L’intrapreunariat, des initiatives créatrices au sein de l’entreprise !

5/5 (2)

Au sein d’une entreprise, les employés sont amenés à travailler en équipe sur des projets définis par les cadres. Ce projet est à destination d’un client et tout le monde travaille afin de fournir le meilleur résultat possible à ce client. Le côté créatif des employés s’exprime dans un cadre défini à l’avance par l’entreprise. Pourtant certains employés veulent aller plus loin, développant leurs propres idées, leurs propres projets au sein même de l’entreprise. C’est ce qu’on appelle l’intrapreunariat. Certaines de ces initiatives personnelles ont débouché sur de véritables succès commerciaux.

On vous en dit plus sur ce phénomène qui dépoussière le monde de l’entreprise.

Des innovations révolutionnaires

L’anecdote emblématique de l’intrapreunariat est inévitablement celle du post-it.

Dans les années 1970, un chimiste de la société 3M, Spencer Silver, cherche à créer un nouveau type d’adhésif. Il en créé un par hasard mais qui ne colle pas vraiment. Cet adhésif ne convainc pas et sera mis de côté. Mais Arthur Fry, un collègue de Silver, cherche un produit pour coller les feuilles de son cahier de chorale, tout en pouvant les détacher. Il utilise donc le produit de Spencer. Le produit reste sur le support sans vraiment coller, d’autres collègues se penchent sur la question et c’est ainsi que cette petit équipe va créer le post-it.

3M finit par s’intéresser au projet de ses employés et un directeur marketing a l’idée révolutionnaire d’utiliser des papiers de petits formats, pour les annotations. 3M le commercialise et c’est ainsi que le post-it a rencontré un succès phénoménale.

Laisser aux employés une place pour la réflexion

Si l’histoire du post-it est aussi le résultat du fruit du hasard, elle témoigne de la curiosité et de l’inventivité des employés. L’entreprise 3M n’a pas cherché à brider ses employés, leur interdisant de travailler sur d’autres projets, non, elle les a laissés faire pour finalement accompagner ce projet.

Comme l’explique IONOS dans son start-up guide, il peut exister plusieurs types de leaders au sein d’une équipe. Il faut savoir prendre en compte ces différences pour tirer le meilleur de ses équipes. Certains auront besoin d’une plus grande liberté quand d’autres s’épanouiront dans un cadre bien défini.

Quel regard l’entreprise doit-elle porter sur l’intrapreunariat ?

L’histoire du post-it de 3M prouve l’impact commercial bénéfique que peut avoir l’intrapreunariat. Pourtant, ce phénomène n’est pas toujours bien vu. L’entreprise peut voir là une certaine concurrence avec le développement de projets en parallèle, si l’entreprise impose un projet, voir ses employés travailler sur un autre peut être inquiétant.

C’est pourquoi il est important d’instaurer un dialogue avec ses employés, d’être à leur écoute afin d’éviter tout imbroglio. Il faut savoir définir des règles pour que l’intrapreunariat n’empiète pas sur le travail « régulier » des employés.

Certaines entreprises n’hésitent plus à mettre en place des programmes spécifiques pour l’accompagner. Mais s’il existe des initiatives personnelles au sein de l’entreprise, il est important que les cadres le sachent, car comme le prouve l’histoire du post-il un projet intéressant peut être une vraie mine d’or !

Vous pouvez noter cet article !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci de participer à notre sondage !

Fermer