Processus de cession d’entreprise : les 5 étapes

5/5 (3)

Quel est le processus de cession d’une entreprise ? Comment se passe la cession d’une entreprise ? Quelles sont les étapes principales de la cession d’entreprise ? Comment se préparer à la transmission d’une entreprise ?

Créer, gérer, faire croître, transmettre… telles sont les étapes de la vie de l’entreprise. Si chacune de ces étapes présente ses propres questionnements et difficultés, le moment de la cession reste sans doute l’un des plus redoutés et difficiles à appréhender.

Beaucoup de chefs d’entreprise vivent la cession comme un point final et non comme un processus, ce qui cause de nombreux échecs. Une cession d’une entreprise réussie nécessite de passer par un série d’étapes bien précises auxquelles il faudra longuement se préparer. La transmission effective est l’aboutissement d’un long parcours effectué en amont, qui s’étale sur une période de 2 ans au minimum.

Voici décrites les 5 étapes du processus de cession d’entreprise afin de vous aider à passer ce cap de la manière la plus sereine et positive possible.

Etape 1 du processus de cession d’entreprise : Préparez le terrain.

Afin de céder votre entreprise dans les meilleures conditions, la première étape consiste à préparer la transmission à différents niveaux : vous, votre famille, et l’entreprise elle-même :

  • Commencez par faire un point sur vous-même, vos motivations à céder votre entreprise, vos intentions (à qui vendre, sous quel délai), ainsi que vos projets ultérieurs. Tous ces aspects impacteront la manière dont vous préparerez et mènerez le processus de cession de votre entreprise.
  • Point essentiel, parlez de votre projet de cession à votre famille car il impactera nécessairement vos proches, directement (si certains membres sont salariés et/ou actionnaires) ou indirectement (à travers vous).
  • Faites un diagnostic complet de votre entreprise (financier, comptable, humain, organisationnel, réglementaire…) pour mettre en place des actions correctives au niveau de ses points faibles, et valoriser ses atouts. Repensez certaines décisions stratégiques envisagées comme les embauches ou licenciements, l’achat ou la vente d’actifs, la souscription ou le remboursement de dettes…

Etape 2 : Définissez ce que vous voulez vendre et sa valeur.

Quand on parle de cession d’entreprise, on peut envisager de vendre soit le fonds de commerce, soit les parts sociales (ou actions selon le statut juridique de l’entreprise), soit tout ou partie de l’actif. A vous de trouver la meilleure option ; entourez-vous si besoin. Si vous avez des associés, il faudra obtenir leur accord pour la vente.

Vient ensuite le temps de la valorisation de ce que vous avez décidé de céder. Il existe différentes méthodes et approches pour cela, et il peut être intéressant de faire appel à des spécialistes. A noter cependant que la valeur accordée à votre entreprise ne correspondra pas nécessairement au prix final négocié… Il faudra trouver un accord avec le repreneur, qui investit non sur le passé de l’entreprise mais sur son futur, avec sa part d’incertitude.

A noter aussi que le repreneur pourra exiger une partie du paiement en crédit-vendeur.

Voir nos articles :

Etape 3 du processus de cession d’entreprise : Réfléchissez à un type de repreneur.

Afin de ne pas perdre de temps et de bien vivre votre décision, réfléchissez au type de repreneur que vous souhaitez pour votre entreprise. Vous allez « confier votre entreprise », il est donc important que vous soyez en phase avec le profil du futur repreneur. Il est primordial d’y réfléchir en amont. Il peut s’agir d’un particulier ou d’une autre entreprise, d’un salarié, d’un membre de votre famille, d’un fournisseur ou encore d’un concurrent.

Demandez-vous si vous avez des exigences particulières : recherchez-vous quelqu’un qui a la même vision du développement de l’entreprise que vous ? Privilégiez-vous au contraire un repreneur qui développera différemment l’entreprise ? Soyez conscient que vous ne trouverez jamais votre double et qu’il faudra certainement lâcher prise sur certains aspects.

Etape 4 : Négociez et signez.

La négociation et la vente se font toujours selon un processus précis : engagement de confidentialité, lettre d’intention, compromis de vente, acte de vente final, formalités administratives et fiscales. Il est nécessaire de se faire conseiller par des professionnels du droit pour cette étape afin de défendre au mieux vos intérêts et de ne rien oublier.

Gardez également à l’esprit que la négociation peut porter non seulement sur le prix de vente mais aussi sur les conditions de cession (durée et modalités de la période d’accompagnement notamment).

Etape 5 du processus de cession d’entreprise : Assurez la transition.

Ça y est, vous n’êtes plus le dirigeant de l’entreprise.

Cependant, pour assurer sa pérennité et une bonne prise en main par votre acheteur, vous devez encore assurer la transition et accompagner le repreneur. Durant cette période de temps dont la durée et les modalités ont été convenues en amont (souvent un à deux ans), vous transmettrez votre savoir-faire, présenterez les clients, les fournisseurs et partenaires, et répondrez aux interrogations du repreneur . Mais n’oubliez pas que vous n’êtes plus aux commandes !

La rédactrice de cet article est Anne-Flore Adam, Docteur en entrepreneuriat, Formatrice et conseillère pour les entrepreneurs.

Continuez la lecture et approfondissez :

Vous pouvez noter cet article !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les webinaires de WikiCréa arrivent ! Inscrivez-vous :

8 participants par session de 1h30

Bien sûr, vos données restent confidentielles.