Comment créer une épicerie solidaire ?

5/5 (4)

La solidarité est de plus en plus de mise, surtout en cette période de pandémie, liée au Covid-19. Il est donc naturel de se tourner vers des solutions de création d’entreprise plus en phase avec nos valeurs. Vous souhaitez créer une épicerie solidaire pour venir en aide aux personnes en situation financière difficile ?
WikiCréa vous explique dans cet article le fonctionnement de ce type de structure et comment obtenir des fonds pour réussir à bien votre projet.

C’est quoi une épicerie solidaire ?

Selon les chiffres 2017 du Baromètre CSA / Cofidis, 1 Français sur 4 a du mal à finir ses fins de mois. Et l’on peut aisément imaginer que la situation a empiré depuis 2020.
C’est donc en prenant ce fait en compte que le concept de l’épicerie solidaire a vu le jour.

Elle se définit comme un commerce de proximité qui permet aux personnes en difficultés économiques de profiter de prix de 10% à 30% moins cher. Le tout avec des produits diversifiés qualitatifs et frais. Ouvrir une épicerie solidaire se veut donc un geste très apprécié par les riverains dans le besoin. Ils vous en seront d’une grande reconnaissance !

Ouvrir une épicerie solidaire vous procure la possibilité de répondre aux problématiques de société et de santé publique. Les bénéficiaires sont dirigés vers votre établissement par un travailleur social qui suit leur projet et leur donne un accès limitée au magasin.

De plus, ce type de boutique favorise l’échange avec l’organisation d’activités, de manière régulière. Créer une épicerie solidaire représente donc un enjeu de valeurs que vous portez qui est centré sur le contact humain.

Créer une épicerie solidaire : définition de votre projet

Comme ce type de projet entre dans le cadre du bien commun, il convient de vous assurer auprès de vos partenaires sur le territoire qu’il répond bel et bien à un besoin.
Voici quelques astuces pour vous aider dans cette mission :

  • Organiser une réunion d’échange pour évaluer la pertinence d’un établissement comme le vôtre. Pour ce faire, vous pouvez créer un évènement avec une date et un lieu précis en invitant toute personne intéressée à y participer. Pour le relayer, nous vous conseillons d’utiliser les réseaux sociaux (Facebook, Instagram, Twitter …).
  • Réaliser des interviews ou envoyer des questionnaires aux associations locales, aux élus ou encore travailleurs sociaux. Cela vous sera utile pour avoir leur avis au sujet de votre épicerie solidaire. Puis plus tard, vous pourrez les recontacter pour une demande de subventions.
  • Vous rendre sur le site du Programme Départemental d’Insertion (PDI) de votre département, qui regroupe l’ensemble des besoins.
  • Renseignez-vous sur le nombre de familles qui font régulièrement appel à un secours financiers pour des besoins alimentaires de base. Vérifier aussi le coût que cela induit pour la collectivité.
  • Faites une liste des structures présentes localement pour de l’aide alimentaire ainsi que leur période d’intervention.
  • Recensez le nombre de structures qui travaillent avec des bénévoles. Vous pourriez les solliciter dans le cadre d’ateliers culinaires au sein de votre épicerie solidaire, au profit des familles.
  • Assurez-vous que les familles soient d’accord pour l’idée du projet. Il s’agit ici de la partie la plus importante. Votre établissement ne servirait à rien s’il ne rendait pas service.

Ouvrir une épicerie solidaire : quel statut juridique ?

Vous pouvez envisager une création sous forme d’association avec vos partenaires et en élisant un conseil d’administration. N’oubliez également pas de respecter les lois en ce qui concerne les associations.

Avec vos partenaires, vous devez être sûrs que vous partagez les mêmes valeurs sur 3 niveaux. Le premier concerne les conditions d’accès à l’épicerie solidaire (qui peut y venir ?), le second est sur l’accompagnement et l’accueil des ménages et le troisième est l’offre de produits de l’épicerie.

