Profil entrepreneurial : dis-moi qui tu es, je te dirai comment créer !

4.71/5 (7)

Y a-t-il un “bon” profil entrepreneurial ? Tout le monde peut-il devenir entrepreneur ? Naît-on entrepreneur ? L’entrepreneuriat est-il inné ou acquis ? L’entrepreneur est-il nécessairement un super-héros ? 

Tout individu qui souhaite créer une entreprise est amené à se poser la question de savoir s’il est fait pour entreprendre, et s’il existe un profil entrepreneurial type pour réussir.

Les médias véhiculent habituellement l’image d’un entrepreneur superhéros doté de qualités hors-normes… paradoxalement, cette image peut démotiver le créateur lambda, qui pourrait ne pas se sentir à la hauteur.

Alors, l’entrepreneur doit-il nécessairement être un superhéros ? Cet article vous permet de faire le point sur votre profil entrepreneurial.

Voir aussi nos articles :

Profil entrepreneurial : le mythe de l’ “entrepreneur-né”.

Le mythe selon lequel l’entrepreneur serait une sorte de super-héros est très répandu. L’entrepreneur idéal serait doté d’un pouvoir d’anticipation, regorgerait d’idées innovantes et créatrices de valeur, et serait capable de se lancer sans peur du risque. Enfin, le “vrai” entrepreneur ne connaitrait jamais l’échec, étant par définition un “winner”.

Dans la pensée collective, l’entrepreneur est donc une personne extra-ordinaire au sens premier du terme, auquel il est donc difficile de s’identifier. Cette image réductrice trouve écho dans les médias où le profil entrepreneurial type se résume souvent à des Xavier Niel, Elon Musk ou Mark Zuckerberg.

Devenir entrepreneur serait donc réservé à des “personnes faites pour ça”, et créer son entreprise relèverait du parcours du combattant pour tout un chacun né sans “super-pouvoir”.

En réalité, être entrepreneur ne se résume pas seulement à ce que l’on est, mais aussi et surtout à ce que l’on fait, à ce que l’on a acquis au fil des expériences, et à notre manière de penser.

Ainsi tombe le mythe de l’entrepreneur-né et c’est tout le champ des possibles qui s’ouvre.

Encore faut-il savoir mettre en avant ses atouts, facteurs de réussite, et connaitre ses points faibles pour éviter les écueils. Connais-toi et tu t’aideras !

Faites votre “J.O.B.”

Avant de vous lancer dans l’aventure entrepreneuriale, il est nécessaire de faire un point sur vous-même afin de vérifier l’adéquation entre votre projet et votre profil entrepreneurial. Par exemple et de manière non exhaustive, vous devez vous atteler à lister :

  • vos motivations,
  • vos objectifs,
  • vos forces et vos faiblesses (voir notre article sur le SWOT personnel),
  • les compétences maîtrisées,
  • les compétences nécessaires à acquérir,
  • vos réseaux,
  • vos soutiens,
  • ou encore vos ressources.

Vous devez veiller à le faire de manière Juste, Objective, et Bienveillante. C’est votre JOB de créateur d’entreprise !

Soyez donc :

  • Juste : ne vous sous-estimez pas, ni ne vous surestimez.
  • Objectif : basez votre analyse de vous-même sur des faits et non sur l’image que vous avez de vous. Par exemple, observez comment vous avez (ré)agit lors de situations passées.
  • Bienveillant : le portrait que vous allez brosser de vous-même n’est pas une sentence mais un point de départ pour qui veut avancer.

Quelle est la “bonne façon” de créer ?

C’est à vous de connaître votre profil entrepreneurial et de déterminer votre propre chemin de créateur.

La “bonne façon” de créer est avant tout celle qui débute par une bonne adéquation entre vous et votre projet. D’où la nécessité de mener un travail sérieux d’introspection.

Pour vous aider dans ce processus et surtout pour toutes les étapes à suivre, il existe des théories reconnues, des méthodes éprouvées, des trucs et astuces. Une bonne façon d’y avoir accès est de se faire accompagner afin de bénéficier d’un regard extérieur de spécialiste.

Vous n’êtes pas persuadé que faire appel à un spécialiste de l’accompagnement soit nécessaire ? Vous avez peur de dépenser de l’argent si précieux pour votre projet ? Vous n’êtes pas sûr de la valeur ajoutée de cette démarche ? Pourtant, 66 % des entreprises accompagnées sont encore en activité cinq ans après leur création, contre 52 % sans accompagnement (INSEE, 2007). L’accompagnement est donc la meilleure façon de mettre toutes les chances de votre côté pour entreprendre de manière efficace.

Plus d’hésitation donc…à vous de jouer…mais accompagné !

La rédactrice de cet article est Anne-Flore Adam, Docteur en entrepreneuriat, Formatrice et conseillère pour les entrepreneurs. Retrouvez la sur www.annefloreadam.com et sur son Facebook “Anne-Flore Adam, Formation et Conseil pour les entrepreneurs”

Vous pouvez noter cet article !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Entrepreneurs, accélérez votre business !

Consultez ou publiez vos petites annonces professionnelles sur Toutunservice.fr

Entrez votre adresse e-mail pour être redirigé

Redirection en cours ...