Devenir consultant : toutes les démarches

4.5/5 (4)

Qu’est-ce qu’un consultant ? En quoi consiste le métier ? Quels sont les avantages et les inconvénients du métier de consultant indépendant ?

Alors que de nombreux cadres décident de se mettre à leur compte, WikiCréa vous explique toutes les démarches.

Qu’est-ce qu’un consultant indépendant ?

De par ses compétences et sa solide expérience, le consultant est un professionnel extérieur à l’entreprise consulté sur des sujets spécifiques. Il exerce ses fonctions dans différents domaines : marketing, production, informatique, ressources humaines, finance, etc.

Il permet aux entreprises de régler leurs problématiques sans avoir besoin de procéder à des embauches aussi couteuses que risquées.

Le consulting : un métier qui ne connaît pas la crise !

La croissance rapide de ce marché au cours des dernières années le prouve. L’activité de conseil a progressé de 10,5% en 2017 pour un chiffre d’affaires global estimé à 6,5 milliards d’euros.

Inspirés par la transformation numérique, les experts qui choisissent de s’engager dans le conseil n’ont plus à se soucier de leur avenir dans ce domaine. En plus de pouvoir effectuer diverses tâches, ce poste leur donne également l’opportunité de développer leurs compétences, mais aussi de communiquer avec tous les salariés de l’entreprise où ils travaillent, quelle que soit leur hiérarchie. Une chance à saisir pour alimenter votre réseau professionnel !

Devenir consultant, c’est aussi ne pas avoir de pression hiérarchique puisque vous êtes votre propre patron. Oubliez le temps passé au bureau, vous serez apprécié et payé à votre juste valeur.

Quelles compétences faut-il avoir pour devenir consultant ?

Pour réussir dans ce métier, il faut avoir un certain nombre de compétences et de qualités très spécifiques. Finie la routine ! Car chaque projet est accompagné de ses objectifs autant que de difficultés et d’imprévus. Il faut savoir réagir efficacement.

Si la peur du conflit est à proscrire, votre culture générale associée à votre expérience professionnelle vous permettront de pouvoir parler de tout. Parfois considéré comme une menace potentielle par les salariés de l’entreprise pour laquelle vous travaillez, il est important de savoir faire preuve de sang-froid, une qualité qui vous permettra de gagner la confiance de vos clients.

Enfin, pour réussir dans vos activités de conseil, vous devez avoir la capacité de synthétiser et d’analyser les informations à l’aide d’outils et de méthodes appropriés, parfois dans des situations d’urgence.

Avant de commencer, assurez-vous d’avoir une capacité financière suffisante pour faire face à des démarrages parfois difficiles.

Enfin, si travailler en tant qu’indépendant offre une plus grande flexibilité, cela exige aussi certaines concessions. Notamment le fait de devoir travailler selon la disponibilité de vos clients (parfois tôt le matin, tard le soir ou même le week-end). Dans certains environnements familiaux, le sacrifice n’est pas toujours possible. C’est un paramètre de votre épanouissement personnel qui ne doit pas être ignoré !

Comment devenir consultant ?

Pour démarrer, il vous faudra constituer un business plan. Essentiel pour les prévisions financières, il vous permet avant tout de piloter votre entreprise. En définissant les caractéristiques et les objectifs à atteindre, mais aussi en vous aidant à prendre les bonnes décisions en matière de choix du statut juridique, régime fiscal et statut social.

  1. Le prévisionnel financier de votre métier

Pour démarrer votre activité, vous devez avant tout comptabiliser les postes suivants :

  • Salaires et charges sociales (poste principal),
  • Loyer immobilier (bureau),
  • Coût d’un véhicule de fonction,
  • Frais de déplacement en clientèle,
  • Frais de restauration et d’hébergement,
  • Dépenses de prospection et de publicité,
  • Frais de téléphone, internet,
  • Honoraires d’expertise comptable,
  • Frais d’assurance professionnelle (responsabilité civile, santé, retraite, auto),
  • Frais bancaires du compte professionnel.
  1. Le chiffre d’affaires estimé

L’un des critères les plus importants pour faire des prévisions est le chiffre d’affaires que l’entreprise va générer. Pour cela, le consultant doit se concentrer sur deux axes principaux : les revenus liés à ses missions et les charges à prévoir.

