant, un rebouteux ou même à un exorciste pour solutionner leurs problèmes personnels ou familiaux, ou simplement dans une perspective de mieux-être.

Nous évoquons ici les professions de l’occultisme (ou « sciences occultes »), exercées à titre indépendant.

L’occultisme regroupe l’ensemble des pratiques, des arts et des sciences occultes, parmi lesquelles la voyance, l’alchimie, l’astrologie, la divination, et plus généralement toutes les médecines basées sur ce qui n’est pas visible, ou extérieur à la science officielle.

Voici ce qu’il faut savoir pour s’installer comme guérisseur, magnétiseur, ou encore voyant.

Cet article pourra aussi aider les praticiens en aurathérapie, les bio-énergéticiens, les énergéticiens, les ethnothérapeutes ou praticiens du chamanisme, les eurythmistes, les praticiens de l’éveil émotionnel, les lithothérapeutes, les luminothérapeutes ou praticiens en luminothérapie, les magnétothérapeutes, les onirologues, les praticiens de neurofeedback ou biofeedback, les praticiens du toucher thérapeutique, les praticiens en EFT ou en méthode de libération des cuirasses, les praticiens de Qi Gong, Xin li, les radiestésistes, les praticiens en purification des lieux, les praticiens en réharmonisation et géobiologie, les sonologues, les sophromagnétiseurs, ainsi que les thérapeutes holistiques.

S’installer comme guérisseur : le marché et la réglementation en France.

En France, les professions de guérisseur ou de magnétiseur ne sont pas interdites mais ne sont pas non plus reconnues par l’Etat. Il n’existe pas de diplôme et l’exercice des sciences occultes est libre, pour peu qu’elles ne se substituent pas à la médecine classique, sous peine pour le praticien d’être poursuivi pour exercice illégal de la médecine.

Le praticien utilisant des pratiques ou des méthodes « ésotériques » veillera donc à prendre toutes les précautions pour ne pas être accusé d’exercice illégal de la médecine :

  • il devra informer ses clients du caractère non médical de ses soins,
  • il s’abstiendra d’utiliser des termes médicaux : il « soulagera » plutôt qu’il soignera ou guérira.

Le marché des médecines occultes est très difficile à décrire, la plupart des praticiens souhaitant rester discrets.

Il s’agit d’un marché lucratif mais très concurrentiel, mêlant praticiens sérieux et arnaqueurs profitant de la détresse humaine. De manière générale, on note la multiplication des services de voyance, des marabouts, et des médiums, notamment dans les grandes villes. En zone rurale, les guérisseurs et magnétiseurs sont proportionnellement plus nombreux.

Le champ d’application des « médecines occultes » est très large :

  • douleurs physiques,
  • maladies ou problèmes de peau (coups de soleil, verrues, eczéma, psoriasis…),
  • mal-être, stress, angoisse, anxiété, dépression,
  • peur de l’avenir,
  • troubles familiaux,
  • addictions,
  • troubles alimentaires,
  • relaxation,
  • etc.

Le succès des pratiques ésotériques est fondé sur l’incapacité de la médecine traditionnelle à répondre à certains maux, bénins ou non, pourtant très répandus.

S’installer comme guérisseur : les facteurs-clés de réussite.

Un bon praticien doit développer des qualités particulières : patience, écoute, capacité à mettre en confiance. Des connaissances complémentaires en psychologie seront utiles.

Pour se faire connaître, plusieurs solutions existent :

  • développer le bouche-à-oreilles : c’est le meilleur moyen pour attirer les clients, le plus efficace et le moins coûteux. C’est d’autant plus vrai dans le cas des sciences occultes et des pratiques ésotériques. Voir notre article sur le bouche-à-oreilles : 10 conseils pour le développer.
  • développer une présence sur internet, par exemple par un site en propre, et s’assurer d’un bon référencement,
  • s’inscrire sur les annuaires du type Pages Jaunes,
  • communiquer par petites annonces dans la presse ou les magazines spécialisés (Psychologies magazine, Bio Contact, etc),
  • ouvrir un cabinet avec pignon sur rue (il est permis d’apposer une plaque).

Les tarifs appliqués par les guérisseurs, magnétiseurs ou médiums sont très variables. Certains praticiens adoptent un tarif libre, ou un paiement au résultat, ce qui permet d’instaurer une certaine confiance avec les clients.

S’installer comme guérisseur : quel statut juridique ?

La profession de magnétiseur ou guérisseur étant de nature libérale, l’enregistrement de l’entreprise se fera auprès du centre de formalité des entreprises (CFE) de l’URSSAF.

Les différents statuts envisageables pour un exercice en indépendant (seul) sont :

  • La micro-entreprise (ex-auto-entreprise) : c’est un statut très simplifié et bien adapté pour exercer en tant que guérisseur, magnétiseur ou médium. L’enregistrement peut se faire directement en ligne sur le site lautoentrepreneur.fr (choisir l’activité « rebouteux », « magnétiseur » ou encore « médium » dans la liste d’activités proposées). Le statut de la micro-entreprise permet de payer les cotisations sociales sur la base du chiffre d’affaires réalisé, sans surprise.
  • L’entreprise individuelle en nom propre (EI) : c’est un statut adapté mais qui peut réserver quelques surprises en terme de paiement des charges sociales ; en effet, ces dernières étant calculées sur les bénéfices, elles sont susceptibles de varier fortement d’une année à l’autre,
  • L’EIRL : même remarque que pour l’EI. Toutefois, l’EIRL permet de protéger son patrimoine personnel mieux qu’en EI (pas forcément utile pour une activité de praticien en médecine occulte),
  • L’EURL (SARL à associé unique) : c’est un statut de type société, un peu sur-dimensionné. Le gérant détermine lui-même sa rémunération, qui sert de base au calcul des charges sociales,
  • La SASU : ce régime juridique est peu adapté car plus coûteux que l’EURL.

Des outils Excel pour gérer votre activité (gratuit).

WikiCréa met à votre disposition des outils Excel gratuits pour gérer votre activité :

Vous pouvez noter cet article !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Préparez votre création
Téléchargez notre pack création 100% gratuit

Contient 3 documents indispensables :

guide de l'étude de marché
modèle de business plan Word
modèle de plan financier Excel

Entrez vos coordonnées pour recevoir le pack création

Toutes nos félicitations...
Vous venez de télécharger le pack création !