Logiciel de caisse enregistreuse pour boutique, restaurant ou magasin : lequel choisir ?

2.67/5 (3)

Quel logiciel de caisse enregistreuse choisir pour son petit commerce ? Sur la base de quels critères ? Quel est le meilleur logiciel de caisse ? Quel budget prévoir ?

Ouvrir un boutique, un magasin ou tout autre type de commerce implique de choisir un système d’encaissement des ventes.

Le commerçant pourra opter pour :

  • une caisse enregistreuse classique, servant à éditer des tickets conformes à la réglementation (faisant ressortir la TVA) et pouvant donner le total du chiffre d’affaires du jour,
  • ou un véritable logiciel de caisse qui permettra de nombreuses autres fonctionnalités : gestion des stocks, des achats, rôles des employés, analyses des ventes, comptabilité, lecture des codes-barres…

Cet article vous donne quelques pistes essentielles pour choisir un logiciel de caisse adapté à votre activité.

Logiciel de caisse : la réglementation.

A partir du 1er janvier 2018, les commerçants assujettis à la TVA ont l’obligation d’utiliser un logiciel de caisse agréé (il n’y avait aucune obligation avant cette date, un simple carnet à souches pouvait suffire). L’entrée en vigueur de cette nouvelle réglementation vise à lutter contre les ventes dissimulées, c’est-à-dire l’argent au noir. Les logiciels de caisse agréés, c’est-à-dire certifiés par un organisme indépendant (NF Afnor), doivent être inaltérables, sécurisés et doivent permettre d’archiver les données.

Les logiciels de caisse permissifs, qui permettaient de faire « disparaître » des ventes, sont donc interdits à partir du 1er janvier 2018. Les fraudes sont punies d’une amende de 7500 €.

A ce sujet, voir aussi l’article du blog de la société de logiciels de caisse Addict group : caisse enregistreuse obligatoire en 2018

Quel type de logiciel de caisse choisir ?

On trouve sur le marché un grand nombre de solutions de caisse, de différents types :

  • des logiciels téléchargeables ou à installer sur PC ou Mac,
  • des caisses fixes à écran tactile, munies ou non d’accessoires (lecteurs de code barres par exemple),
  • des logiciels en ligne disponibles sans téléchargement (on parle de mode « Saas »),
  • des logiciels disponibles à travers des applications sur téléphone portable ou tablette (ipad, ou sur android).

Le logiciel de caisse devra répondre au spécificités de votre activité :

  • les restaurants opteront pour des solutions mobiles, permettant de gérer les tables, les menus et les parts disponibles,
  • les épiceries opteront pour des logiciels permettant de gérer les stocks ou de peser certains produits,
  • etc.

Clairement, la tendance est aux logiciels disponibles par téléchargement d’application sur tablette, principalement sur Android. En effet, cette solution présente de nombreux avantages : mobile, tactile, décentralisée et sécurisée.

A titre d’exemple, citons le logiciel de caisse enregistreuse tactile AddicTill de la société Addict Group.

Logiciels de caisse enregistreuse : quel budget ?

Les prix des logiciels de caisse pour petit commerce sont très variables : entre 50 € (logiciel nu) et 2000 € (avec écran et accessoires), auxquels il faut souvent ajouter un tarif de maintenance sous la forme d’un abonnement mensuel.

Le prix des logiciels sous forme d’application à télécharger sur tablette est plus accessible : prévoir un abonnement de 30 € à 100 € par mois environ.

 

Vous pouvez noter cet article !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimez nos articles ?
Nous vous offrons un ebook :

" Les 10 commandements du créateur d'entreprise "

Entrez vos coordonnées pour recevoir le ebook

Toutes nos félicitations...
Vous venez de télécharger les 10 commandements du créateur d'entreprise !