Trésorerie, chiffre d’affaires et résultat : quelles différences ?

5/5 (3)

Pourquoi peut-on manquer de trésorerie alors même qu’on réalise des bénéfices ? Quelles sont les différences entre trésorerie, chiffre d’affaires et résultat ? Comment peut-on réaliser des ventes et manquer de trésorerie ?

Votre carnet de commandes est plein ? Les réservations des clients affluent ? Votre chiffre d’affaires croît ? Vous êtes serein… votre entreprise « marche » ! Cependant, il est un danger qui rode malgré votre succès apparent : les problèmes de trésorerie.

Voici un petit tour d’horizon pour être au clair sur trois notions comptables à ne pas confondre : trésorerie, chiffre d’affaires et résultat.

Trésorerie, chiffre d’affaires et résultat : définitions.

  • La trésorerie est l’ensemble des sommes immédiatement disponibles pour une entreprise. Elle doit être suffisante pour permettre de couvrir les dépenses quotidiennes. Voir aussi notre article La trésorerie : qu’est-ce que c’est ?
  • Le chiffre d’affaires est la somme des montants des ventes réalisées par une entreprise au cours de son exercice comptable. Il traduit le volume d’activité de l’entreprise.
  • Le résultat se calcule à la fin de chaque exercice comptable. Il est la différence entre le chiffre d’affaires et les charges de l’entreprise (exemples de charges : l’achat des matières premières, les salaires et charges sociales, les frais d’assurance, les frais liés à la consommation d’énergie…). Quand le chiffre d’affaires est supérieur aux charges, on parle de bénéfice. Quand le chiffre d’affaires est inférieur aux charges, on parle de déficit.

On pourrait penser que la trésorerie, le chiffre d’affaires et le résultat évoluent toujours dans le même sens, hors bizarrement ça n’est parfois pas le cas…

Le chiffre d’affaires et le bénéfice ne sont pas synonymes de trésorerie.

Qui n’a pas un jour pensé qu’il est impossible qu’une entreprise bénéficiaire se trouve en manque de trésorerie ? Pourtant, quand on réalise une comptabilité d’engagement, déclarer un bénéfice ne prémunit pas contre les problèmes de trésorerie (voir aussi notre article Comptabilité de trésorerie ou d’engagement : laquelle vous concerne ?).

Comprenons pourquoi avec l’exemple de l’entreprise fictive d’achat-revente Trouvetout, une entreprise de vente en ligne qui achète des objets de décoration en tout genre et les revend sur internet. Son chiffre d’affaires est bon et l’entreprise a toujours été bénéficiaire. Cependant, elle fait face à des problèmes de trésorerie récurrents.

Exemple de problème de trésorerie sur 1 mois :

Hypothèse : l’entreprise n’a aucune trésorerie en début de mois.

tresorerie chiffre affairesCe mois-ci, l’entreprise déclare :

  • 2400€ de chiffre d’affaires (1500 € + 900 €)
  • 800 € de bénéfice (2400 € – 800€ – 800 €)
  • cependant, son solde de trésorerie est négatif en fin de mois : -100 €.

Il y a deux raisons à cela :

  • Afin d’être sûre de pouvoir répondre à la demande, l’entreprise dispose d’un stock conséquent qu’elle renouvelle au fur et à mesure. Elle doit donc acheter régulièrement à des fournisseurs et ceux-ci lui demandent un règlement comptant, immédiat. Cependant, un objet reste en moyenne 20 jours en stock avant d’être vendu. Ce qui signifie que l’entreprise a sorti de la trésorerie qu’elle ne retrouvera que dans 20 jours en moyenne. Et en attendant, elle peut être amenée à payer sa facture d’électricité, son assurance, son loyer… Si tel est le cas, elle peut être à court de trésorerie puisque son argent est « bloqué » dans ses stocks.
  • De plus, Trouvetout accorde des délais de paiements à ses clients pour les satisfaire et réalise donc des ventes à crédit.

L’entreprise doit donc veiller à disposer d’un fonds de roulement afin d’honorer ses factures en attendant de vendre ses produits et de recevoir l’argent de ses clients, le but étant de couvrir son besoin en fonds de roulement.

Pour éviter le risque de défaut de paiement, les entreprises doivent donc négocier un délai de paiement de leurs fournisseurs le plus long possible tout en veillant à ce que leurs clients les paient le plus rapidement possible. Pour cela, les factures doivent être émises au moment de la vente et le délai de paiement consenti doit être le plus rapide possible, tout en restant commercial. De plus, les entreprises ne doivent pas hésiter à relancer les clients dont elles attendent le règlement !

 

La rédactrice de cet article est Anne-Flore Adam, Docteur en entrepreneuriat, Formatrice et conseillère pour les entrepreneurs. Retrouvez-la sur www.annefloreadam.com et sur son Facebook Anne-Flore Adam, Formation et Conseil pour les entrepreneurs.

Un modèle de prévisionnel financier sur Excel.

WikiCréa a conçu un modèle de prévisionnel financier sur Excel, gratuit. Ce document pourra vous aider à mesurer la rentabilité de votre future activité, et à expérimenter la différence entre chiffre d’affaires, trésorerie et profit. Cliquez ici pour y accéder.

Vous pouvez noter cet article !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les webinaires de WikiCréa arrivent ! Inscrivez-vous :

8 participants par session de 1h30

Bien sûr, vos données restent confidentielles.