Startupers : formez-vous pour grandir plus vite !

5/5 (2)

Comment les startupers peuvent-il accroître leurs chances de réussite ? Quelles sont les compétences que les startupers doivent absolument maîtriser ? Comment se former lorsqu’on est startuper ?

Créer une start-up est une aventure exigeante qui demande des qualités et des compétences à la fois générales et très spécifiques :

  • savoir (compétences théoriques en gestion, marketing, commerce…),
  • savoir-être (comportement, communication),
  • savoir-faire (compétences techniques tournées métier).

Même s’il a suivi une bonne formation initiale, et même s’il dispose d’une bonne expérience professionnelle, le startuper a en permanence besoin de compléter ses connaissances. Il doit connaître ses limites et faire preuve d’humilité. Un bilan de compétences est parfois nécessaire avant d’identifier des formations adaptées.

Malheureusement, trop de startupers estiment qu’ils n’ont pas besoin de se former pour réussir… Grave erreur, qui peut compromettre la survie même de la jeune pousse.

L’informatique et le management : deux compétences-clés pour les startupers.

L’expérience montre que la plupart des startupers ont des compétences en informatique et en management trop limitées, alors que ces deux thématiques (d’ailleurs très liées) sont au cœur de la réussite des entreprises innovantes.

C’est ce qu’a compris la société EGILIA, spécialiste européen de la formation certifiante en informatique et management. EGILIA est spécialisée, entre autres, sur la formation en informatique et la certification pmp (Project Management Professional, gestion de projet).

Plus généralement, les lacunes les plus constatées chez les startupers touchent aux domaines suivants :

  • la gestion de projet (gestion du temps, gestion des ressources humaines, management),
  • le recrutement,
  • le management des systèmes d’information,
  • la virtualisation,
  • les bases de données,
  • les réseaux et la sécurité,
  • la programmation,
  • le développement d’applications,
  • ou encore le référencement internet.

Manque de compétences = explosion des coûts.

Les startupers qui ne maîtrisent pas ces compétences prennent le risque de rater leur phase de décollage. En effet, il faudra combler ces lacunes par de la sous-traitance, c’est-à-dire l’achat de compétences à l’extérieur, ce qui peut rapidement devenir très coûteux. Les besoins en financement peuvent s’en ressentir et le seuil de rentabilité aussi. A titre d’exemple, faire appel à un développeur informatique coûte entre 350 et 550 € par jour.

Le défaut de compétences internes peut aussi conduire à des mauvais choix et à une perte de temps. Des erreurs qui, au démarrage, se révèlent souvent fatales.

Au final, un startuper bien formé réduit fortement ses risques d’échec. Il peut se consacrer directement à son coeur de métier, piloter efficacement ses projets, et prendre ses décisions de manière éclairée. Pensez-y avant de vous lancer !

Vous pouvez noter cet article !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les webinaires de WikiCréa arrivent ! Inscrivez-vous :

8 participants par session de 1h30

Bien sûr, vos données restent confidentielles.