Entrepreneur hybride : définition, avantages et inconvénients

4.25/5 (4)

Qu’est-ce qu’un entrepreneur hybride ? Quelles sont les motivations des entrepreneurs hybrides ? Quelles difficultés rencontrent les entrepreneurs hybrides ?

Combien d’entre nous n’ont jamais entendu dans leur entourage la phrase suivante : « j’aimerais créer mon entreprise mais je trouve que c’est trop risqué » ?

La prise de risque est un frein qui inhibe de nombreuses personnes et qui empêche beaucoup de projets entrepreneuriaux de voir le jour. Portage salarial, franchise, coopératives d’entrepreneurs, il existe différentes manières de minimiser le risque pour inciter à l’entrepreneuriat. Certains trouveront une solution en n’hésitant pas à travailler à 200% et à créer leur entreprise tout en conservant leur emploi salarié : ce sont les entrepreneurs hybrides. Si cette solution peut paraître compliquée, elle séduit pourtant de nombreux entrepreneurs. Qui sont-ils, qu’est-ce qui les motive et quelles sont leurs difficultés ?

Entrepreneur hybride : définition.

Définition : L’entrepreneuriat hybride concerne les personnes qui créent leur entreprise tout en conservant leur travail salarié à plein-temps. Cela n’inclut donc pas les demandeurs d’emploi ou les étudiants-entrepreneurs.

En général, l’objectif final des entrepreneurs hybrides est de se consacrer pleinement à leur propre entreprise. L’entrepreneuriat hybride est donc un statut transitoire et constitue donc une étape vers l’entrepreneuriat à plein-temps : le créateur d’entreprise conserve son emploi salarié jusqu’à ce qu’il se sente prêt à se lancer à 100% en tant qu’entrepreneur.

L’entrepreneuriat hybride : quels avantages ?

Quelles sont les raisons qui poussent les entrepreneurs hybrides à cumuler à la fois leurs fonctions d’entrepreneur et de salarié ?

Plusieurs avantages justifient le fait de travailler à 200% :

  • La sécurité financière : Les entrepreneurs hybrides conservent leur niveau de vie tout en lançant leur activité. Ils sont libres de décider quand leur activité entrepreneuriale leur permettra d’atteindre un niveau de rémunération jugé suffisant, et donc quand ils pourront s’y consacrer pleinement.
  • Tester son idée : Le service/produit créé trouvera-t-il effectivement une clientèle ? Garder son activité salariée permet de tester en pratique (et pas seulement à travers une étude de marché) l’accueil réservé à une idée par le marché avant de se lancer totalement dans l’aventure entrepreneuriale.
  • Se donner le temps de développer son activité : Conserver son emploi permet de ne pas avoir de pression temporelle pour développer son activité. Pas d’épuisement de ses économies, pas de fin d’indemnités chômage à l’horizon,… l’entrepreneur a le temps de faire les choses comme il l’entend sans avoir à reverser quoi que ce soit à un organisme de portage salarial par exemple.
  • Avoir le choix de ne rien changer : Ne pas quitter leur emploi offre aux entrepreneurs hybrides la possibilité de revenir à leur statut-quo en cas d’abandon de leur activité entrepreneuriale, pour quelque raison que ce soit. Pas besoin de repasser par la case recherche d’emploi !

Les inconvénients de l’entrepreneuriat hybride.

Les entrepreneurs hybrides se heurtent malgré tout à des difficultés.

Voici les principaux inconvénients de cette forme d’entrepreneuriat :

  • Manque de temps : Cumuler un emploi et une activité entrepreneuriale n’est pas donné à tout le monde. Dans certaines situations, cela peut même paraître impossible (responsabilités familiales, formations, santé fragile…). Ne l’envisagez donc qu’après un examen objectif de votre capacité à gérer le stress et une énorme quantité de travail.
  • Contraintes mixées : Mixer deux statuts permet d’additionner les avantages (salaires fixes, épanouissement…) mais aussi les inconvénients. En particulier, il faut savoir gérer les horaires imposés d’une part (salarié) et illimités d’autre part (entrepreneur).
  • Engagement mitigé : Travailler à 200% est difficilement compatible avec un engagement égal dans les deux activités. Privilégier sa propre activité peut être synonyme de satisfaction mitigée de l’employeur et procurer un sentiment négatif au salarié. A l’inverse, privilégier son emploi salarié peut mettre en retard le projet entrepreneurial, voire empêcher son développement (perte d’opportunités, de motivation…).

S’il permet de manière générale de limiter les risques et donc d’avoir une certaine sérénité au moment de créer son entreprise, l’entrepreneuriat hybride est également très exigeant. C’est une situation qu’il ne faut envisager qu’après mûre réflexion !

La rédactrice de cet article est Anne-Flore Adam, Docteur en entrepreneuriat, Formatrice et conseillère pour les entrepreneurs.

Voir aussi nos articles :

Vous pouvez noter cet article !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Préparez votre création
Téléchargez notre pack création 100% gratuit

Contient 3 documents indispensables :

guide de l'étude de marché
modèle de business plan Word
modèle de plan financier Excel

Entrez vos coordonnées pour recevoir le pack création

Toutes nos félicitations...
Vous venez de télécharger le pack création !