La levée de fonds, comment ça marche ?

5/5 (5)

Qu’est-ce qu’une levée de fonds ? Quelles sont les modalités et les étapes d’une levée de fonds, par exemple pour une start-up ou une association ? Comment convaincre un investisseur ? A quoi faut-il faire attention ?

Traditionnellement, l’activité d’une société peut être financée de trois façons:

  • par l’apport personnel des associés,
  • par l’autofinancement notamment en phase de croissance,
  • par le crédit bancaire.

Si les fondateurs recherchent des sources de financement alternatives, c’est que ces trois sources ont été épuisées et/ou sont inaccessibles.

C’est à ce moment précis que commence pour les fondateurs l’aventure de la levée de fonds, qui les amènera à essayer de convaincre successivement trois cercles incontournables d’investisseurs potentiels :

  • la famille et les amis : on parle de love money,
  • les business angels (5K€ à 500K€),
  • les fonds d’investissements ou private equity (capital risque, capital développement, LBO).

Voici tout ce qu’il faut savoir pour aborder une levée de fonds dans les meilleurs conditions.

Voir aussi notre article : Comment financer sa start-up ? 10 solutions.

La levée de fonds : les différentes modalités d’investissement.

Le levée de fonds peut se faire en cash in ou au contraire en cash out. Voyons ce que signifient ces termes en bon français.

La levée de fonds par “Cash in” (augmentation de capital).

Le but est de procéder à une injection de “cash” au sein de la société principalement sous forme de fonds propres.

Il s’agit d’émettre des actions ou des bons qui peuvent prendre différentes formes :

  • Les actions ordinaires : elles ont des caractéristiques identiques. Par exemple, 20% du capital social donne droit à 20% des droits de vote en assemblée générale, et à 20% du dividende éventuel.
  • Les actions de préférence : la préférence peut être capitalistique (dividende particulier) ou politique (droit de vote ou d’information renforcé), elle peut être positive (renforcement d’un droit) ou négative (limitation ou suppression d’un droit), sans qu’il ne doive nécessairement y avoir de rééquilibrage entre les avantages et les inconvénients.
  • Les actions à Bon de souscription d’action (ABSA) : ce sont des actions auxquelles sont attachés des BSA (bons de souscription d’actions). Un BSA est un bon donnant droit de souscrire, pendant une durée déterminée, des actions dont le prix a été fixé à l’avance.
  • Les BSCPE : ce sont des bons, attribués gratuitement ou non, qui donnent le droit au manager bénéficiaire de souscrire, au cours d’une période déterminée, des actions dont le prix est fixé lors de l’attribution des BSPCE. Les BSPCE sont aussi appelés BCE ou BSCE. Leurs caractéristiques juridiques sont proches de celles des bons de souscription d’actions (BSA). La société doit avoir été créée depuis moins de 15 ans.
  • Les stocks options : les stock-options (options d’achat ou de souscription d’actions) permettent aux managers d’une entreprise de souscrire ou d’acheter, pendant une durée déterminée, des actions de leur société (ou d’une société du groupe) à un prix fixé à l’avance qui ne peut pas être modifié pendant la durée de l’option.

 La levée de fonds par “Cash out”.

Il s’agit de rachat de tout ou partie du capital auprès des actionnaires de la société. Dans cette hypothèse, la société n’est pas bénéficiaire des fonds décaissés. Ses capitaux et son bilan se trouvent inchangés.

Le calendrier d’une levée de fonds.

Voici les principales étapes d’une levée de fonds :

  1. Le listing des investisseurs à contacter,
  2. La prise de contact avec les investisseurs :
    • Envoi d’un pitch ou profile (présentation powerpoint rapide de 10 slides maximum),
    • Si retour positif, envoi du business plan et business model,
  3. La rencontre avec les investisseurs : on appelle cela le road show, qui permet de présenter de manière plus approfondie la société et d’échanger concrètement avec les investisseurs,
  4. La réception des term sheets et la négociation : les investisseurs intéressés vont émettre un document appelé term sheet qui va servir de socle à la négociation. La lettre d’intention (term sheet) envoyée par l’investisseur doit être retournée signée par les fondateurs.
  5. La phase d’audit et due diligence : C’est une période d’exclusivité durant laquelle l’investisseur retenu va procéder à un certain nombre de vérifications juridiques, financières, humaines et comptables,
  6. Rédaction des documents d’investissement : c’est la dernière étape de la levée de fonds, qui consiste en une négociation finale et une rédaction de la documentation d’investissement :
  7. Closing : échange des ordres de mouvements et du paiement.

