Créer sa microferme : comment faire ?

5/5 (1)

Créer sa microferme est un rêve aujourd’hui partagé par beaucoup d’actifs citadins en mal de nature et désireux d’un retour à la terre. Mais comment faire pour créer une microferme quand on vit en ville et qu’on n’y connaît rien ?

WikiCréa fait un tour d’horizon du secteur pour vous aider à y voir plus clair et affiner votre projet de créer une microferme.

Qu’est-ce qu’une microferme ?

La taille d’une microferme

Une microferme se définit par sa taille, en général modeste : un hectare maximum de surface cultivée.

Mais pas uniquement. Une microferme est le plus souvent exploitée selon les règles de l’agriculture biologique et en suivant une démarche agroécologique.

L’agroécologie est une manière de développer des systèmes de production s’appuyant sur les écosystèmes existants. Autrement dit, le principe est d’utiliser à plein la nature et les mécanismes naturels comme facteur de production avec un impact minimum sur notre environnement, afin de préserver les ressources naturelles.

Quelques définitions : permaculture, agroforesterie, biodynamie

La permaculture et l’agroécologie représentent 2 concepts très proches l’un de l’autre, voire identiques. Les deux termes sont souvent utilisés indifféremment.

L’agroforesterie inclut les pratiques concernant les arbres, les cultures ou les animaux en y associant la notion de co-bénéfice.

La biodynamie intègre les règles de l’agriculture biologique, mais elle y ajoute la notion de dynamisation des sols grâce à l’emploi de produits naturels. Elle « assure la santé du sol et des plantes pour procurer une alimentation saine aux animaux et aux Hommes ».
La biodynamie est fréquemment évoquée dans le secteur de la vigne.

On parle également de sol vivant à préserver. En effet, il faut savoir que les 15 premiers centimètres du sol abritent 90 % de la vie sous terre. Dit ainsi, il paraît évident que le sol est fragile et qu’il convient d’en prendre soin. La matière organique devient humus et nutriments dans un sol vivant grâce aux micro-organismes qui y vivent.

Une microferme, c’est toujours bio ?

Rien n’oblige l’exploitant d’une microferme à fonctionner en bio.
Toutefois, c’est le choix qui est très majoritairement fait par les nouveaux agriculteurs qui s’installent aujourd’hui.

Se fixer des objectifs avant de créer sa microferme

De quoi allez-vous vivre ? Uniquement de la vente de vos productions ou bien au contraire la micro ferme sera-t-elle le lieu de déroulement d’autres activités qui généreront du chiffre d’affaires ?

Vivre de maraîchage bio

Une première possibilité est de produire suffisamment pour pouvoir vivre de votre activité de maraîchage et/ou d’élevage.
Dans ce cas, il faudra réfléchir à la commercialisation de vos produits :

  • Vente à la ferme
  • Sur les marchés
  • Par abonnement pour des paniers de produits
  • En coopérative

En ce qui concerne le choix des productions, allez-vous :

  • Vous spécialiser sur certains produits
  • Vous diversifier pour minimiser les risques, mais augmenter le nombre de cultures à gérer
  • Établir un mix, par exemple une production majoritairement spécialisée avec une petite surface dédiée à la diversification comme la culture des ppam (plantes à parfum, aromatiques et médicinales).
    Voir notre article Comment devenir cultivateur de plantes aromatiques ?

Les autres activités liées à l’exploitation d’une micro ferme en permaculture

Il est fréquent que la vente de produits agricoles ne soit pas le revenu principal d’une microferme.

En effet, créer sa microferme offre l’opportunité de développer de nombreuses activités annexes, génératrices de revenus complémentaires ou principaux.
On parle alors d’une exploitation AgriCulturelle. Voici quelques exemples d’animations que vous pouvez proposer :

  • Transformer une partie de son habitation ou de sa propriété en gîte ou maison d’hôte
  • Faire table d’hôte
  • Proposer des stages à thèmes ou des ateliers de découverte : des produits de la ferme, des légumes oubliés, de saison, de jardinage, de techniques de maraîchage bio en permaculture, de potager domestique, de transformation des produits …

Quelle formation est nécessaire pour créer sa microferme ?

Sans être obligatoire, un Brevet Professionnel de Responsable d’Exploitation Agricole option maraîchage biologique est conseillé. Il consiste en une année de formation avec un stage de 10 semaines à réaliser.

