Partir en vacances quand on est entrepreneur : pour ou contre ?

5/5 (2)

Faut-il partir en vacances quand on est entrepreneur ? Les entrepreneurs prennent-ils des congés ? Est-ce important que les dirigeants d’entreprise s’accordent des congés ? Comment prendre des vacances quand on est entrepreneur ?

Bien que tout le monde s’accorde à dire qu’entreprendre est un marathon et non un sprint et qu’il est nécessaire de savoir s’économiser pour tenir la distance, certains continuent de penser que partir en vacances se résume uniquement à une perte de chiffre d’affaires. D’ailleurs, selon une enquête réalisée auprès de 3000 entrepreneurs, 52% des entrepreneurs ne partent qu’une semaine par an et 89% déclarent travailler pendant leurs jours de repos.

Alors au jeu du pour ou contre partir en vacances quand on est entrepreneur, qu’allez-vous décider ?

Voir aussi notre article Congés payés : les auto-entrepreneurs, gérants et associés y ont-ils droit ?

Pour ou contre prendre des vacances quand on est entrepreneur : Match 1.

Pour : Se vider la tête.

Véritable homme à tout faire, l’entrepreneur est sur tous les fronts au quotidien. Quand on gère ses affaires en homme-orchestre, il est parfois difficile de prendre du recul et de voir la nécessité de partir en congés. Craignant que l’activité de leur entreprise ralentisse voire se mettre en pause, la plupart des entrepreneurs ne s’autorisent pas à partir en vacances.

Pourtant, prendre des vacances et couper avec son entreprise est le seul moyen de se vider l’esprit et de se reposer, tant physiquement que moralement. N’est-ce pas la meilleure chose à faire pour mieux repartir et donner le meilleur de soi-même jusqu’à la prochaine pause ?

Contre : Se mettre à jour pendant la période creuse.

Rester sur le pont en période creuse peut parfois être une bonne opportunité pour exécuter les tâches que l’on a repoussé tout au long de l’année. A vous la mise à jour de la comptabilité, la lecture de rapports, la prospection sur de nouveaux marchés, la veille sur les nouvelles tendances… alors même que les concurrents sont partis bronzer.

Profitez-en pour vous rendre au bureau sans stress et sans embouteillage ; dépilez votre to-do list pour avoir l’esprit tranquille.

Pour ou contre prendre des vacances quand on est entrepreneur : Match 2.

Pour : Libérer son énergie créatrice.

C’est bien connu, se libérer l’esprit libère par la même occasion un certain potentiel créatif. C’est au cours d’une randonnée, de son footing matinal ou d’une séance de natation que l’on pense spontanément à de nouveaux projets.

Pourquoi donc ne pas joindre l’utile à l’agréable et réfléchir à de nouveaux produits, services ou marchés… au bord de la mer ou dans un refuge en montagne plutôt que sous le flux d’air conditionné du bureau ? S’accorder quelques jours de congés quand on est entrepreneur peut au final se révéler extrêmement bénéfique pour votre entreprise.

Contre : Travailler sur vos projets de rentrée.

Penser et mettre en place les nouveautés de la rentrée pendant que les concurrents sont en vacances ne vous donnerait-il pas une longueur d’avance ? Pourquoi ne pas profiter du fait que les clients et les fournisseurs tournent au ralenti pour prendre de l’avance et penser sereinement à l’avenir proche ou lointain ?

Certes vous ne prendrez pas de congés, mais la rentrée devrait être plus sereine.

Pour ou contre prendre des vacances quand on est entrepreneur : Match 3.

Pour : Déléguer.

Tous les entrepreneurs n’osent pas ou ne savent pas déléguer. Prendre des congés, c’est l’opportunité de donner sur une courte période des responsabilités à une personne (un collaborateur, un freelance) en qui vous avez confiance. Cela vous permettra non seulement de la tester avant une éventuelle montée en puissance, mais aussi et surtout de vous donner confiance en la délégation et de vous apprendre à lâcher prise.

Contre : Ne pas accumuler de travail.

Il se peut aussi que vous travailliez seul. Prendre des congés est alors inévitablement synonyme de travail qui s’empile et de stress au retour. Certains entrepreneurs préféreront donc ne pas s’absenter quitte à diminuer leur rythme pour un temps, afin de ne pas risquer de retour de bâton.

Entrepreneurs, vous trouverez au final toujours une bonne raison de ne pas partir en vacances. Se reposer restent néanmoins salutaire, à vous de choisir le meilleur moment de l’année et pour combien de temps couper les ponts avec votre entreprise, selon son niveau de développement, votre secteur d’activité, et le niveau de votre trésorerie !

La rédactrice de cet article est Anne-Flore Adam, Docteur en entrepreneuriat, Formatrice et conseillère pour les entrepreneurs.

Voir aussi nos articles :

Vous pouvez noter cet article !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les webinaires de WikiCréa arrivent ! Inscrivez-vous :

8 participants par session de 1h30

Bien sûr, vos données restent confidentielles.