Facture auto-entrepreneur et TVA : comment ça marche ?

5/5 (1)

Faut-il faire apparaître la TVA en auto-entrepreneur ? Quelles sont les règles d’assujettissement à la TVA en auto-entreprise ou micro-entreprise ? Peut-on récupérer la TVA en auto-entrepreneur ? Quel est le taux TVA auto entrepreneur 2018 ?

Pour rappel le régime auto-entrepreneur a été renommé « micro-entreprise » à partir du 1er janvier 2016. Le fonctionnement reste le même : l’auto-entreprise (micro-entreprise) reste un régime forfaitaire et soumis à des plafonds de chiffre d’affaires.

Facturer en auto-entrepreneur implique de connaître les règles de la TVA.

A leur déclaration d’activité, les auto-entrepreneurs dépendent du régime de la franchise en base de TVA : cela signifie qu’ils ne sont pas assujettis à la TVA.

Concrètement, un auto-entrepreneur procède comme le ferait un particulier :

  • il n’y a pas de récupération de TVA sur les achats, de la même manière qu’un particulier ne peut pas demander à l’Etat de lui rembourser la TVA sur ses achats,
  • il n’y a pas de TVA appliquée sur les ventes, de la même manière qu’un particulier qui vend son véhicule par exemple n’ajoute pas 20% de TVA au prix de vente.

Mais si au cours de son activité l’auto-entrepreneur franchit les seuils de la TVA (82 800 € pour la vente de marchandise et l’hébergement et 33 200 € pour les prestations de service), le régime de la franchise en base cède la place au régime réel de la TVA. Dans le régime réel de TVA :

  • la TVA sur les achats effectués par l’entreprise peut être récupérée auprès de l’Etat (sauf exceptions),
  • la TVA est prélevée sur les ventes de l’entreprise pour être reversée à l’Etat.

Facture auto-entrepreneur et TVA : principe.

Les auto-entrepreneurs doivent facturer leurs produits et prestations en hors taxe tant qu’ils ne franchissent pas les seuils de TVA.

Leurs factures peuvent cependant présenter deux colonnes : une colonne HT et une colonne TTC, dans ce cas le montant TTC sera égal au montant HT, puisque la TVA est de 0.

Sur chaque facture, l’auto-entrepreneur doit faire figurer la mention suivante : TVA non applicable – article 293 B du CGI.

Auto entrepreneur et récupération TVA.

L’auto-entrepreneur ne récupère pas la TVA sur ses achats, il n’aura donc aucune déclaration de TVA à produire pour demander à l’Etat de rembourser.

Cela est vrai si l’auto-entrepreneur ne franchit pas les seuils de TVA.

Non-assujettissement à la TVA : un avantage ou un inconvénient pour les auto-entrepreneurs ?

Le fait de relever de la franchise en base de TVA peut constituer un avantage pour l’auto-entrepreneur face à la concurrence, notamment :

  • si ses clients sont des particuliers. En effet les particuliers regardent le montant TTC de la facture, et dans ce cas ils constateront qu’ils économisent le montant de la TVA,
  • si les dépenses supportées par l’auto-entrepreneur sont faibles (peu de TVA payée sur les achats).

Ainsi les auto-entrepreneurs qui facturent des prestations de service aux particuliers sont avantagés. Par contre les auto-entrepreneurs qui facturent à des professionnels et qui ont beaucoup d’achats seront désavantagés face à la concurrence.

Un facturier Excel pour auto-entrepreneur (gratuit).

  • Pour facturer en auto-entrepreneur, WikiCréa a conçu un facturier Excel, gratuit et facile à utiliser : cliquez ici pour y accéder.
  • Pour les auto-entrepreneurs qui relèvent du régime réel de la TVA, c’est un autre fichier Excel qu’il faudra utiliser : cliquez ici pour y accéder.

Ces facturiers permettent de produire des devis et factures, et de les archiver.

Bonus : un tableau de suivi des recettes et des dépenses Excel, pour auto-entreprise (gratuit).

Le suivi des recettes est obligatoire en auto-entreprise. WikiCréa met à votre disposition un tableau Excel de suivi des recettes et des dépenses, facile à compléter : cliquez ici pour y accéder.

TVA auto-entrepreneur au-delà des seuils : le fonctionnement.

Avec la réforme des plafonds auto entrepreneur 2018, les auto-entrepreneurs qui franchissent les seuils de TVA de 82 800 € et 33 200 € peuvent choisir de rester dans le régime de la micro-entreprise : ils entrent alors de fait dans le régime de la TVA :

  • ils doivent appliquer la TVA sur leurs factures,
  • ils peuvent récupérer la TVA sur leurs achats.

Consultez notre article dédié pour connaître tous les détails du fonctionnement de la TVA en cas de dépassement des seuils de TVA.

Vous pouvez noter cet article !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimez nos articles ?
Nous vous offrons un ebook :

" Les 10 commandements du créateur d'entreprise "

Entrez vos coordonnées pour recevoir le ebook

Toutes nos félicitations...
Vous venez de télécharger les 10 commandements du créateur d'entreprise !