La solitude du chef d’entreprise : comment la rompre ?

5/5 (2)

Quelles sont les causes et les conséquences de la solitude du chef d’entreprise ? Comment rompre l’isolement lorsque l’on est chef d’entreprise ?

Entreprendre, c’est évoluer au sein d’un réseau : l’entrepreneur interagit avec ses clients, ses partenaires, ses fournisseurs et ses confrères ; il cherche à renforcer les liens et à les multiplier afin de développer son business.

Pourtant, beaucoup de chefs d’entreprise éprouvent un profond sentiment de solitude. Pourquoi ce paradoxe ?

Il est important de distinguer le fait d’être physiquement seul aux commandes de l’entreprise, de celui de se sentir “isolé”.

Voyons concrètement d’où vient le sentiment de solitude du chef d’entreprise et comment le rompre.

La solitude du chef d’entreprise : une réalité ?

Selon une étude, 46% des dirigeants de PME disent connaître un sentiment de solitude ou d’isolement.

Cette sensation prend naissance dans la vulnérabilité qui peut être éprouvée lorsque l’on ne trouve pas suffisamment d’appui, d’accompagnement, de ressources, ou encore lorsqu’on se sent incompris.

La fonction de dirigeant entraîne une forme de solitude normale, et qui est le plus souvent acceptée voire même recherchée par les créateurs d’entreprise. Nous pourrions même dire qu’elle fait partie intégrante du statut de chef d’entreprise, puisque ce dernier par définition n’a pas de collègues de travail à son niveau.

Cependant l’isolement, lui, est la marque d’un problème plus profond car il est souvent mal vécu et subi.

Choisie ou subie, la solitude du chef d’entreprise a diverses origines.

Quelles sont les causes du sentiment de solitude ou d’isolement chez les dirigeants ?

Pour le philosophe Marc Halévy, “un dirigeant est un être solitaire, autonome et différent, mais qui doit apprendre à nourrir sa solitude féconde par la confraternité chaleureuse et fertile”. La solitude subie, ou isolement, cache un réel manque de lien fraternel.

Selon l’étude BPI France “Vaincre les solitudes du dirigeant” de 2016, le sentiment d’isolement résulte principalement :

  • de l’incertitude liée à l’environnement de l’entreprise,
  • du poids des responsabilités,
  • d’un manque de reconnaissance,
  • des difficultés à recruter des compétences-clés,
  • du manque de soutien au sein de la structure,
  • du stress lié à la trésorerie,
  • de la difficulté à concilier vie privée et vie professionnelle,
  • des liens de subordination conflictuels,
  • du déficit des compétences des équipes internes.

D’autre part, l’isolement du chef d’entreprise a des répercussions aussi bien personnelles que professionnelles.

Quelles sont les conséquences de la solitude du chef d’entreprise ?

La solitude agit directement sur le comportement du dirigeant. Coupé des autres, le chef d’entreprise a du mal à prendre du recul, à prendre des décisions éclairées et à trouver un réel équilibre de vie.

La solitude du dirigeant influence les résultats de l’entreprise.

Face aux imprévus du quotidien, un dirigeant isolé aura plus de difficultés à maintenir le cap.

Voici 7 conséquences majeures de la solitude du chef d’entreprise :

  1. la difficulté à agir en tant que décideur,
  2. la perte de lien avec le marché,
  3. le manque de recul lors de la prise de décision,
  4. la perte d’objectivité sur le potentiel de l’entreprise,
  5. l’inquiétude et la démotivation des équipes,
  6. le burn-out,
  7. une image de marque altérée.

Voir aussi notre article : La dépression du chef d’entreprise : les symptômes du burn-out.

Face à ces difficultés, le dirigeant peut essayer de se confier ou de chercher conseil auprès de son entourage. S’il se retrouve confronté à l’incompréhension ou au rejet, la situation peut devenir extrêmement grave. Un appui doit alors être trouvé ailleurs, le plus rapidement possible.

Chef d’entreprise : comment rompre l’isolement ?

Rompre l’isolement consiste en une démarche pro-active. Il s’agit d’une réelle volonté de non-solitude.

Les dirigeants utilisent différentes solutions pour pallier à cet isolement :

  • 45% des dirigeants adhèrent à un réseau d’entrepreneurs,
  • 39% ont recours à des services de conseils extérieurs,
  • 32% participent à des foires et salons professionnels,
  • 28% rejoignent un syndicat professionnel,
  • 26% intègrent le milieu associatif,
  • 20% continuent à se former,
  • 14% recrutent,
  • enfin, 9% décident d’ouvrir leur capital à de nouveaux associés.

Face au sentiment de solitude, le chef d’entreprise doit absolument trouver le moyen de réagir. Il existe beaucoup de solutions pour rétablir du lien humain. C’est la condition pour retrouver sérénité et clairvoyance !

Retrouvez ici l’enquête BPI France : Vaincre les solitudes du dirigeant.

Voir aussi nos articles :

Vous pouvez noter cet article !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Préparez votre création
Téléchargez notre pack création 100% gratuit

Contient 3 documents indispensables :

guide de l'étude de marché
modèle de business plan Word
modèle de plan financier Excel

Entrez vos coordonnées pour recevoir le pack création

Toutes nos félicitations...
Vous venez de télécharger le pack création !