Création d’entreprise : ce qu’il faut savoir avant de s’associer

4.4/5 (5)

S’associer n’est pas un acte anodin. Cela entraîne un grand nombre de changements et de conséquences qu’il vous convient d’anticiper au préalable.
Dans cet article, WikiCréa vous explique tout ce que vous devez savoir avant de passer à l’acte et dans quels cas il est intéressant de le faire.

Pourquoi s’associer ?

Agrandir et élargir le champ des compétences disponibles

Lorsque vous décidez d’entreprendre, il peut vous arriver de songer à tenter l’aventure à plusieurs. Cela s’explique pour plusieurs raisons. D’une part, si polyvalent que vous soyez, il est fort probable que certaines compétences managériales, financières, ou juridiques vous échappent.

S’il est possible de pallier ce manque par l’embauche ou par le recours à des sous-traitants, il est primordial que vous ayez une réelle vision dans ces domaines pour impulser la dynamique. C’est ici que l’association prend son sens. En effet, une association permet de co-construire une vision solide et pluridisciplinaire tout en limitant les risques.

Partager le risque et les doutes

S’associer, c’est aussi partager les doutes, les risques et les responsabilités. Il ne s’agit pas de se décharger sur son partenaire, ni même de lui refiler en douce les dossiers brûlants ou les tâches les plus ardues.

Au contraire, une bonne association se caractérise par un partage intelligent des tâches, fondé sur les compétences et les envies des 2 associés. Comme pour une équipe de foot, chacun des partenaires doit évoluer dans le périmètre le plus à même de révéler son talent et dans lequel il se sent le mieux.

Lire aussi : 10 conseils pour bien s’associer
S’associer avec un ami : une bonne idée ?
Les intérêts et risques de s’associer

Trouver des associés : un véritable casse-tête ?

Partager une vision

Avant de débuter l’aventure, il est important de vous assurez que vous partagez la même vision du business que votre potentiel associé. Cela ne veut pas dire que vous devez tout concevoir de la même façon, que vous avez les mêmes ressentis en tout point.

Néanmoins, deux associés, ce sont 2 personnes qui regardent dans la même direction, qui partagent une communauté de vues et d’intérêts. En d’autres termes, une association intelligente implique que vous soyez mus par des objectifs communs.

Si l’un des associés est captivé uniquement par l’argent quand l’autre est passionné par l’innovation et la perspective de concevoir un produit parfait, il est probable qu’une proposition de rachat venant de l’extérieur sonne le glas de votre projet. Bien sûr, une vision se construit aussi sur le long terme et les mentalités peuvent évoluer au fur et à mesure du temps. Veillez toutefois à rester d’accord sur les fondamentaux.

Connaître ses associés : un pré-requis indispensable ?

Beaucoup de jeunes entrepreneurs s’interrogent sur le profil de leur associé rêvé. Faut-il s’associer avec un proche ou un ami ? Ou s’associer avec une personne que vous ne connaissez pas personnellement (collègue, patron) ?

Comme il est indiqué dans notre article « S’associer avec un ami : une bonne idée ? », l’association amicale permet d’établir une relation de confiance plus facilement, de travailler dans le respect et la complicité. Vous connaissez ses ressorts émotionnels, ses habitudes …
Il est donc plus facile de nouer des liens professionnels rapidement.

Néanmoins, l’inconvénient est que vous pouvez rapidement être prisonnier de cette situation : la peur de blesser, de décevoir et de dire les choses de manière directe peut vous pousser à esquiver des conversations nécessaires mais houleuses.

L’idée est de formaliser par écrit les tenants et les aboutissants de votre association et de de cultiver le dialogue.

Comment s’associer : construire une relation saine et pérenne

Choisir le statut juridique : SARL, SA, SAS ?

La chose primordiale est de vous protéger chacun en amont et de définir avec soin les modalités de l’association.

Vous pouvez, par exemple, opter pour le statut juridique SARL. Ce type de société est très apprécié par les entrepreneurs car elle requiert peu de capitaux. Comme indiqué dans cet article, une SARL est une « forme de société dont le capital divisé en parts sociales est détenu par des associés ».

De ce statut découlent donc des modalités d’associations. Le dirigeant de la SARL peut-être l’associé majoritaire. Il peut aussi y avoir plusieurs associés, qui sont à eux tous majoritaires, qui forment une gérance collégiale.
Enfin, le dirigeant peut être minoritaire au capital, c’est à dire assimilé-salarié, ou même être salarié.

Vous pouvez également choisir un statut SA (société anonyme). Dans ce cas, 2 associés au minimum sont exigés et le capital social est s’élève à 37 000 euros.
Autre statut juridique envisageable : la SAS (société par actions simplifiées). Elle présente le double avantage d’offrir une grande liberté dans la fixation du capital social et des règles de fonctionnement de la société.

Créer un pacte solide : poser les jalons d’une collaboration réussie

Comment s’associer avec succès ? Cela commence par une réflexion et une discussion sur ces 3 éléments :

  1. les parts sociales
  2. le périmètre d’activité des différents associés
  3. les objectifs de chacun.

L’idée est de mettre par écrit les termes de votre association professionnelle pour que celle-ci se déroule dans les meilleures conditions. Tout doit y figurer de manière explicite, nette et transparente pour éviter les possibilités de réinterprétation a posteriori.

Formez-vous à la création d’entreprise en ligne !

WikiCréa vous propose de vous accompagner dans votre projet de création d’entreprise. C’est pourquoi nous avons imaginé une formation 100% en ligne et qui correspond à tout ce dont vous avez besoin pour débuter.
A travers 8 modules, vous apprenez au fur et à mesure à construire votre projet pour lui donner vie.

Afin de rendre accessible la formation à tous, nous avons opté pour un prix doux : 30€.

Démarrez votre formation à la création d’entreprise en ligne

Gérer votre entreprise : nos outils !

Parce que la gestion d’une structure se révèle chronophage, nous avons élaboré pour vous des documents types pour vous aider. Ceux-ci sont valables à vie une fois commandés (sauf changement dans la législation française).
Vous pouvez par exemple, avoir besoin d’un :

Vous pouvez noter cet article !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Préparez votre création
Téléchargez notre pack création 100% gratuit

Contient 3 documents indispensables :

guide de l'étude de marché
modèle de business plan Word
modèle de plan financier Excel

Entrez vos coordonnées pour recevoir le pack création

Toutes nos félicitations...
Vous venez de télécharger le pack création !