4 types d’entrepreneurs : lequel êtes-vous ?

5/5 (2)

Quels sont les principaux types ou profils d’entrepreneurs et de startupers ? Quel type d’entrepreneur êtes-vous ? Quelles qualités cultiver lorsqu’on crée une entreprise et lorsqu’on la développe ?

Les créateurs d’entreprise sont tous différents. Il est cependant possible de les classer en grandes catégories en fonction de leur comportement et de leurs qualités principales.

Le profil de l’entrepreneur évolue aussi au fil du temps : d’abord “entreprenant”, il devient développeur puis gestionnaire. Chaque étape nécessite des compétences et des qualités particulières. Il est rare qu’un entrepreneur cumule toutes ces qualités dès le départ.

Voyons plus en détail chacun de ces profils d’entrepreneur. N’hésitez pas à faire le point sur vous-même en lisant cet article !

Premier type d’entrepreneur : le preneur d’initiative.

Types de qualités concernées : confiance en soi, créativité, conception, intuition, innovation.

Le premier type d’entrepreneur correspond au profil le plus répandu de créateur ou de startuper en début de projet : c’est quelqu’un qui crée, qui innove, qui casse les codes et qui propose des idées nouvelles, voire disruptives. C’est un profil un peu imprudent mais le risque étant relativement limité au départ, tout est possible et ouvert.

Ce premier type d’entrepreneur crée à partir de rien, il est passionné et sans limite. Il travaille beaucoup et est fier d’arriver à des résultats rapides. Ses motivations profondes peuvent varier (désir d’indépendance, volonté de prouver des choses aux autres ou à soi-même, recherche du bien-être matériel, valeurs personnelles…) mais son comportement est toujours le même : dynamique, fonceur.

Ce type de personnalité est intéressant car il constitue l’énergie motrice du projet entrepreneurial, une énergie qu’il faudra garder et cultiver tout au long de la vie de l’entreprise.

Attention cependant aux contreparties négatives de ce profil entrepreneurial, qui peuvent conduire à un isolement, un oubli de l’environnement, ou encore un manque de lucidité.

Pour ne pas perdre l’équilibre, l’entrepreneur doit devenir un développeur sur le long terme…

Deuxième type d’entrepreneur : le développeur.

Types de qualités concernées : lucidité, anticipation, vision, équilibre, logique, connaissance de soi.

Le développeur est le deuxième type d’entrepreneur. Posé, stratège, le dirigeant acquiert ici un profil financier et pense tel un investisseur à court, moyen et surtout long terme.

Le développeur comprend que la vie de l’entreprise ressemble plus à un marathon qu’à un sprint. Il est lucide sur la situation financière de l’entreprise, les besoins de financements et les retours financiers prévisibles. Il élimine toute émotion de ses décisions et cultive patiemment la croissance mois après mois. Le développeur sait s’économiser et faire la part des choses.

Au final, le développeur met de l’ordre dans son entreprise et ses idées, et cela en permanence.

Troisième type d’entrepreneur : le manager.

Types de qualités concernées : capacités organisationnelles, relations interpersonnelles, capacité à déléguer, à faire confiance, à motiver et à manager.

La croissance de l’entreprise implique de mettre en place des processus et des systèmes afin que l’organisation puisse fonctionner de manière autonome, sans que le “chef” soit nécessairement présent. Ici, le dirigeant-manager met en place des procédures qui vont lui permettre de prendre un peu de recul et de se consacrer à ce qui compte vraiment. Le chef d’entreprise se retire peu à peu de l’opérationnel et fait confiance à d’autres personnes pour faire tourner la machine.

La personne du manager ne se confond plus avec l’entreprise ; le dirigeant n’est plus impliqué dans chaque action. Il apprend à déléguer et à faire confiance, c’est-à-dire tout simplement à manager. Il externalise la plupart des tâches de son quotidien, ce qui peut parfois être difficile à vivre…

Quatrième type d’entrepreneur : le guide.

Types de qualités concernées : management de haut niveau, vision, justesse de vue, leadership, capacité à fédérer et à gérer les risques.

En tant que dirigeant d’une organisation complexe, le chef d’entreprise est le visionnaire qui guide ses équipes. Son rôle consiste à impulser, à contrôler et à trancher.

Le leadership n’est pas une qualité naturelle, mais c’est quelque chose qui s’acquiert et qui est dans tous les cas incontournable pour construire un succès durable et évolutif.

Comment allier les quatre profils d’entrepreneurs ?

Chaque jour, le chef d’entreprise doit essayer d’allier les quatre profils d’entrepreneurs décrits ci-dessus.

Chaque matin, l’entrepreneur consulte ses comptes et repasse ses projets d’avenir, en bon développeur-“investisseur”. Il doit ensuite se tourner vers son équipe, ses sous-traitants et ses partenaires pour diriger leur action et répondre à leurs questions. Plus tard dans la journée, le dirigeant doit améliorer les processus en vue de rendre les systèmes et processus toujours plus efficaces. Enfin, s’il lui reste du temps, il pourra s’intéresser à de nouveaux projets créatifs et innovants.

La prochaine fois que vous rencontrerez un défi, une opportunité ou un obstacle, pensez au type d’entrepreneur que vous devez être. Là réside la clé d’un développement rapide et équilibré de votre entreprise !

Voir aussi nos articles :

Des fichiers Excel pour votre entreprise (gratuit) :

  • un modèle de plan financier, facile à compléter : cliquez ici,
  • un facturier permettant d’établir devis et factures : cliquez ici,
  • un livre de recettes, obligatoire pour les auto-entrepreneurs : cliquez ici,
  • un modèle de suivi de trésorerie : cliquez ici.

Vous pouvez noter cet article !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Profitez du code de réduction :
WCREA12

d'un montant de 20€ pour créer votre SASU en ligne
ou pour vous former via notre FORMATION en ligne

Entrez votre adresse e-mail pour être redirigé

Redirection en cours ...