Mon patron me propose de m’associer : que faire ?

5/5 (1)

Faut-il s’associer avec son patron, est-ce une bonne idée ? Que faire si mon patron me propose de m’associer avec lui ? Quels sont les risques et les avantages ? WikiCréa vous donne quelques conseils essentiels.

Au détour d’un repas ou d’un entretien, votre patron vous propose de vous associer avec lui, dans l’entreprise existante ou dans une nouvelle structure à créer. Comment réagir ?

Tout d’abord, si votre patron vous propose de vous associer, c’est certainement parce qu’il vous estime, qu’il vous trouve professionnel et qu’il croit en vous, ce qui est plutôt valorisant. Si ces sentiments ne sont pas réciproques, vous connaissez déjà la réponse : vous refuserez. Restera à trouver les mots pour exprimer ce refus sans heurter sa sensibilité ni mettre votre avenir professionnel en danger.

Exemple d’argumentation de refus : Votre proposition est très intéressante et valorisante pour moi, je vous en remercie chaleureusement ; malheureusement je sens que je n’ai pas l’âme d’un dirigeant, je préfère rester salarié…

Revenons au moment même où votre patron vous propose de devenir associé. Votre première réaction sera la surprise, peut-être la sidération, parfois le malaise. Il conviendra surtout de ne pas donner de réponse immédiatement : le pire serait de donner un “oui” de principe sous l’effet de la surprise…

Voici comment réagir si votre patron vous propose de devenir son associé.

Mon patron me propose de m’associer : que faire ?

Que faire si mon patron me propose de m’associer ? Voici quelques conseils :

  1. Tout d’abord, essayez de gagner du temps en annonçant à votre patron que vous aurez besoin de plus de temps et d’informations pour vous positionner.
  2. Essayez de prendre du recul et faites le point sur vous-même, sur votre carrière et vos compétences, sur vos envies, sur votre rôle dans l’entreprise. Faites aussi le point sur ce qui fait la valeur de l’entreprise à ce jour : forces et faiblesses, opportunités et menaces, risques, potentiel de croissance…
  3. Parlez de cette opportunité à votre entourage, amis et famille. Le but est là encore de prendre du recul en multipliant les points de vue.
  4. Essayez de comprendre les raisons qui ont amenées votre patron à vous faire cette proposition : raisons exprimées, raisons cachées…
  5. Demandez à votre patron quelle est sa vision stratégique et procurez-vous les bilans et les comptes prévisionnels de l’entreprise.
  6. Demandez à votre patron plus de détails sur les conditions de l’association :
    • conditions de travail, responsabilités et pouvoirs associés,
    • nombre de parts, valeur et conditions d’acquisition des parts,
    • rémunération et politique de distribution des dividendes,
    • conditions de sortie du capital en cas de désaccord : vous devrez en effet aborder les conditions de sortie sans trop attendre, même si c’est un sujet un peu délicat,
    • tous ces éléments pourront plus tard être formalisés dans un pacte d’associés.
  7. Entrez dans la négociation et entourez-vous d’un juriste ou d’un avocat.

Enfin, écoutez votre feeling : la proposition vous excite-t-elle ? Ou au contraire provoque-t-elle des inquiétudes et un mauvais stress ?

S’associer avec son patron : avantages et risques.

S’associer avec son patron peut être une idée intéressante dans les cas suivants :

  • vous sentez que c’est une vraie opportunité de faire progresser votre carrière,
  • votre patron vous a présenté des avantages concrets liés au fait de devenir associé : rémunération, dividendes, autonomie…
  • vous ressentez une vraie complémentarité avec votre patron : vous apportez des choses qu’il ne sait pas faire, et vice-versa,
  • vous avez de l’estime pour votre patron et vos relations sont bienveillantes,
  • vous êtes en phase avec votre patron sur le plan stratégique,
  • le fait de devenir associé ne changera pas fondamentalement vos habitudes de travail.

Au contraire, s’associer avec son patron pourrait se révéler risqué dans les cas suivants :

  • vous sentez un lien de subordination trop fort entre vous et votre patron,
  • vous ressentez des différences trop importantes entre vous et votre patron : différences d’approche, de manières de faire, de manière d’être…
  • vous ressentez un déséquilibre de compétences entre vous et votre patron (par exemple, c’est vous qui tenez la barre alors que votre patron semble fatigué ou dépassé),
  • vous sentez que c’est un moyen de vous mettre une pression supplémentaire,
  • vous ne voyez pas quels avantages pourrait vous apporter concrètement le fait de devenir associé.

Au final, s’associer avec son patron peut être une excellente opportunité professionnelle, pour peu que vous vous sentiez prêt et que vous ayez bien analysé la situation. N’acceptez la proposition que si le poids des avantages est largement supérieur aux inconvénients. Sachez aussi écouter vos envies profondes !

 

Pour compléter l’article “Mon patron me propose de m’associer”, voir aussi notre article : 10 conseils pour bien s’associer.

Vous pouvez noter cet article !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les webinaires de WikiCréa sont là ! Dépêchez-vous... Inscrivez-vous :

Seulement 30€ pour les 8 premiers participants avec le code : web12 !

Bien sûr, vos données restent confidentielles.