Comment faire un tableau de flux de trésorerie simplifié ?

5/5 (2)

Comment faire un tableau de flux de trésorerie ? Pourquoi faire un tableau de flux de trésorerie ? Quelles sont les étapes pour construire un tableau de flux de trésorerie ? Que sont les flux de trésorerie opérationnels, d’investissement et de financement ?

La trésorerie est l’un des éléments les plus importants à suivre pour gérer son entreprise d’une main de maître et ne pas se déclarer en cessation de paiement.

Pour bien comprendre à quoi ce concept fait référence et au contraire ce qu’il ne recouvre pas, nous vous conseillons de lire nos articles :

Afin de garder un œil sur cet indicateur capital et d’anticiper ses variations, il est utile de construire un tableau de flux de trésorerie.

L’objectif est de prévoir quelles seront les entrées et sorties d’argent effectives de votre entreprise sur plusieurs mois pour vous assurer de toujours disposer de suffisamment de liquidités.

Elaborer un tableau de flux de trésorerie simplifié s’effectue en trois étapes.

Construire un tableau de flux de trésorerie, étape 1 : les flux de trésorerie opérationnels.

Les flux de trésorerie opérationnels sont ceux qui relèvent de votre activité, par exemples les ventes, les dépenses d’exploitation (électricité, loyer, matières premières…), les salaires et charges sociales, les impôts et taxes.

L’objectif du tableau de flux de trésorerie étant de faire un suivi des liquidités, il faut veiller à inscrire les montants correspondants au moment où ils seront effectivement encaissés ou décaissés, et non quand l’entreprise émet ou reçoit la facture. Il faut donc prendre en considération les délais de paiement.

Pour approfondir, lire aussi notre article sur le Besoin en fonds de roulement.

Etape 2 : les flux de trésorerie d’investissement.

Les flux de trésorerie d’investissement sont ceux qui concernent les achats et/ou les ventes d’actifs immobilisés. Il peut s’agir d’une machine de production que l’entreprise va acquérir, ou du fruit de la revente de matériel informatique par exemple.

Etape 3 : les flux de trésorerie de financement.

Les flux de trésorerie de financement font référence à toutes les entrées et/ou sorties d’argent liées au financement de l’activité de l’entreprise. Par exemple un apport en capital, un prêt bancaire, le remboursement du capital d’un emprunt, ou le versement de dividendes.

Le tableau de trésorerie s’établit mensuellement pour un suivi au plus près de la trésorerie. La somme de ces trois flux de trésorerie sur un mois renseigne sur la variation de trésorerie de cette période. Pour connaître le solde de liquidité prévu en fin de mois, il faut ajouter à ce montant le solde initial de trésorerie détenu au début du mois.

Exemple de tableau de flux de trésorerie sur trois mois (présentation directe simplifiée) :

modele exemple tableau flux tresorerie

Attention, certains exemples de tableau de flux de trésorerie partent du résultat net pour calculer les flux de trésorerie opérationnels : il s’agit de la méthode indirecte. Il faut bien maîtriser les notions comptables pour utiliser cette méthode.

La rédactrice de cet article est Anne-Flore Adam, Docteur en entrepreneuriat, Formatrice et conseillère pour les entrepreneurs.

Voir aussi nos articles :

Vous pouvez noter cet article !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Préparez votre création
Téléchargez notre pack création 100% gratuit

Contient 3 documents indispensables :

guide de l'étude de marché
modèle de business plan Word
modèle de plan financier Excel

Entrez vos coordonnées pour recevoir le pack création

Toutes nos félicitations...
Vous venez de télécharger le pack création !