Pour cultiver des produits de la terre, rien ne remplace la pratique et l’expérience. Vous pouvez vous former et vous entraîner lors de stages, chez des amis, dans votre potager, en travaillant avec des associations ou encore en pratiquant le woofing.

Le woofing (ou wwoofing) vient du réseau World-Wide Opportunities on Organic Farms. Être un woofer, cela consiste à travailler bénévolement au sein d’une exploitation agricole bio en échange du gite et du couvert pour une durée allant de quelques jours à quelques mois. Cela peut se pratiquer n’importe où dans le monde, une bonne façon de tester son projet grandeur nature et de se former.

Enfin, si vous souhaitez proposer des activités annexes, il sera indispensable d’avoir des compétences en gestion et en communication plus poussées, notamment avec des notions de marketing.

Les aides possibles pour créer une microferme

Il faut savoir que plusieurs possibilités peuvent être mobilisées pour financer votre projet.

Dans tous les cas, il est conseillé de se rapprocher de la chambre d’agriculture dont vous dépendez.
Il est judicieux de rédiger :

  • Un plan de professionnalisation personnalisé (PPP). Il va inclure un business plan et un plan prévisionnel sur 5 ans.
  • Un plan d’entreprise (PE). Le plan d’entreprise s’étale sur 4 ans et a pour objectif de démontrer la capacité de dégager un revenu au moins égal à un SMIC net annuel à la fin de la période.

Ces documents vous permettront de mieux définir votre projet pour vous-même. De plus, ils peuvent être demandés par d’éventuels partenaires financiers.

Le financement participatif pour créer sa microferme

De nombreux nouveaux agriculteurs ont fait ce choix dans le cadre d’un changement de vie et d’une installation en permaculture.

Le financement participatif consiste à demander l’aide des internautes via une plateforme spécialisée. Chacun est alors libre de vous faire un don, un prêt ou d’investir dans votre projet.
Tous les détails de cette solution vous sont indiqués ici.

Les aides à la création d’entreprise

L’état, les régions, les collectivités locales comme les municipalités ou les communautés de communes peuvent accompagner l’installation d’un agriculteur.

Les jeunes agriculteurs (plus de 18 ans et moins de 40 ans) peuvent bénéficier de dispositifs européens spécifiques. Le Fonds européen agricole pour le développement rural (FEADER) peut accorder sur dossier :

  • Une dotation jeune agriculteur, DJA.
  • Des prêts bonifiés (prêts à moyen terme spéciaux jeunes agriculteurs MTS JA).

Sous quel statut créer une microferme ?

Un grand nombre de statuts différents sont possibles.

Si vous pensez tirer vos revenus principaux de votre activité de production de légumes, vous serez Exploitant Agricole et cotiserez à la MSA (Mutualité Sociale Agricole).

Si vous pensez vivre des activités agriculturelles proposées sur votre exploitation, vous cotiserez à l’Urssaf et aurez le choix entre différents statuts d’entreprises comme la micro entreprise, la SAS, SASU, SARL, EIRL

Là aussi, vous pouvez vous renseigner auprès de votre chambre d’agriculture.

Se former à la création d’entreprise 100% en ligne

Après avoir lu cet article, vous savez maintenant que créer sa microferme ne s’improvise pas.
C’est pour vous aider dans les étapes de préparation que WikiCréa a conçu une formation dédiée à la création d’entreprise.

Cette formation se compose de 8 modules afin d’aborder toutes les facettes d’un projet de création d’entreprise.
À l’issue de la formation, vous recevrez un certificat d’aptitudes que vous pourrez présenter à d’éventuels financeurs. Ce programme est accessible pour 30€ seulement alors profitez-en dès maintenant.

Débutez la formation à la création d’entreprise.

Les outils WikiCréa pour la gestion d’entreprise

Vous aurez besoin d’outils pour créer une microferme puis la gérer.

WikiCréa vous propose dans sa boutique des outils pratiques et faciles à utiliser. Ils sont valables à vie (sauf changement dans la réglementation française).
Voici quelques-uns des outils disponibles :

Vous pouvez noter cet article !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Préparez votre création
Téléchargez notre pack création 100% gratuit

Contient 3 documents indispensables :

guide de l'étude de marché
modèle de business plan Word
modèle de plan financier Excel

Entrez vos coordonnées pour recevoir le pack création

Toutes nos félicitations...
Vous venez de télécharger le pack création !