Autre possibilité : le Centre Communal d’Action Sociale (CCAS). Il permet ainsi à plusieurs communes de se rapprocher pour ouvrir une épicerie solidaire unique. Elle est créée sur délibération du Conseil Municipal. Son fonctionnement est régi selon les règles du droit administratif et de la comptabilité publique.

Lorsque votre structure est déterminée, construisez un comité de pilotage, dont l’objectif est d’étudier la faisabilité technique et financière du projet.

L’étude de faisabilité du projet d’épicerie solidaire

Celle-ci se déroule en 3 phases.

1 – Les coûts et les ressources

Pour les définir, vous allez devoir répondre aux questions suivantes :

  • Quelle surface pour ouvrir votre épicerie solidaire ?
  • Quels évènements / activités annexes souhaitez-vous proposer ?
  • Combien de personnes sont nécessaires au bon fonctionnement de l’établissement social ?
  • Qui sont les personnes prêtes à s’investir sur le long terme ?

Toutes ces questions, notamment sur le personnel, sont cruciales afin que vous puissiez vous faire une idée des soutiens que vous avez autour de vous.

2 – Voir ce qui se passe dans les autres villes / départements

Ici, il s’agit de vous déplacer au sein d’autres épiceries solidaires afin de voir quelles sont les éléments qu’ils mettent en pratique.

Vous allez certainement acquérir de nombreuses connaissances sur le fonctionnement mais aussi trouver de nouvelles idées auxquelles vous n’aviez pas pensé.
Nous vous conseillons également de repérer les bonnes pratiques des ces autres établissements, en particulier au niveau de la gestion des bénévoles, des marchandises et des prix fixés.

3 – Chiffrer les besoins financiers

Dernière étape et non des moindres : le plan de financement initial. Celui-ci répertorie tous vos besoins de trésorerie pour bien démarrer votre projet. Ce document vous sera indispensable pour effectuer des demandes de subventions.

Doivent y figurer de multiples éléments dont les coûts pour : vos locaux, les travaux (le cas échéant), l’équipement, le transport des denrées alimentaires, la manutention, le stock de départ et les fonds de roulement.

Vous allez également devoir établir un compte de résultats prévisionnel pour les 3 premières années. Il comprend les charges et recettes. Ce documents se révèle crucial pour juger de la viabilité à long terme du projet.

Créer une entreprise solidaire : finaliser le projet

Lorsque vous aurez fini ces 2 étapes, vous attend encore la dernière : envoyer votre dossier aux institutions et bailleurs de fonds. Le but est de donner de la crédibilité au projet et ses initiateurs.
Vous devez donc créer un dossier de présentation comportant :

  • Une synthèse de présentation de votre établissement ainsi que vos partenaires.
  • Les documents financiers : plan de financement initial et compte de résultats prévisionnel.

Et enfin, rédigez la charte des partenaires pour formaliser les engagements de chaque membre au sein de l’association / CCAS.

Pour ce qu’il est de la gestion et de l’organisation, vous trouverez toutes les informations dans le guide pratique édité par Banque Alimentaire.org. Il est consultable en ligne et téléchargeable gratuitement.

Doit-on disposer d’un diplôme pour créer une épicerie solidaire ?

Aucun diplôme n’est demandé. Toutefois, si vous disposez de compétences en gestion et animation de commerce, elles vous seront fortement utiles.
En effet, ce projet demande de la rigueur, une certaine organisation mais aussi des connaissances assez diversifiées.

Si vous ne possédez pas ces 2 compétences, vous pouvez très bien vous entourer de collaborateurs pour vous accompagner.

Vous pouvez noter cet article !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Préparez votre création
Téléchargez notre pack création 100% gratuit

Contient 3 documents indispensables :

guide de l'étude de marché
modèle de business plan Word
modèle de plan financier Excel

Entrez vos coordonnées pour recevoir le pack création

Toutes nos félicitations...
Vous venez de télécharger le pack création !