Comment convaincre un investisseur pour une levée de fonds ?

Voici quelques conseils pour convaincre les investisseurs (ces conseils proviennent de spécialistes en levée de fonds) :

  • Il est important de se renseigner au préalable sur l’investisseur et ce qu’il recherche.
  • Prévoir un dossier écrit court, en choisissant un angle d’entrée clair : le marché, l’équipe, ou encore le produit…
  • Une bonne présentation écrite nécessite beaucoup de temps de préparation (paramètre à prendre en compte suffisamment à l’avance). A noter que les investisseurs reçoivent 5 à 10 dossiers par semaine, dont 99% sont refusés. Il faudra donc sortir du lot en marquant les esprits.
  • A noter que votre dossier sera d’abord analysé par un consultant junior au sein de la société d’investissement : c’est lui qui défendra votre dossier. Il conviendra donc de l’aider et de valoriser son rôle.
  • Prévoir une présentation orale courte, de 15 à 30 minutes (10 minutes aux USA).
  • Aller droit au but lors de la présentation orale.
  • Ne pas aborder la question de la valorisation de la start-up lors du premier rendez-vous de la levée de fonds.
  • Montrer une certaine confiance en soi et une vision, mais aussi de la lucidité.
  • Etre séduisant, convaincant, mais sans surjouer. Les investisseurs apprécient l’authenticité et le savoir-être. N’oubliez pas que l’investisseur sera votre futur associé, avec lequel vous partagerez tout.
  • Mettre en avant sa motivation personnelle et son envie de continuer l’aventure : il faut absolument rassurer l’investisseur sur ce point.
  • Le processus de levée de fonds est long, il nécessite plusieurs rendez-vous espacés qui sont importants pour établir la confiance. Soyez patient !

Levée de fonds : un témoignage.

Fabien Coupaye, CEO de la startup Onsaitfaire.fr (www.onsaitfaire.fr) :

J’ai développé une plateforme d’échanges de compétences et de services entre particuliers dont la monnaie d’échange est le temps (1 heure donnée = 1 heure à utiliser). Il est aussi possible d’acheter du crédit temps à 10 euros l’heure afin d’accéder directement aux services proposés par les autres utilisateurs.

J’ai souhaité procéder à une levée de fonds. En février 2018, je suis toujours dans la phase de contact des investisseurs et de présentation de la société. Justement, il existe deux manières d’approcher les investisseurs. La première consiste à faire marcher son réseau plus ou moins proche. Une bonne manière de contacter des investisseurs quand on n’en connaît pas est de se rapprocher de ces derniers via les réseaux sociaux comme Linkedin.

D’autre part, il est intéressant de se rapprocher de leveurs de fonds comme Explorys qui nous accompagnent dans nos recherches en nous faisant bénéficier de leur réseau et de leur expérience de la levée de fonds. Il faut savoir qu’en général les leveurs de fonds se rémunèrent en prenant un pourcentage de la levée de fonds même si d’autres types de partenariats peuvent exister.

Je pense qu’il est essentiel pour une première levée de fonds d’explorer ces deux solutions (prospection faite par l’entrepreneur et partenariat avec leveurs de fonds) afin de maximiser ses chances de trouver des investisseurs. Cela permet également de connaître les acteurs du milieu de la levée de fonds, les exigences de chacun et le processus dans sa globalité.

Cet article a été rédigé par l’incubateur lyonnais Explorys, partenaire de WikiCréa.

 

Voir aussi nos articles :

Vous pouvez noter cet article !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les webinaires de WikiCréa arrivent ! Inscrivez-vous :

8 participants par session de 1h30

Bien sûr, vos données restent confidentielles.