Pour ce faire, le consultant doit anticiper : savoir se positionner sur des missions, convaincre, décrocher les contrats selon le temps dont il dispose (ne prenez pas plus de travail que vous ne pouvez en absorber !). Ainsi, il connaitra son revenu potentiel. Ensuite, il faudra s’attacher au développement !

  1. Le (bon) prix de vos prestations

Avant de vous lancer, réalisez un benchmark. Etudiez le marché, voyez ce qui se passe dans votre domaine puis analysez les différents positionnements : consultant pour des grands groupes, PME, TPE, indépendants…. En fonction du positionnement choisi, et de votre valeur ajoutée, vous pourrez fixer vos prix en l’échange du service donné. Votre taux horaire/journalier déterminera votre positionnement et vous permettra de cibler une clientèle en particulier

Un conseil ? Ne vous bradez pas ! Fixez le bon prix dès le départ.

Nos modèles gratuits de business plan.

Cliquez ci-après pour télécharger nos modèles gratuits de business plan :

N’hésitez pas à consulter des professionnels pour vous accompagner dans votre projet.

Le métier de consultant en quelques chiffres

Pas de réglementation spécifique en France dans la profession, vous pouvez pratiquer sans diplôme. Mais pour être crédible, il est conseillé de vous appuyer sur votre expérience ou certains diplômes à la hauteur de votre ambition.  

Les tarifs de consultant peuvent varier fortement en fonction du degré de spécialisation et du type de client : les «grandes» entreprises ont tendance à être plus généreuses que les PME.

Les prix sont définis à l’heure ou à la journée. Voici quelques exemples de tarifs :

  • 300 à 500 € par jour pour un consultant-formateur généraliste,
  • 500 € à 1000 € par jour pour un ingénieur-consultant,
  • 800 € à 1200 € par jour pour un consultant chef de projet en informatique ou systèmes d’information,
  • 800 € à 1000 € par jour pour un consultant en marketing.

Les frais de déplacement doivent également être pris en considération.

Quel statut juridique ?

En tant qu’activité de conseil, l’enregistrement de votre entreprise se fera auprès du centre de formalité des entreprises (CFE) de l’URSSAF.

Un consultant indépendant peut envisager les différents statuts juridiques suivants pour s’installer :

  • La micro-entreprise (ex régime auto-entrepreneur) : statut très simplifié et bien adapté pour une activité réduite ou en démarrage.
  • L’entreprise individuelle en nom propre (EI) : statut que nous ne vous recommandons pas car vous pouvez avoir des surprises dans le paiement des cotisations sociales; en effet, ces dernières étant calculées sur les bénéfices, elles peuvent être très différentes d’une année à l’autre.
  • L’EIRL : même remarque que pour l’EI. Toutefois, l’EIRL permet de mieux protéger son patrimoine personnel.
  • L’EURL (SARL à associé unique) : statut bien adapté mais qui ne permet pas de contourner la complexité de la Sécurité sociale pour les indépendants (ex RSI). Le gérant détermine lui-même son salaire, qui sert de base au calcul des cotisations sociales.
  • La SASU : régime juridique est bien adapté à une activité de conseil en développement,
  • Le portage salarial (statut d’entrepreneur-salarié en coopérative d’activité et d’emploi) : une solution intéressante qui permet d’être affilié au régime général et de cotiser à l’assurance chômage (cliquez sur le lien précédent pour en savoir plus).

Dernière possibilité, vous pouvez aujourd’hui vous faire accompagner dans votre démarche et pour votre formation par des organismes franchiseurs (ex : Rivalis, Bras droit des dirigeants, etc…).

Formation à la création d’entreprise 100% en ligne

Vous voulez créer votre structure de consultant mais ne savez pas par où commencer ? WikiCréa a la solution pour vous !
Nous vous proposons une formation certifiante composée de 8 modules qui vous permet d’acquérir toutes les connaissances liées à l’ouverture d’une entreprise.


Découvrez notre formation et inscrivez-vous en cliquant ici.

image_pdf

Vous pouvez noter cet article !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Préparez votre création
Téléchargez notre pack création 100% gratuit

Contient 3 documents indispensables :

guide de l'étude de marché
modèle de business plan Word
modèle de plan financier Excel

Entrez vos coordonnées pour recevoir le pack création

Toutes nos félicitations...
Vous venez de télécharger le pack création !