L’échec est-il un atout pour la réussite entrepreneuriale ?

4.5/5 (2)

Quel sens donner à l’échec entrepreneurial ? Comment rebondir après une déconvenue dans son projet d’entreprise ?

Le parcours d’un chef d’entreprise n’est pas un long fleuve tranquille, mais il faut parfois reconnaître l’utilité des échecs comme autant d’atouts pour préparer les succès futurs.

La notion de réussite ou d’échec est culturellement connotée :

  • En France, la peur et la honte de l’échec sont ancrées dans l’esprit collectif : l’échec est vu de façon négative. Cela explique en partie la réticence à la prise de risque entrepreneuriale.
  • A l’inverse, nos voisins d’outre-Atlantique développement une approche davantage orientée entrepreneur-friendly. L’échec n’est pas pointé du doigt mais fait partie du jeu ; il est souvent vu comme une étape vers le succès. Il existe d’ailleurs des écoles qui accompagnent les plus jeunes, dès 7 ans, pour préparer leur future démarche entrepreneuriale.

Alors, comment aborder l’échec quand on est un entrepreneur français ?

L’échec, de quoi parle-t-on ?

Définition : l’échec est « le résultat négatif d’une tentative, d’une entreprise, ou encore un manque de réussite. »

Mais cette définition générale de l’échec manque de nuance et semble peu adaptée au monde de la création d’entreprise. Nous allons voir pourquoi.

Comment transformer un échec en réussite entrepreneuriale ?

Les cinq raisons principales de l’échec dans le cadre d’une création d’entreprise sont :

  • l’absence de marché,
  • un développement trop rapide,
  • une mauvaise gestion,
  • une erreur de stratégie,
  • des carences en terme de management.

L’échec fait partie intégrante du processus de création d’entreprise. En tant que dirigeant, vous aurez un jour ou l’autre à y faire face.

Une situation d’échec connaît 4 phases :

1) L’action.

C’est ici le fait de se lancer dans la création par l’effectuation. Qu’il s’agisse d’une création d’entreprise, d’un nouveau produit, d’une campagne de communication, du recrutement d’un nouveau collaborateur, vous menez votre projet avec les moyens dont vous disposez.

Vous y croyez, vous travaillez énormément mais risquez de commettre des erreurs, notamment si vous n’avez pas mis en place une véritable stratégie de gestion des risques.

Face aux difficultés, par exemple sur le plan de la trésorerie, vous mettez en place des actions et continuez à y croire.

2) L’échec.

Malgré votre implication et celle de votre équipe, votre action s’est soldée par un échec. Vous allez traverser une phase psychologiquement très difficile.

3) Le rebond.

Suite à votre échec, vous avez peut-être en tête une alternative, un plan B ou un nouveau projet.

C’est la phase de résilience. Vous faites face à la situation, vous faites le deuil de votre ancien projet et vous vous adaptez.

Sachez que mieux vous comprendrez et anticiperez ce type de mécanisme psychologique, plus vous serez performant pour la suite. D’autre part, vous apprendrez à donner à votre entreprise une certaine agilité.

Voir aussi notre article : Qu’est-ce que l’organisation agile ?

4) L’apprentissage.

Vous voilà à même de décortiquer les raisons de votre échec. Vous pouvez dès lors transformer cette expérience en un moyen d’améliorer vos pratiques futures.

C’est le moment opportun pour voir l’échec d’un autre œil. Prêtez attention au processus et non au résultat. Votre échec est sans doute le fruit d’un challenge mal préparé : il doit être considéré comme un véritable apprentissage.

Dans votre quotidien d’entrepreneur, vous êtes amené à développer de nombreuses connaissances et compétences. Les erreurs que vous commettez seront donc un moyen d’acquérir des connaissances supplémentaires.

Une conclusion sur l’échec entrepreneurial.

Vos échecs feront de vous un bon entrepreneur si vous savez en tirer partie. Pour cela, conservez humilité, lucidité, écoute et confiance en vous.

Je ne me décourage pas, car chaque tentative infructueuse qu’on laisse derrière soi constitue un autre pas en avant vers la réussite. Thomas Edison

Voilà une vision positive et inspirante pour faire face à l’échec entrepreneurial !

Envie de vous motiver pour retrouver le succès ? Voici une sélection de citations qui vous accompagneront : L’échec entrepreneurial : 5 citations pour rebondir !

Créez votre entreprise directement en ligne.

WikiCréa a sélectionné Legalstart pour vos formalités de création d’entreprise en ligne, tout simplement parce qu’il s’agit de l’offre la plus complète et la moins chère du marché. Cliquez ici pour en savoir plus et débuter vos démarches en ligne.

Des fichiers Excel pour gérer votre entreprise (gratuit).

WikiCréa a mis au point des outils Excel gratuits pour gérer votre entreprise :

  • un modèle de plan financier, indispensable pour obtenir des financements : cliquez ici,
  • un facturier permettant d’établir devis et factures : cliquez ici,
  • un document de suivi du chiffre d’affaires, obligatoire en micro-entreprise : cliquez ici,
  • un modèle de suivi de trésorerie : cliquez ici.

Vous pouvez noter cet article !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Préparez votre création
Téléchargez notre pack création 100% gratuit

Contient 3 documents indispensables :

guide de l'étude de marché
modèle de business plan Word
modèle de plan financier Excel

Entrez vos coordonnées pour recevoir le pack création

Toutes nos félicitations...
Vous venez de télécharger le pack création !